« représenter », définition dans le dictionnaire Littré

représenter

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

représenter

(re-pré-zan-té) v. a.
  • 1Présenter de nouveau. Ne me représentez plus cet homme-là.
  • 2Exhiber, exposer devant les yeux. Représenter sa patente, son passe-port, son certificat de vie.

    Représenter quelqu'un, le faire comparaître personnellement, le remettre entre les mains de ceux qui l'avaient confié à notre garde.

    Il se dit aussi en parlant des choses. Il fut con damné à représenter les objets qu'on avait mis en dépôt entre ses mains.

  • 3Réfléchir l'image d'un objet. Cette glace représente fidèlement les objets
  • 4Figurer par la peinture, la gravure, la sculpture, etc. Cette estampe représente la sainte Famille. Le théâtre représentait un palais. La personne qu'il [un portrait] représente, Bossuet, la Vallière. Vous, dont le pinceau téméraire Représente l'hiver sous l'image vulgaire D'un vieillard faible et languissant, Rousseau J.-B. Cantate, Hiver. Le prêtre qui nous accompagnait, nous dit qu'auparavant un simple soliveau recevait en ces lieux saints l'hommage des Samiens ; que les dieux étaient alors partout représentés par des troncs d'arbres, ou par des pierres, soit carrées, soit de forme conique, Barthélemy, Anach. ch. 74.
  • 5Exprimer, peindre par le discours. Mais je ne trouve point de couleurs assez noires Pour en représenter les tragiques histoires [du triumvirat], Corneille, Cinna, I, 3. Ce que je dis là, je le dis pour moi, et non pour cette personne… je lui représente mon défaut pour l'empêcher d'y tomber, Pascal, Lett. à Mlle de Roannez, 7. Je ne sais si nous vous avons bien représenté cette mode ; je ferai coiffer une poupée pour vous l'envoyer, Sévigné, 4 avril 1671. Je ne puis vous dire l'excès de l'agrément de cette pièce [Esther] ; c'est une chose qui n'est pas aisée à représenter, Sévigné, 521. Vous me le représentez [l'abbé de la Vergne] un fort honnête homme, Sévigné, 29 déc. 1675. Quelles couleurs assez vives pourraient vous représenter et la constance du père et les extrêmes douleurs du fils ? Bossuet, Louis de Bourbon. Je n'ai rien fait pour Madame, quand je vous ai représenté tant de belles qualités qui la rendaient admirable au monde, Bossuet, Duch. d'Orl. Il [saint Jean-Chrysostome] nous représente deux villes dont l'une ne soit composée que de riches, l'autre n'ait que des pauvres dans son enceinte, Bossuet, Serm. Septuag. 1. J'ai représenté Louis XI dévot et superstitieux, avare et prodigue, entreprenant et timide, clément et sévère, fidèle et parjure, tel enfin que je l'ai trouvé, suivant les différentes occasions, Duclos, Œuvr. t. III, p. 357. Afin que tu saches que je te les représente [les dames françaises], non peut-être comme elles sont, mais comme je les vois, Rousseau, Hél. II, 21.
  • 6Jouer en public une pièce de théâtre, y faire un personnage. Je souhaiterais, pour ne point gêner du tout le spectateur, que ce qu'on fait représenter devant lui en deux heures se pût passer en effet en deux heures, Corneille, 3e disc. Trois unit. Vouloir contrefaire un comédien dans un rôle comique, ce n'est pas le peindre lui-même, c'est peindre d'après lui les personnages qu'il représente, Molière, Impromptu, 1. Il y a une prière d'Esther pour Assuérus qui enlève, j'étais en peine qu'une petite demoiselle représentât ce roi ; on dit que cela est fort bien, Sévigné, 512. Par nous d'en bas la pièce [les affaires, le gouvernement] est écoutée ; Mais nous payons, utiles spectateurs ; Et, quand la farce est mal représentée, Pour notre argent nous sifflons les acteurs, Rousseau J.-B. Épigr. I, 14. On a représenté les chefs-d'œuvre de la France devant toutes les cours et dans les académies d'Italie ; on les joue depuis les rivages de la mer Glaciale jusqu'à la mer qui sépare l'Europe de l'Afrique, Voltaire, Irène, lett. Il faudra désormais représenter les pièces de Sophocle dans Athènes, si on enlève la Grèce aux Turcs, comme on vient de leur enlever les bords de la mer Noire, Voltaire, Lett. Richelieu, 8 oct. 1770. Elle [la pièce du Tartuffe] fut représentée trois mois de suite, et durera autant qu'il y aura en France du goût et des hypocrites, Voltaire, Vie de Molière. En 1732, Mlle Sallé représenta à Londres, avec le plus grand succès, deux actions dramatiques complètes, l'Ariane et le Pygmalion, Cahusac, Danses anc. et mod. III, IV, 6. Messieurs, l'ouvrage que nous allons avoir l'honneur de représenter devant vous est une espèce de proclamation, un manifeste dramatique que nous vous adressons, Delavigne, Coméd. Prologue.

