Jean, PRINCE DE JOINVILLE, auteur cité dans le Littré

JOINVILLE (1224-1317)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme JOINVILLE a été choisie.

1291 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des saintes paroles et des bonnes actions de saint Louis 1309 1267 citations

Quelques citations de Jean, PRINCE DE JOINVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1291 citations dans le Littré.

  1. Les barons, qui deussent garder le leur pour bien emploier en lieu et tens, se prisrent à donner les grans mangers et les outrageuses viandes.
    217 (garder)
  2. Nostre mort fu presque acordée, dont il avint ainsi que un amirant qui estoit nostre adversaire, cuida que en [on] nous deust touz occire.
  3. Et trouve l'en [dans les silos] le fourment et l'orge aussi frez comme l'en l'eust maintenant batu.
  4. Quand ce vint contre la St Remy, je fesoie acheter ma porcherie de pors et ma bergerie de mes chastris [moutons], et farine et vie pour la garnison de l'ostel tout yver.
  5. Seez vous ci bien près de moy, pour ce que en ne nous oie.
    196 (ouïr)
  6. Car au chief [bout] de neuf jours, les cors de nos gens que il avoient tuez vindrent au desus de l'yaue, et dit l'en que c'estoit pource que les fielz en estoient pourriz.
    238 (fiel)
  7. Si lui en avint ainsi, que par la menoison [diarrhée] qu'il avoit, que il li convint le soir couper le fonz de ses braies [culottes].
    192 (fond)
  8. Et ceulz à cheval vindrent ferant des esperons et n'oserent assembler [livrer bataille] à nostre gent à pié, ainçois ganchirent par devers eulz.
  9. Il disoient ou [au] païs que le soudanc de Babiloine [le Caire] avoit mainte foiz essaié dont [d'où] le flum venoit.
  10. Sa mere l'enseigna à Dieu croire et à amer, et li atraït entour li toutes gens de religion.
  11. Et ces choses fesoit il, vous ramentoi je, pource que vous vous en gardez, parquoy Dieu ne se courrousse à vous.
  12. Quant je entrai leans, es barons firent touz si grant joie que en ne pooit goute oïr, et en louoient nostre Seigneur.
  13. Meismement les bones villes et les coustumes de ton royaume garde en l'estat et en la franchise où tes devanciers les ont gardées.
  14. Ils cuevrent [couvrent] dedans la terre les fourmens, les orges, les ris, et viennent si bien que nulz n'i sauroit qu'amender.
  15. Et lors il me porterent à terre et me saillirent sur le cors pour moy coper la gorge.
    240 (couper)
  16. Par l'espace de six ans que je fu en sa compaignie.
    191 (espace)
  17. Et lors il se leva, et s'apuia sur sa croce.
    198 (crosse)
  18. Une charrue sanz rouelles [roues].
  19. Ci vous pri, que vous metés votre cuer à ce pour l'amour de Dieu et de moi.
    194 (amour)
  20. Et furent les fossés curez dehors et dedans.
    275 (curer)