Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre, auteur cité dans le Littré

MARGUERITE DE NAVARRE (1492-1549)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MARGUERITE DE NAVARRE a été choisie.

682 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de Marguerite d'Angoulême, sœur de François Ier, reine de Navarre, publiées d'après les manuscrits de la Bibliothèque du roi 180 citations
L'Heptaméron, recueil de 72 nouvelles 309 citations

Quelques citations de Marguerite de Navarre, dite aussi de Valois, ou d'Angoulême, reine de Navarre

Voici un tirage aléatoire parmi ses 682 citations dans le Littré.

  1. Une couple de beaux chevaux.
    ib. XXVI (couple)
  2. Quand il fut au bout de l'allée [du jardin], où nul ne les pouvoit voir.
    ibid. (allée)
  3. Il fault que je vous confesse que j'ay mené une vie despuis que je partis, qui me contraindra garder pour aujourd'hui la chambre.
    ib. 146 (garder)
  4. Entre autres, y en avoit une, qui… et comme un malheureux souvent cherche l'autre, vint aborder cette pauvre damoiselle.
    Nouv. XX (autre)
  5. Puisque vous y estes [en Espagne auprès de François Ier prisonnier], je n'ai point de peur que tout n'aille bien, sinon que vous ne le puissiés garder d'aimer les dames espaignoles.
    Lett. 73 (peur)
  6. Croyés que sy ce n'estoit le service que je sçay bien que vous faictes à Madame, je…
    Lett. 3 (si [1])
  7. Il ne sut si bien guetter qu'elle ne parlast encore à celui qu'elle aimoit en un lieu fort obscur et suspect.
  8. Lui, qui n'avait amour que bestial.
    Nouv. II (bestial, ale)
  9. Si ma chambriere m'en eust fait autant, je me fusse levée, et lui eusse tué la chandelle sur le nez.
    Nouv. LIX. (tuer)
  10. Il me semble que vous avez tant participé en mon ennuy que je vous ferois tort sy je ne vous departois de ma consolation.
    ib. 146 (départir)
  11. Quand il vouloit, il parloit à son amie.
    ib. XX (ami, ie)
  12. Je partiray lundy pour vous mercier de tant de paine que vous prenés pour riens.
    ib. 54 (rien)
  13. Cette beauté tant exquise.
    Nouv. x. (exquis, ise)
  14. J'ay faict de diligence ce que la compaignie que je mene en a peu porter.
    Lett. 41 (porter [1])
  15. Nous avons trouvé ceste despence estre insuportable, et qu'il seroit impossible de la continuer longuement pour n'avoir moyen d'y satisfaire.
    Lettres, 158 (insupportable)
  16. Je me doubte d'estre au septiesme mois [de ma grossesse], qui y est, après l'huitiesme, le plus dangereux.
    ib. 77 (douter)
  17. Je ferois tort à l'affecsion que je vous porte, si…
    Lett. 63 (tort)
  18. La continuation de la bonne santé de Madame.
    Lett. 21 (continuation)
  19. Ce porteur vous dira le surplus et comme madame se porte bien de la goutte.
    ib. 77 (surplus)
  20. Je vous supplie le croire de ce que je l'ay prié vous dire.
    ib. 49 (croire)