Antoine LOYSEL, auteur cité dans le Littré

LOYSEL (1536-1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LOYSEL a été choisie.

478 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Institutes coutumières, manuel de plusieurs et diverses reigles, sentences, et proverbes tant anciens que modernes du droict coustumier et plus ordinaire de la France 1608 474 citations

Quelques citations de Antoine LOYSEL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 478 citations dans le Littré.

  1. Si le lignager retrait [exerce le droit de rachat] sur le seigneur, il lui paiera ses droits.
  2. Celui qui prend les meubles et acquets paie les dettes : les propres demeurant francs et quittes aux parents lignagers.
  3. ès pays coutumiers.
  4. Le mari est bail de sa femme.
    178 (bail)
  5. Qui preste non r'a ; si r'a, non tost ; si tost, non tout ; si tout, non gré ; si gré, non tel.
    Instit. coutum. liv. IV, tit. 6, règle 1 (gré)
  6. Enfans mariés sont tenus pour hors de pain et pot, c'est à dire emancipés.
  7. Retrait [droit de rachat] seigneurial et conventionnel est cessible ; le lignager non, si ce n'est à un lignager.
  8. Pour saisie brisée, il y a amende de 60 sols.
    827 (saisie)
  9. Le mort execute le vif, et non le vif le mort ; c'est à dire, que tout droit d'execution s'esteint avec la personne de l'obligé ou condamné.
  10. Donation en mariage, ni concubinage, ne vaut.
  11. Le seigneur n'est contraignable à prendre ce qui n'est de son fief [quand il exerce le droit de rachat sur un heritage vendu].
  12. Prise de corps ne se suranne point, et s'execute nonobstant toutes appellations.
  13. Pour larcin n'eschet gage de bataille.
  14. Il y a deux sortes de gages vif et mort. Vif gage est qui s'acquitte des issues [dont le revenu vient en déduction de la dette], mort-gage, qui de rien ne s'acquitte [dont le revenu est absorbé en pure perte pour le débiteur].
    483, 484 (gage)
  15. Les juges royaux seuls connoissent des matieres possessoires [procès sur la possession] beneficiales.
  16. En baux à rente rachetable, sont dus lods et ventes le jour du contrat.
    536 (bail)
  17. Si aucun a jardin ou terre labourable, estable, cheminée ou aisances contre un mur metoien, il y doit faire contre mur.
  18. En fief de danger, le vassal qui s'en met en jouissance sans le congé de son seigneur, perd son fief, et c'est pour cela qu'il est dit fief de danger.
    646 (fief)
  19. Aucun douaire n'estoit tenable, quand il surpassoit la moitié du vaillant de celui qui doue.
  20. Sequestre garde, et la main de justice ne dessaisit et ne prejudicie à personne.