Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre, auteur cité dans le Littré

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARGUERITE DE NAVARRE a été choisie.

682 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, reine de Navarre, publiées d'après les manuscrits de la Bibliothèque du roi 180 citations
L'Heptaméron, recueil de 72 nouvelles 309 citations

Quelques citations de Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre

Voici un tirage aléatoire parmi ses 682 citations dans le Littré.

  1. Il y avoit un gentilhomme duquel elle estoit si fort prise [éprise] qu'elle n'en pouvoit plus.
    ib. XLIII (prendre)
  2. Et que surtout il se gardast que son mari ne le vist aller aux cordeliers.
    Nouv. XXX (cordelier)
  3. Je me doubte d'estre au septiesme mois [de ma grossesse], qui y est, après l'huitiesme, le plus dangereux.
    ib. 77 (douter)
  4. On a fait ce qu'on a pu pour adoucir cet homme ; dans un terme plus nouveau, on dit : on a fait ce qu'on a pu pour l'humaniser.
    BUFFET, Observ. p. 36, 1668 (humaniser)
  5. Elle le vit contre une muraille blanche, où reverberoit la clarté de la chandelle.
    Nouv. LIV (réverbérer)
  6. Je n'entends point parler de la dicte commission, qui me faict craindre qu'il y ait quelque empeschement.
    ib. 151 (craindre)
  7. Je me sens tenue à vous, qu'il n'est possible de plus.
    ib. 105 (possible)
  8. Si les formes des corps, qui sont substances intellectuelles, sont infuses dans les individus par un principe supérieur, duquel elles soient directement émanées…
    BUFFET, Observ. p. 221, 1668 (émaner)
  9. Je n'ai guere vu grand feu, de quoi ne vinst quelque fumée ; mais j'ai bien vu la fumée où il n'y avoit point de feu ; car aussi souvent est soupçonné par les mauvais le mal où il n'est point, comme là où il est.
    Nouv. VII (fumée)
  10. Elle se jeta à deux genoux devant son frere et lui dit…
    Nouv. X (genou)
  11. Il n'y a mefait ne crime qui ne se puisse amender ; mais après la mort, n'y a point d'amendement. - Comment sauriez-vous amender la honte ? dit Longarine.
    ib. XXXII (amender)
  12. Il est bon quelquefois de forcer sa complexion pour le plaisir de ses amis.
    Lett. 78 (forcer)
  13. …pleurant avec une si grande amertume et saisissement de cœur, que la parole, sentiment et force lui defaillirent.
    Nouv. XIX. (saisissement)
  14. On la peut nommer despite, vindicative, opiniatre et muable.
  15. Il ne faut point craindre à scandaliser [déshonorer] ceux qui scandalisent les autres.
    Nouv. XLI (scandaliser)
  16. Comme toutes choses dites à l'oreille sont preschées sur le toit quelque temps après, la verité fut connue.
    Nouv. VIII (toit)
  17. Monseigneur, ainsin que je voulois commancer cette lectre, cele qu'il vous a pleu escripre par mon homme est arrivée.
    Lett. XXXVIII (ainsi)
  18. Vous ne vous repentirés d'avoir prochassé de l'honneur à ceulx desquels vous pouvés conter la maison la vostre mesmes.
    ib. 147 (compter)
  19. Si vous avez ce que vous demandez, qui vous contraint d'en parler si affectueusement ?
  20. Je vous asseure que vos lettres m'ont donné beaucoup de plaisir de m'avoir donné seurté de la bonne santé du roy.
    Lett. 68 (sûreté)