Friedrich Melchior GRIMM, auteur cité dans le Littré

GRIMM (1723-1807)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GRIMM a été choisie.

Le baron von Grimm était un ami de Diderot. Né bavarois, il écrivait en français.

74 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Correspondance littéraire, philosophique et critique, adressée à un souverain d'Allemagne, depuis 1770 jusqu'en 1782 1812 73 citations

Quelques citations de Friedrich Melchior GRIMM

Voici un tirage aléatoire parmi ses 74 citations dans le Littré.

  1. Faire serpenter dans toute la pièce un personnage ami de toute la famille.
    Corresp. t. II, p. 71 (serpenter)
  2. Il [Gournay] en faisait [des bureaux] une quatrième ou cinquième forme de gouvernement sous le titre de bureaucratie.
    Correspondance, t. IV, p. 11 (1764). (bureaucratie)
  3. Un curé vétilleur passerait pour un fou.
    Corresp. t. III, p. 51 (vétilleur, euse)
  4. Par la faveur de je ne sais quel prélat polonais engoué et crédule, de mitron qu'il était, il se fait abbé mitré.
    Correspond. t. I, p. 4, dans POUGENS (mitron)
  5. Nom donné à de petits almanachs ainsi désignés d'après le nom du libraire qui les vendait,
    Corresp. t. V, p. 396 (colombat)
  6. Nanti de ces papiers en qualité d'acquéreur.
    Correspond. t. I, p. 301, dans POUGENS (nanti, ie)
  7. Tandis qu'on le tailladait, il disputait anatomie avec son chirurgien.
    Corresp. t. III, p. 41 (taillader)
  8. L'ennui d'un dialogue pénible, lâche et diffus.
    Corresp. t. IV, p. 294 (pénible)
  9. C'est un homme d'esprit, mais grand parleur, et même fatigant par le tic qu'il a d'ajouter à chaque phrase qu'il prononce, un hem.
    Corresp. t. I, p. 107 (tic)
  10. Flattez-vous de la voir régner [la tolérance] dans un pays où Henri IV et Polichinelle ont été persécutés avec un égal acharnement.
    Corresp. t. II, p. 410 (polichinelle)
  11. Les roquets de la littérature le recherchaient beaucoup.
    Corresp. t. II, p. 294 (roquet [1])
  12. Un mauvais portrait très informe qui aurait grand besoin d'être retouché ; mais la retouche devient presque impraticable.
    Corresp. t. I, p. 93 (retouche)
  13. Cette lecture tant négociée ne fit pas l'effet dont l'auteur s'était flatté.
    Corresp. t. I, p. 504, dans POUGENS (négocié, ée)
  14. Il avait tâté de plusieurs métiers avant de se fixer.
    Corresp. t. I, p. 389 (tâter)
  15. Quoi qu'en puissent dire les vieux pleureurs de Lulli et de Quinault.
    Corresp. t. v, p. 92 (pleureur, euse)
  16. Il n'y a pas une scène qui vous ravigote au milieu de la sécheresse.
    Correspond. t. II, p. 113 (ravigoter)
  17. Aucun de nos myopes économiques ne se serait jamais douté…
    Correspond. t. I, p. 7, dans POUGENS (myope)
  18. " Le style du président de Montesquieu ! " disait, il y a quelque temps, avec dédain M. de Buffon ; mais Montesquieu a-t-il un style ? " N'aurait-il pas mérité qu'on eût osé lui répondre : Il est vrai, Montesquieu n'a eu que le style du génie, et vous, monsieur, vous avez le génie du style.
    Corresp. février 1788 (style)
  19. Elle [Mme Favart, à l'agonie, ayant auprès d'elle un voisin dans un accoutrement grotesque] se mit à sourire et dit qu'elle avait cru voir le paillasse de la mort.
    Corresp. 2<sup>e</sup> part. t. II, p. 230 (paillasse [2])
  20. Il ne lui restera que l'ignominie d'avoir fait des tirades contre des gens de bien.
    Corresp. t. I, p. 176 (tirade)