Jean-Jacques Dortous de MAIRAN, auteur cité dans le Littré

MAIRAN (1678-1771)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MAIRAN a été choisie.

131 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Éloges des académiciens de l'académie royale des sciences, morts dans les années 1741, 1742 & 1743 1747 129 citations

Quelques citations de Jean-Jacques Dortous de MAIRAN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 131 citations dans le Littré.

  1. Il eut de si fréquentes maladies pendant son enfance que ses parents n'osèrent le presser d'étudier.
    Éloges, abbé de Molières. (étudier)
  2. Un herbier de trente gros volumes in-folio qu'il a laissés.
    Élog. de Petit. (herbier)
  3. Ce que le sang peut communiquer de dispositions et de talents est fort douteux.
    Elog. Bremond. (sang)
  4. Enfermé dans les faits, il dénombrait et il détaillait, rarement il discutait.
    Éloges, Petit. (discuter)
  5. La fameuse question de l'accourcissement ou de l'allongement du cœur dans la systole.
    Élog. de Hunauld. (systole)
  6. M. l'abbé Bignon se procura enfin ce repos qui termine si dignement la vie des grands hommes, mais dont les grands hommes ne veulent jouir, et ne jouissent en effet, qu'après mille services rendus à la patrie et au genre humain.
    Éloges, l'abbé Bignon. (repos)
  7. Les grandes affaires qui avaient roulé sur lui.
    Élog. du cardin. de Polignac. (rouler)
  8. On pouvait hardiment le contredire, on aurait pu le convaincre sans déchoir un moment de sa familiarité et de sa bienveillance.
    Éloges, Card. de Polignac. (déchoir)
  9. C'est d'un semblable raisonnement que l'horreur de la nature pour le vide et cent autres chimères prirent naissance.
    Élog. abbé de Molières (horreur)
  10. M. le cardinal de Polignac, tout cartésien qu'il était, n'avait jamais été bien décidé sur ce point, il sentait parfaitement les avantages du pur machinisme des bêtes…
    Éloge du card. de Polignac. (machinisme)
  11. C'est de cette manière laborieuse et tardive que M. Petit vint à bout d'apprendre assez de latin et de belles-lettres pour pouvoir monter en philosophie.
    Éloges, Petit. (monter)
  12. Il a quelquefois donné aux pauvres des sommes exorbitantes pour un particulier d'une fortune si modique.
    Éloges, Lemery. (exorbitant, ante)
  13. Ce que tous les anatomistes ont nommé esprits animaux…
    Éloges, Petit (esprit)
  14. Juste estimateur du mérite, Louis XIV connaissait trop parfaitement celui de l'abbé de Polignac…
    Éloges, card, de Polignac. (estimateur)
  15. C'est lui [Fr. de Bremond] qui a veillé à l'édition des Expériences physiques de M. Hales sur les diverses manières de dessaler l'eau de la mer et de la rendre potable.
    Éloges, Bremond. (dessaler)
  16. Un défaut de mémoire qui se montrait également par la difficulté d'apprendre et par celle de retenir.
    Éloge de Petit. (mémoire [1])
  17. Il n'avait jamais su ou voulu savoir ce que c'était que de limer un ouvrage.
    Éloge de Petit. (limer [1])
  18. Leur physique [des anciens] est pleine de qualités occultes et d'inductions vagues qu'ils tirent presque toujours des affections de l'âme appliquées à la matière, de sympathies et d'antipathies.
    Éloge de l'abbé de Molières. (induction)
  19. Les vers de Tycho Brahé furent gravés sur l'instrument qui les lui avait inspirés.
    Élog. de Halley. (gravé, ée)
  20. C'est une vraie matière distinguée de toutes les autres, cachée plus ou moins dans les interstices de tous les corps.
    Éloge de Lémery. (interstice)