Charles de SAINT-ÉVREMOND, auteur cité dans le Littré

SAINT-ÉVREMOND (1614-1703)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-ÉVREMOND a été choisie.

129 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Charles de SAINT-ÉVREMOND

Voici un tirage aléatoire parmi ses 129 citations dans le Littré.

  1. C'est peut-être par ces sortes de raisonnements [raisonnements philosophiques] que les théologiens ne sont pas quelquefois les plus dociles ; d'où est venu le proverbe, que le médecin et le théologal croient rarement au remède et à la religion.
    Jugement sur les sciences, p. 160 (théologal, ale)
  2. Bernier, après avoir philosophé cinquante ans, avoue qu'il doute des choses qu'il avait cru les plus vraies.
    dans RICHELET (philosopher)
  3. Je voudrais vous pouvoir régaler d'une vignone et d'une belleville ; il n'y a pas moyen.
    Sir Politick would-be, comédie, IV, 4 (vignone)
  4. Au temps de Papirius, on ne savait pour ainsi dire ce que c'était que de cavalerie.
    II, 19 (de)
  5. Le maréchal de Gassion, si aventurier pour les partis et si brusque à les chercher, craignait un engagement entier.
    dans RICHELET (aventurier, rière)
  6. Il [Auguste] allait toujours au bien des affaires, mais il voulait que les affaires allassent au bien des hommes.
    ib. 97 (aller [1])
  7. Il se sent gêné par l'infélicité de son naturel.
    dans RICHELET (infélicité)
  8. La raison, autrefois rude et grossière, s'est civilisée avec le temps, et ne conserve presque rien de son ancienne rigidité.
    dans RICHELET (rigidité)
  9. Quant au général [Annibal], il fut admiré de Scipion, qui, au milieu de la gloire, semblait porter envie à la capacité du vaincu ; et le vaincu, dont l'humeur était assez éloignée des vaines ostentations, crut toujours avoir quelque supériorité dans la science de la guerre.
    Réfl. sur les div. génies du peuple romain, VII (ostentation)
  10. Il faut de l'incroyable, il faut du fabuleux Pour les héros et pour les belles.
    dans RICHELET (incroyable)
  11. Avec les mêmes armes qu'employa le soldat pour combattre son désespoir, avec les mêmes il attaque sa pudicité.
    la Matr. d'Éph. (même)
  12. Peu curieux à bien remarquer ce qui paraît, mais profond à pénétrer ce qui se cache.
  13. Je hais les admirations fondées sur des contes.
  14. Il [Pyrrhus] avait joint la délicatesse des négociations à la science de la guerre.
  15. Godeau : Colletet, je vous trouve un gentil violon. - Colletet : Nous sommes tous égaux, étant fils d'Apollon.
    les Académiciens, I, 2 (violon)
  16. Les poëtes tragiques anciens ont beaucoup mieux réussi à exprimer les qualités des héros qu'à dépeindre la magnificence des grands rois.
    Traité des tragédies, dans RICHELET (dépeindre)
  17. La coquetterie est le fond de l'humeur des femmes, et leur vertu n'est qu'une habileté à bien cacher leurs coquetteries.
    dans RICHELET (coquetterie)
  18. Que l'église est fertile en dévots empiriques ! Que de saints charlatans !
    dans RICHELET (charlatan)
  19. Heureuse qui se laisse aller à la tendresse de ses sentiments, sans intéresser la délicatesse de son choix ni celle de sa conduite !
    Idée de la femme. (intéresser)
  20. De nos désirs errants rien n'arrête le cours ; Ce qui plaît aujourd'hui déplaît en peu de jours.
    dans RICHELET (errant, ante [1])