François de Salignac de La Mothe, dit FÉNELON, auteur cité dans le Littré

FÉNELON (1651-1715)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FÉNELON a été choisie.

3711 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogues des morts 254 citations
Les Aventures de Télémaque 1699 2122 citations
Œuvres de Fénelon, 22 vol. in-8. Versailles, 1820 485 citations
Traité de l'éducation des filles 1687 75 citations
Traité de l'existence de Dieu 1713 147 citations

Quelques citations de François de Salignac de La Mothe, dit FÉNELON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3711 citations dans le Littré.

  1. Il versa sur lui des larmes pieuses.
    ib. XVII (larme)
  2. Il y avait dans l'armée un Dolope, nommé Eurymaque, flatteur insinuant, sachant s'accommoder à tous les goûts et à toutes les inclinations des princes, inventif et industrieux pour trouver de nouveaux moyens de leur plaire.
  3. Pour étendre les bornes de son royaume.
    Tél. XI (borne)
  4. Il m'appelle par mon nom, et m'encourage pour le suivre.
    Tél. VI (par [1])
  5. Alcibiade ne renversera-t-il pas ma barque qui est vieille et qui fait eau partout ?
    t. XIX, p. 211 (eau)
  6. La tunique s'était collée sur sa peau.
    Tél. X (coller)
  7. Celui-ci avait la crainte des dieux.
    Tél. XII (crainte)
  8. Qu'un incendie ne se terminait jamais qu'à l'embrasement de quelques maisons, au lieu qu'un ressentiment…
    Philosophes, Héraclite. (embrasement [1])
  9. Hélas ! disait-il, faut-il que je vous quitte, ô aimable grotte, où le sommeil paisible venait toutes les nuits me délasser des travaux du jour !
    Tél. XI (aimable)
  10. Quiconque acceptera le mariage par l'espérance de s'y contenter grossièrement, y sera bientôt mécompté.
    t. XVIII, p. 188 (mécompté, ée)
  11. Ils [Traumaphile et Nosophuge] s'appliquaient à les tenir [les soldats malades] proprement, à empêcher le mauvais air par cette propreté.
    Tél. XVII (proprement)
  12. Tantôt il donnait des remèdes qui faisaient suer.
  13. Lequel vaut mieux, ou une ville superbe en marbre, en or et en argent, avec une campagne négligée et stérile ; ou une campagne cultivée et fertile, avec une ville médiocre et modeste dans ses mœurs.
    Tél. XXII (ou)
  14. Lâchant les rênes à ses chevaux fumants de sueur, il était tout penché sur leurs crins flottants.
  15. Semblable à ces terrains qui paraissent fermes et immobiles, mais que l'on sape peu à peu par dessous.
    Tél. XX (saper)
  16. Il a fermé son cœur à tous nos plaisirs.
    Tél. IX (fermer)
  17. Est-il permis de s'abandonner à une philosophie sauvage, de se préférer à tout le reste du genre humain ?
    Tél. XI (philosophie)
  18. Télémaque, qui était abattu et inconsolable, oublie sa douleur ; il prend ses armes, don précieux de la sage Minerve.
    Tél. XVII (prendre)
  19. Les bœufs mugissants et les brebis bêlantes venaient en foule, quittant les gras pâturages, et ne pouvant trouver assez d'étables pour être mis à couvert.
  20. L'appui de tant de peuples vous aurait [Idoménée] rendu bien plus puissant que ces tours qui rendent vos maux irrémédiables.