Théophile GAUTIER, auteur cité dans le Littré

TH. GAUTIER (1811-1872)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme TH. GAUTIER a été choisie.

127 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Théophile GAUTIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 127 citations dans le Littré.

  1. Il [l'hiver] chante d'une voix peu sûre Des airs vieillots et chevrotants ; Son pied glacé bat la mesure Et la semelle en même temps.
    Émaux et camées, Fantaisie d'hiver (semelle)
  2. Le grand cadavre, gisant à l'autre bout de la chambre, assassiné par des rufians coupe-jarrets, produit une impression des plus dramatiques.
    Portraits contemporains, Delaroche (rufien)
  3. Et l'on eût dit à voir ce masque souverain [le visage de Corneille] Une médaille antique à frapper en airain.
    le Soulier de Corneille. (souverain, aine,)
  4. Maintenant le jardin paysagiste est entendu d'une manière admirable.
    Feuilleton du Moniteur univers. du 13 mai 1867 (paysager)
  5. Il avançait quelque axiome sataniquement monstrueux.
    Élude sur Baudelaire. (sataniquement)
  6. Placés à l'y du carrefour, nous hésitions entre les deux routes.
    le Bien public, 10 mars 1872 (y [1])
  7. Les monuments n'admettent que des choses révolues et tournées à l'état d'histoire.
    Hist. de l'art en France, I, 94 (tourné, ée)
  8. Il fait grand, chose importante pour l'Opéra, et l'on sent qu'il pourrait remplir aisément ce vaste cadre.
    Feuilleton, Monit. universel, 30 nov. 1868. Faire grand est très peu français. (grand, ande)
  9. Le quai de la Mergellina, où les lazzaroni demi-nus se cuisent et donnent à leur peau une patine de bronze.
    Avatar, I (patine)
  10. Le volume entr'ouvert distraitement, il le savait, et il gardait dans sa mémoire une photographie ineffaçable d'une ville ou d'un site traversés au galop.
    Portraits contemp. L. de Cormenin. (distraitement)
  11. M. Viteaux, qui débutait le même soir, a une voix blanche assez agréable, et qui convient au rôle d'Elvino.
    Feuilleton du Monit. univ. 17 juin 1867 (voix)
  12. Le ton de la robe [d'un chien], le hérissé du poil,
    cité dans le Dict. de POITEVIN (hérissé, ée)
  13. À la fin, le courage le plus robuste se lasse de varier toujours le même thème.
    Feuilleton du Monit. univ. 4 juin 1868 (varier)
  14. La troupe de Pasdeloup n'est pas composée encore d'artistes di primo cartello ; il n'a pas de diva en titre ni de ténor avec un ut exceptionnel.
    Feuilleton du Moniteur, 30 nov. 1868 (cartello)
  15. Gustave M…, un peintre qui redébutait au milieu de sa carrière, après avoir donné presque incognito des preuves de grand talent.
    l'Illustration, 2 mars 1872 (redébuter)
  16. Hernani se répétait, et, au tumulte qui se faisait déjà autour de la pièce, on pouvait prévoir que l'affaire serait chaude.
    le Bien public, 3 mars 1872 (répéter)
  17. La femme de nos jours, absente des tableaux, revit dans les historiques lithographies de notre artiste, avec son maniérisme coquet, sa grâce spirituelle, son élégance chiffonnée, sa beauté problématique.
    Portraits contemp. Gavarni. (maniérisme)
  18. Le tonnerre gronde formidablement.
    Feuilleton du Moniteur univ. 27 avr. 1868 (formidablement)
  19. Il y a les gens mûrs, chauves, ventripotents, apoplectiques.
    Monit. univ. 3 juin 1867 (ventripotent, ente)
  20. Après ma mort une avalanche De son linceul me couvrira.
    le Chasseur. (linceul)