Jean-Baptiste ROUSSEAU, auteur cité dans le Littré

ROUSSEAU J.-B. (1671-1741)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROUSSEAU J.-B. a été choisie.

445 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Odes et poésies diverses 1712-1723 268 citations

Quelques citations de Jean-Baptiste ROUSSEAU

Voici un tirage aléatoire parmi ses 445 citations dans le Littré.

  1. J'irai, Seigneur, dans vos temples Réchauffer par mes exemples Les mortels les plus glacés.
    Odes, I, 10 (réchauffer)
  2. Tel que le vieux pasteur des troupeaux de Neptune, Protée, à qui le ciel, père de la fortune, Ne cache aucuns secrets, Sous diverse figure, arbre, flamme, fontaine, S'efforce d'échapper à la vue incertaine Des mortels indiscrets.
    Ode au comte de Luc. (protée)
  3. Laissons aux Scythes inhumains Mêler dans leurs banquets le meurtre et le carnage.
    Cantate IX (laisser)
  4. Ami, dit le billette, à tout pécheur Dieu fait rémission.
    Épigr. IV, 7 (billette [3])
  5. Et la timide violette Se cache encor sous les gazons.
    Cant. 18 (violette)
  6. Mais la déesse de mémoire, Favorable aux noms éclatants, Soulève l'équitable histoire Contre l'iniquité du temps.
    Odes, III, 2 (soulever)
  7. Tel que le vieux pasteur des troupeaux de Neptune, Protée, à qui le ciel, père de la fortune, Ne cache aucuns secrets.
    Ode au comte du Luc. (pasteur)
  8. Aux moindres traits que sur toi l'on décoche…
    Épîtr. I, 1, aux Muses. (décocher)
  9. Cruel auteur des troubles de mon âme, Que la pitié retarde un peu tes pas.
    Cantate, Circé (retarder)
  10. Quelquefois même aux bons mots s'abandonne, Mais doucement et sans blesser personne ; Toujours discret et toujours bien disant, Et sur le tout, aux belles complaisant.
    Épît. I, 1 (tout, toute)
  11. Montrez-nous, guerriers magnanimes, Votre vertu dans tout son jour ; Voyons comment vos cœurs sublimes Du sort soutiendront le retour.
    Ode à la Fortune. (guerrier, ière)
  12. Par passe-temps un cardinal oyoit Lire les vers de Psyché, comédie ; Et, les oyant, pleuroit et larmoyoit.
    Épigr. I, 8 (larmoyer)
  13. Rendez le calme, Europe, à votre âme étonnée.
    Jup. et Europ. (calme [2])
  14. Quel chien de train ! quelle chienne de vie !
    IV, Épig. 5 (de)
  15. Certain ivrogne après maint long repas Tomba malade ; un docteur galénique Fut appelé.
    Épigr. I, 5 (galénique)
  16. Habiller la fable en histoire, Et, causant toujours de mémoire, Propos sur propos enfiler, Vous croirez que ce caractère Est facilité de parler ; C'est impuissance de se taire.
    Lettres, t. I, p. 207, dans RICHELET (enfiler)
  17. La céleste troupe Dans ce jus vanté Boit à à pleine coupe L'immortalité.
    Cantate 9 (coupe [2])
  18. Les fleuves étonnés remontent vers leur source, Les astres de la nuit interrompent leur course.
    Cantate, Circé. (course)
  19. Mais dans les vers tous s'estiment docteurs, Bourgeois, pédants, écoliers, colporteurs.
    Épît. III, 1 (colporteur)
  20. Ainsi le glaive fidèle De l'ange exterminateur Plongea dans l'ombre éternelle Un peuple profanateur.
    Odes, III, 10 (profanateur, trice)