Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre, auteur cité dans le Littré

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARGUERITE DE NAVARRE a été choisie.

682 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, reine de Navarre, publiées d'après les manuscrits de la Bibliothèque du roi 180 citations
L'Heptaméron, recueil de 72 nouvelles 309 citations

Quelques citations de Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre

Voici un tirage aléatoire parmi ses 682 citations dans le Littré.

  1. Si quelquefois elle daignoit en passant prendre son vin [se rafraîchir], elle nous feroit plaisir et honneur.
    Nouv. XLIV (vin)
  2. Jamais Pantasilée ne feut receue en tel honneur, lequel procede de vous à qui je le retourne [renvoie].
    Lett. 127 (retourner)
  3. Cette beauté tant exquise.
    Nouv. x. (exquis, ise)
  4. Je voy bien que le temps n'a point eu victoire sur vostre memoire.
    ib. 154 (sur [1])
  5. Celles que forte amour a fait oublier [s'oublier].
    Nouv. XLIX. (oublier)
  6. Je voys [vais] coucher à Medine, où je pense trouver Brion, et ne fauldray à le vous diligenter.
    ib. 22 (diligenter)
  7. Je vouldroys qu'il venist chose à propos, où j'eusse povoir de me revencher de tant de plaisirs que chacun jour me faictes.
    Lett. 72 (venir)
  8. Le roy de Navarre me dit n'en avoir nul messaige ; et de moy, je n'en ay nulle lettre de vous ne de nul des vostres.
    Lett. 137 (message [1])
  9. Et, le temps des avents venu, envoya en un couvent de cordeliers demander un prescheur.
    Nouv. XLI (avent)
  10. Vous m'en avés escript si honnestement que jamais je n'en ay faict une seule doubte.
    Lett. 101 (doute)
  11. Lesquels sans gehenne et contrainte confesserent librement la dette, et fut leur procès fait et rapporté au roi.
    Nouv. I (dette)
  12. Pour eviter aux inconvenients, je vous prie, veuillez faire le vouloir du roy.
    Lett. 141 (éviter)
  13. Il lui porta les cinq cens ducats dont ils avoient convenu ensemble.
    Nouv. LVI (convenir)
  14. Qu'ils n'estoient pas suffisans pour l'entretenir la moitié de l'année ; et que, s'il ne plaisoit au roi lui en bailler la moitié au double, il seroit contraint de se retirer.
    Nouv. XVII (double)
  15. Si toust que nous saurons vostre partement, nous gaignerons les devans.
    Lett. 113 (devant)
  16. Si je vous disois que… le sentement que vous avez du contraire me dementiroit.
    Lett. XXXIII (sentiment)
  17. Il se mit sur un lit, où il evanouit plusieurs fois.
    Nouv. XXVI (évanouir (s'))
  18. J'experimente tant la bonne voulenté que vous portés à tout ce qui me touche, que je me fays tort quand je vous les recommande.
    ib. 117 (tort)
  19. Ils jeunent et prennent de très grandes disciplines.
    Nouv. XXX (discipline)
  20. … Où avec petites buschettes le secha le mieux qu'il put.
    Nouv. Préf. (bûchette)