    Fig. Nous verrons ce que Dieu voudra représenter après cette tragédie [la mort de Charles II], Sévigné, 25 févr. 1685.

  • 7Mettre dans l'esprit, rappeler le souvenir. Ce jeune homme représente tellement son père qu'il semble qu'on le voit. Cette vieille maison me représente les scènes de ma jeunesse.
  • 8Remplir l'idée, jouer le rôle de. Je suis persuadée qu'il [M. de Grignan] vous le donnera [Rippert pour vous accompagner à Paris], ou quelque autre qui représente un bon conducteur, Sévigné, 21 oct. 1676. Pourvu que votre force réponde à votre courage, et qu'étant faible, vous ne vouliez pas représenter une personne forte, Sévigné, 16 oct. 1680.
  • 9Se représenter, présenter à soi, se rappeler le souvenir de, se figurer. Je ne puis me représenter d'amitié au delà de celle que je sens pour vous ; ce sont des terres inconnues, Sévigné, 29 nov. 1684. Quelle translation de Mme de Noailles à Perpignan ! le moyen de se la représenter hors de Versailles ! Sévigné, 31 août 1689. Représentez-vous un homme né dans les richesses, mais qui les a dissipées, Bossuet, la Vallière. Se représenter quelque chose, c'est s'en faire une image, Voltaire, Dict. Phil. âme, 3. Décomposer une pensée, comme une sensation, ou se représenter successivement les parties dont elle est composée, c'est la même chose, Condillac, Gramm. I, 3.
  • 10Être l'image de. Cependant que la lune, accomplissant son tour, Dessus un char d'argent environné d'étoiles, Dans le sombre univers représente le jour, Ode de Chapelain, citée dans BALZ. liv. VIII, lett. 15. Ses ruines [de Carthage], qui font et ma gloire et ma joie, Semblent représenter les ruines de Troie, Mairet, M. d'Asdrub. I, 1. Ces effroyables guerres civiles et domestiques [lors de la ruine de Jérusalem] représentent si bien le trouble intérieur que sentent ceux qui se donnent à Dieu, qu'il n'y a rien de mieux peint, Pascal, Lett. à Mlle de Roannez, 9. Chacun de nous peut remarquer qu'il ne connaît les objets sensibles que par les sensations qui nous les représentent, Condillac, Log. I, 3. Il [Fontenelle] a eu, comme tous les grands écrivains, le style de sa pensée ; ce style original et simple ne peut représenter agréablement et au naturel un autre esprit que le sien, D'Alembert, Œuv. t. III.

    Absolument. Je distingue deux sortes de signes, dont les uns représentent naturellement, par exemple un portrait bien fait…, Bossuet, Euchar. III, 4. Toute idée ne représente pas ; nulle idée universelle ne représente, Fontenelle, Frag. rais. hum.

    Être le signe de. De même que l'argent est un signe d'une chose et la représente, chaque chose est un signe de l'argent et le représente, Montesquieu, Espr. XXII, 2.

    Dans le langage théologique, être le type, la figure de quelque chose. Salomon… était destiné à représenter la personne du Messie, Bossuet, Hist. II, 4.

