Antoine LOYSEL, auteur cité dans le Littré

LOYSEL (1536-1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LOYSEL a été choisie.

478 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Institutes coutumières, manuel de plusieurs et diverses reigles, sentences, et proverbes tant anciens que modernes du droict coustumier et plus ordinaire de la France 1608 474 citations

Quelques citations de Antoine LOYSEL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 478 citations dans le Littré.

  1. En dîsmeries d'Eglise, n'y a point de suite, mais bien en patrimoniale.
    266 (suite)
  2. [Le vassal peut demembrer son fief] sans s'en dessaisir, ou la main mettre au baston, qui est ce que l'on dit : se jouer de son fief sans demission de foi.
  3. Qui fait la faute, il la boit.
  4. Simple transport [d'une obligation] ne saisit pas [le nouveau possesseur doit le signifier à l'obligé].
  5. Au rapport des jurés foi doit estre ajoutée, en ce qui est de leur art.
  6. Le vassal peut demembrer son fief sans s'en dessaisir, ou la main mettre au baston ; qui est ce que l'on dit : se jouer de son fief sans demission de foi.
    641 (jouer)
  7. Ajournemens à trois briefs jours se font de trois jours en trois jours ; ajournemens à trois jours francs, de cinq jours en cinq jours.
    692 (jour)
  8. Il y a justice haute, moyenne et basse.
    ib. 272 (justice)
  9. En murs mitoyens il est loisible d'avoir fenestre sur son voisin, à verre et fer dormans, à neuf pieds de hauteur du rez-de-chaussée.
  10. Bail, garde, mainbourg, gouverneur, legitime administrateur et regentant, sont quasi tout un : combien que jadis, et encore en aucun lieux, garde se dit en ligne directe, et bail en collaterale.
    176 (bail)
  11. Delivrance de meuble vendu presuppose paiement.
  12. Le prix de la rente constituée estoit au denier douze, par l'ordonnance du roi Charles VII de l'an 1441, reductible et rachetable à ce prix s'il n'apparoissoit du contraire.
  13. Prise de corps ne se suranne point, et s'execute nonobstant toutes appellations.
  14. Convenances vainquent loi.
  15. Bail ou garde [tutelle] se perd par mesusage, ou quand le gardien se remarie.
  16. Le vassal est tenu communiquer à son seigneur choisissant le relief [revenu d'une année], ses papiers de recette et terriers, et en bailler copie aux depens du seigneur.
    566 (relief)
  17. L'on a dit autrefois qu'où ramage [descendance] defaut, lignage [ascendance] succede.
  18. Rachapt est le revenu d'une année choisie en trois immediatement précedentes, le dit [l'arbitrage] des pairs, ou une somme de deniers pour une fois, au choix du seigneur.
    564 (rachat)
  19. Sauve-garde n'est pas enfrainte par parole, mais par fait.
  20. La peine du vaincu estoit la mort, ou mutilation de membres.