Jean-Jacques Dortous de MAIRAN, auteur cité dans le Littré

MAIRAN (1678-1771)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAIRAN a été choisie.

131 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Éloges des académiciens de l'académie royale des sciences, morts dans les années 1741, 1742 & 1743 1747 129 citations

Quelques citations de Jean-Jacques Dortous de MAIRAN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 131 citations dans le Littré.

  1. La prédilection du répondant [pour une certaine opinion] ne s'y fit sentir [dans la thèse] que par la force des raisons qui la justifiaient.
    Éloges, Polignac. (répondant)
  2. On a trouvé parmi ses papiers [de F. de Bremond] une traduction toute prête à paraître des expériences physico-mécaniques d'Hawksbee, et une histoire complète de celles de l'électricité.
    Éloges, Bremond (physico-mécanique)
  3. Ce que le sang peut communiquer de dispositions et de talents est fort douteux.
    Elog. Bremond. (sang)
  4. La contexture intrinsèque des corps.
    Éloge de Boulduc. (intrinsèque)
  5. Il n'avait jamais su ou voulu savoir ce que c'était que de limer un ouvrage.
    Éloge de Petit. (limer [1])
  6. C'est une vraie matière distinguée de toutes les autres, cachée plus ou moins dans les interstices de tous les corps.
    Éloge de Lémery. (interstice)
  7. Ses démonstrations anatomiques [de M. Hunauld] lui attirèrent un si grand concours d'étudiants, qu'ils ne pouvaient tenir dans l'amphithéâtre où elles se faisaient, tout spacieux qu'il est.
    Éloges, Hunauld. (tenir)
  8. Créé cardinal le 10 mai 1712, il [l'abbé de Polignac] fut réservé in petto jusqu'au 30 janvier 1713, où il fut déclaré.
    Éloge du card. de Polignac. (petto (in))
  9. Il faut l'avouer à la honte de la raison, le plus sûr moyen et presque le seul que nous ayons pour nous guérir de nos faiblesses et de nos passions est de leur opposer des passions contraires.
    Éloges, Hunauld. (passion)
  10. Quelque méthode fine et ingénieuse.
    Éloges, Halley. (méthode)
  11. On tenta tous les moyens de noircir sa conduite, ce qui n'était pas facile.
    Éloges, Petit. (noircir)
  12. Le système général, reçu de part et d'autre, est que toutes les générations se font par des œufs ou des germes aussi anciens que le monde.
    Éloge de Lémery. (génération)
  13. D'abord il [Halley, célèbre astronome anglais] prit ses degrés de maître ès arts, ayant obtenu des dispenses honorables à l'occasion de son voyage.
    Éloges, Halley. (dispense)
  14. Compatriote et sectateur de Newton, il [M. Halley] a parlé de Descartes avec respect.
    Éloges, Halley. (sectateur)
  15. Je suis venu, le flambeau à la main, les exhorter à ne rien croire en matière de philosophie, que ce qu'ils verraient clairement soit des yeux du corps, soit de ceux de l'esprit.
    Éloges, l'abbé de Molières (œil)
  16. Il [M. Halley] a ouvert le chemin des richesses par tout ce qu'il a fait en faveur de la navigation, et il a ajouté à cette gloire celle de n'avoir jamais rien fait pour s'enrichir.
    Eloges, Halley. (ouvrir)
  17. Cette connaissance délicate du pouls, qui fait tant d'honneur à ceux qui la possèdent.
    Éloges, Lémery. (pouls)
  18. On ne pense pas que le livre de M. Audry se relève jamais du coup mortel qui lui fut porté dans cette rencontre.
    Éloges, Lémery. (relever)
  19. Il [Petit] avait imaginé et fait construire un ophthalmomètre, instrument destiné à mesurer les parties de l'œil.
    Éloge de Petit. (ophthalmomètre)
  20. C'est de cette manière laborieuse et tardive que M. Petit vint à bout d'apprendre assez de latin et de belles-lettres pour pouvoir monter en philosophie.
    Éloges, Petit. (monter)