  • 11Mettre sous la forme de. Quand on représente la raison d'une progression par une fraction qui a le premier terme pour numérateur et le second pour dénominateur…, Condillac, Lang. calc. I, 12.
  • 12Être mandataire, exercer les pouvoirs, en qualité de député, d'envoyé d'un souverain, de lieutenant, de successeur. Notre nation est représentée dans cette ville par un consul. Songez à tous ces rois que vous représentez [dont vous êtes l'ambassadeur], Racine, Andr. II, 1. Il [un roi] représente les dieux, en conduisant ainsi à la vertu tout le genre humain, Fénelon, Tél. XXIV. L'empereur d'Orient n'avait de droit sur les Gaules que comme représentant l'empereur d'Occident ; c'étaient des droits sur des droits, Montesquieu, Esp XXX, 24. Soyez digne du dieu que vous représentez, Voltaire, Olymp. II, 2. La nation est, à la vérité, représentée légalement par la chambre des communes ; mais elle l'est aussi par un roi et par les pairs, Voltaire, Mœurs, 180. Il serait si pénible que cette excellente province fût représentée par un de ces brouillons qui ne se plaisent que dans le désordre, Th. Leclercq, Prov. t. I, p. 371, dans POUGENS.

    Il se dit également de celui qui est chargé d'une procuration spéciale pour faire quelque chose au nom d'un autre. Il représente celui dont il a le pouvoir.

    Il se dit encore des héritiers reçus à recueillir ou à partager une succession comme étant à la place de parents morts. Il représente sa mère, et par conséquent il doit partager avec les sœurs de sa mère. Ce n'est pas à Maximilien proprement qu'on cède ces pays, c'est à Philippe, son fils, comme représentant Marie de Bourgogne, sa mère, Voltaire, Ann. Emp. Frédéric d'Autriche, 1492.

    Il se dit enfin de ceux qui, dans les cérémonies publiques, tiennent la place de personnes qui y figureraient si elles étaient présentes. Au sacre de Louis XV, le duc d'Orléans représentait le duc de Bourgogne, et le maréchal de Villars représentait le connétable, Dict. de l'Acad.

  • 13Faire observer, faire envisager. Au lieu de me représenter que je n'étais pas digne de vous aimer…, Scarron, Rom. com. I, 13. [Le loup] S'en allait l'emporter [le chien] ; le chien représenta Sa maigreur : jà ne plaise à votre seigneurie De me prendre en cet état-là, La Fontaine, Fabl. IX, 10. Il répondit à ceux qui lui représentaient ces dangers [une maladie contagieuse en Normandie, dont il était gouverneur], qu'il devait l'ordre et la protection à ce peuple, Fléchier, Duc de Mont. Il [Ulysse] me représenta l'honneur et la patrie, Tout ce peuple, ces rois à mes ordres soumis…, Racine, Iph. I, 1. Le duc de Beauvilliers représentait avec force la misère des peuples ; Mme de Maintenon en était touchée ; le roi n'y était pas insensible, Voltaire, Louis XIV, 17.

    Un tel représente très humblement à Votre Majesté, à Votre Excellence… formule dont on se servait ordinairement dans les placets.

  • 14 V. n. Avoir une belle figure, un maintien imposant. Ce général a un air martial, il représente bien. L'un représentait, et l'autre portait la parole, Hamilton, Gramm. 9. Nous ramenions la fierté sur notre visage, et l'on trouvait que nous représentions assez bien, Montesquieu, Lett. pers. 74.

    Bien remplir les honneurs de la place qu'on occupe, se faire respecter et la faire respecter en en remplissant les fonctions. Vous irez représenter dans son petit gouvernement, Hamilton, Gramm. 9. Ah, bon Dieu ! dis-je en moi-même, si, lorsque j'étais à la cour de Perse, je représentais ainsi, je représentais un grand sot, Montesquieu, Lett. pers. 74.

    Il se dit d'une personne considérable qui reçoit beaucoup de monde et qui fait noblement les honneurs de son rang, de sa fortune. Je vous mène à présent chez un grand seigneur qui est un des hommes du royaume qui représentent le mieux, Montesquieu, Lett. pers. 74.

