François de Salignac de La Mothe, dit FÉNELON, auteur cité dans le Littré

FÉNELON (1651-1715)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FÉNELON a été choisie.

3711 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogues des morts 254 citations
Les Aventures de Télémaque 1699 2122 citations
Œuvres de Fénelon, 22 vol. in-8. Versailles, 1820 485 citations
Traité de l'éducation des filles 1687 75 citations
Traité de l'existence de Dieu 1713 147 citations

Quelques citations de François de Salignac de La Mothe, dit FÉNELON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3711 citations dans le Littré.

  1. A ces mots, Idoménée parut comme un homme qu'on soulage d'un fardeau accablant.
  2. Les ouvrages les plus façonnés du gothique.
    dans le Dict. de POITEVIN (façonné, ée)
  3. Nous passâmes au travers des écueils, et nous vîmes de près toutes les horreurs de la mort.
    Tél. IV (travers)
  4. Une coiffe, un bout de ruban sont pour les filles autant d'affaires importantes.
    XVII, 83 (coiffe)
  5. Il se renfermait dans le lieu le plus reculé de son palais, pour mieux cacher sa défiance, et pour n'être jamais observé quand il préparait ses repas.
    ib. VIII (reculé, ée)
  6. Telle est la faiblesse et l'inconstance des hommes ; ils se promettent tout d'eux-mêmes, et ne résistent à rien.
    Tél. X (résister)
  7. Ce n'est point la gêne et la contention qui font le véritable avancement.
    XVIII, 223 (contention [1])
  8. Il n'est permis de faire la guerre que malgré soi, à la dernière extrémité, pour repousser la violence de l'ennemi.
    ib. (guerre)
  9. Il rappelle en lui-même avec confusion les sages conseils de Mentor.
    ib. XVI (rappeler)
  10. Ces paroles le remplissaient de dépit contre Mentor.
    Tél. VII (dépit [1])
  11. Narbal prit cette occasion de me mettre en liberté.
    Tél. III (occasion)
  12. Parler ainsi, c'est parler en l'air, et vouloir être cru sur tout ce qu'on s'imagine.
    Exist. 78 (air [1])
  13. La vapeur soufrée du marais stygien, qui s'exhalait sans cesse par cette ouverture, empestait l'air.
    Tél. XVIII (soufré, ée)
  14. Idoménée modère ses passions.
    ib. XXII (modérer)
  15. Si vous ôtez la causalité nécessaire, vous laissez mon vouloir dans une pleine contingence.
    III, 300 (contingence)
  16. Il n'est point à propos d'engager les filles dans des études dont elles pourraient s'entêter.
    t. XVII, p. 4 (entêter)
  17. Il n'y a guère de personnes à qui il n'en coûte cher pour avoir trop espéré.
    Éduc. filles, 12 (espérer)
  18. Quoique les dieux surpassent de loin en connaissance tous les hommes.
    Tél. I (surpasser)
  19. Tantôt il donnait des remèdes qui faisaient suer ; et il montrait, par le succès des sueurs, combien la transpiration diminuée ou facilitée déconcerte ou rétablit toute la machine du corps.
    Tél. XVII (transpiration)
  20. Il fit voile pour revenir en Crète.
    Tél. v (voile [2])