François de Salignac de La Mothe, dit FÉNELON, auteur cité dans le Littré

FÉNELON (1651-1715)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme FÉNELON a été choisie.

3711 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Dialogues des morts 254 citations
Les Aventures de Télémaque 1699 2122 citations
Œuvres de Fénelon, 22 vol. in-8. Versailles, 1820 485 citations
Traité de l'éducation des filles 1687 75 citations
Traité de l'existence de Dieu 1713 147 citations

Quelques citations de François de Salignac de La Mothe, dit FÉNELON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3711 citations dans le Littré.

  1. D'autres s'imaginèrent que [le plus libre de tous les hommes] c'était un barbare qui, vivant de sa chasse au milieu des bois, était indépendant de toute police et de tout besoin.
  2. À peine ouvrait-il la bouche, que tout le monde se récriait pour admirer ce qu'il allait dire.
    Tél. XI (récrier (se))
  3. Pendant que Philoctète avait raconté ainsi ses aventures, Télémaque était demeuré comme suspendu et immobile.
    Tél. XVI (suspendu, ue)
  4. Nos pères ont été heureux de passer leur vie sous un si bon roi ; pour nous, nous ne l'avons vu que pour sentir sa perte.
    Tél. II (perte)
  5. Les rois ne doivent régner qu'afin que les lois règnent par leur ministère.
    Tél. VIII (ministère)
  6. Il a pris les conseils de Narbal pour les principales affaires.
    Tél. VIII (conseil)
  7. Ne pouvant voir son visage, il regardait ses beaux cheveux noués, ses habits flottants et sa noble démarche.
    Tél. VII (noué, ée)
  8. Ce faste, ces mollesses, ces soupçons, ces cruautés, ces colères, ces emportements furieux contre tes amis.
    Dial. des morts, I, 24 (mollesse)
  9. Qu'il [l'enfant] ne mange rien de haut goût qui l'excite à manger au delà de son besoin, et qui le dégoûte des aliments plus convenables à sa santé.
    Éduc. filles, ch. 3 (haut, aute)
  10. Ulysse entre sous la figure d'un mendiant et d'un vieillard fort cassé.
    XXI, 458 (cassé, ée)
  11. J'avais fini mes jours avant qu'Ulysse, mon petit-fils, partît pour aller au siége de Troie.
    Tél. XIX. (petit-fils)
  12. Elles lui faisaient les plus cruelles indignités.
    Tél. XVIII (indignité)
  13. On eut bien de la peine à empêcher qu'elle ne fût déchirée.
    ib. VIII (peine)
  14. Il semblait que Mars et Bellone allaient de rang en rang, rallumant dans les cœurs la fureur des combats que Mentor tâchait d'éteindre.
    Tél. X (rallumer)
  15. Il le dépeignait tenant en main la corne d'abondance.
    Tél. XI (corne)
  16. Je n'ai point pris le style poétique, en cherchant le sublime ; je ne suis point tombé dans le galimatias.
    Dial. des morts anc. (Platon, Aristote). (galimatias)
  17. Quand les dieux se communiquent aux mortels.
    Tél. II (communiquer)
  18. Le vrai courage trouve toujours quelque ressource.
    Tél. VI (courage)
  19. Supposons que Malebranche soutienne que la volonté angélique peut être la vraie cause de sa propre détermination, et que, bien loin d'être prédéterminée par le concours, c'est elle qui le détermine.
    t. III, p. 123 (prédéterminer)
  20. Il faut que nous soyons des enfants ingrats et dénaturés qui aient attiré la colère de Dieu.
    t. XVIII, p. 488 (qui)