    Être en représentation, être dans le monde comme un acteur sur la scène. Rien n'est si occupé qu'un homme qui n'est point amoureux, il représente en cinq ou six endroits, quel martyre ! Sévigné, 334. Mme de Castelmaine… pria le roi [Charles II] de vouloir lui prêter ce char merveilleux pour y représenter, le premier beau jour de Hyde-Park, Hamilton, Gramm. 7. Toujours en spectacle, ils [les grands] représentent : ils ne se montrent pas tels qu'ils sont, Massillon, Or. fun. Madame. Il serait aussi pénible de toujours représenter que de toujours méditer, Buffon, Cerf. Comme on ne peut montrer les hommes que représentant toujours, on ne les connaît pas plus dans nos livres que sur nos théâtres, Rousseau, Ém. IV.

  • 15Se représenter, v. réfl. Se présenter de nouveau. Qu'il ne se représente plus devant moi.

    Comparaître personnellement en justice. On l'a élargi, à condition qu'il se représentera toutes les fois qu'on voudra.

  • 16Revenir à l'esprit. Cette idée se représente sans cesse à mon souvenir.
  • 17Être figuré, représenté. Il dansa… d'une perfection qui ne se peut représenter, Sévigné, 24 juill. 1689. Il [l'esprit] s'avance témérairement ; il juge avant que de connaître ; il n'attend pas que les choses se découvrent et se représentent comme d'elles-mêmes, Bossuet, 1er serm. Quinquagés. 1.
  • 18Être joué sur le théâtre. Athènes, ou se représentaient les poëmes dont Aristote tire ses exemples, Corneille, 2e disc.

SYNONYME

REPRÉSENTER, REMONTRER. Le sens littéral de représenter, c'est rendre présent, mettre devant les yeux ; celui de remontrer, c'est faire bien remarquer, avertir avec force. Vous représentez à votre ami le tort qu'il se fait, vous lui remontrez le tort qu'il fait aux autres.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ces letres en l'escorce estoient D'ung poplier, et representoient Que Xanthus s'en retorneroit…, la Rose, 13428. Pour l'amour cetui qui, sans feindre, En la croix se laissa destreindre ; Car le vin son sang represente, Guersai. Li baillis, tant qu'il est en l'office de baillie, represente le [la] persone de son seigneur, Beaumanoir, I, 5.

XIVe s. Celui que l'ymage represente. - La lune represente la lumiere du soleil en maniere de miroir, Oresme, Thèse de MEUNIER. Amans ensi son duel [deuil] conjoie ; Car fins desirs li represente Joie à venir, dont il s'esjoie, Et en a leesce presente, Jean de Condé, t. III, p. 179.

XVe s. Et chevaucha tant qu'il vint en l'ost du roi de France, et se representa audit roi son oncle, qui ne lui fit mie si lie chere que le comte voulust, Froissart, I, I, 89.

XVIe s. L'histoire est une peincture qui nous represente les mœurs des nations estrangeres, les loix et coustumes anciennes, Amyot, Préf. IV, 29. Il seroit malaisé que chascun peust representer les choses mesmes qu'il auroit eues en sa part du butin, pour les repartir de nouveau, Amyot, Cam. 15. Ilz furent tous d'advis que Charon obeist à ce mandement, et qu'il se representast devant les gouverneurs pour leur oster tout souspeçon, Amyot, Pélop. 17. Celle nuict on dict que le mesme fantosme qui s'estoit desjà une fois apparu à Brutus, se representa derechef à luy, Amyot, Brutus, 59. Representons-la [la mort] à nostre imagination, Montaigne, I, 76. Ces tragedies se representerent en nostre college avecques dignité, Montaigne, I, 198. Tous nos efforts ne peuvent seulement arriver à representer [reproduire] le nid du moindre oyselet, sa contexture, Montaigne, I, 235. [Le peintre] ne pouvant representer à son gré l'escume et la bave [du chien], Montaigne, I, 254. À manier une balle d'arquebuse soubs le second doigt, celuy du milieu estant entrelacé par dessus, il fault se contraindre pour advouer qu'il n'y en ayt qu'une, tant le sens nous en represente deux, Montaigne, II, 363. Leurs gouvernantes [des jeunes filles] ne leur impriment aultre chose que le visage de l'amour ne feust qu'en le leur representant continuellement pour les en desgouster, Montaigne, III, 328. Leur mettre en teste d'aller representer la bataille aux faux-bourgs de Dreux, D'Aubigné, Hist. I, 171.

ÉTYMOLOGIE

Prov. et esp. representar ; it. ripresentare ; du lat. repraesentare, de re, et praesens, présent.