Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre, auteur cité dans le Littré

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARGUERITE DE NAVARRE a été choisie.

682 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, reine de Navarre, publiées d'après les manuscrits de la Bibliothèque du roi 180 citations
L'Heptaméron, recueil de 72 nouvelles 309 citations

Quelques citations de Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre

Voici un tirage aléatoire parmi ses 682 citations dans le Littré.

  1. Je ne saurois faire escuse qui seult couvrir la faulte d'avoir receu ung si grant heur [la visite du roi] en si mauvais ordre.
    ib. 129 (ordre)
  2. J'attends à ce soir M. de Villars et ma niece.
    lett. XCVII (à)
  3. Je ne me departirai pas de la forte opinion que j'ai, que…
    Nouv. X (départir)
  4. J'experimente tant la bonne voulenté que vous portés à tout ce qui me touche, que je me fays tort quand je vous les recommande.
    ib. 117 (tort)
  5. De sorte que, pour quelque bonne chere qu'elle lui fist, ne pour quelque contension qu'il eust, ne voulut fausser son serment.
    Nouv. XVIII (contention [1])
  6. Elle ne cessa de me prescher et faire envers moy l'office de reconfort.
    ib. (cesser)
  7. L'une des plus belles couples qui fust en la chrestienté.
    ib. X (couple)
  8. Ce me seroit chose importable, et non moins deshonorable pour vous.
    Nouv. LIII (déshonorable)
  9. Laisser un si honneste gentilhomme pour un si vilain muletier.
    Nouv. XX (muletier)
  10. Je vous promets que je l'ay veu en telle extremité de maladie et si bas, que je vous puis dire que tout le monde, fors moy seulement, estoit desesperé de sa vie.
    Lett. 47 (promettre)
  11. Et lui fit feste d'avoir la meilleure robe qu'il avoit point vue.
    ib. VIII (point [2])
  12. Dejà estoit la mi-caresme.
    Nouv. XXX (carême)
  13. Parquoi, incontinent envoyer querir un bon lit garni de linceux, mante et contre-pointe.
    Nouv. XXXVIII (mante [1])
  14. Bien est vray que toute ma vie j'auray envie que je ne puis faire pour luy office pareil au vostre.
    Lett. XX (envie)
  15. Le jeune homme voyant son apoint, dit à sa mere…
    Nouv. XLIV (appoint)
  16. L'empereur eust mieux fait de se asseurer par alliance avecques vous avant lesser joindre deux telles puissances ; car à peine accepterez vous ce que à l'heure vous demandiez.
    Lett. CX (alors)
  17. J'ay receu vostre lettre, par où j'ay sceu de vostre santé.
    Lett. 4 (où)
  18. Le pauvre gentilhomme ne savoit où il en estoit [qu'en penser].
    ib. LIII (être [1])
  19. Je ne vous puis pour ceste heure faire millieure aide.
    Lett. 126 (meilleur, eure)
  20. Je vous supplie le croire de ce que je l'ay prié vous dire.
    ib. 49 (croire)