RUTEBEUF, auteur cité dans le Littré

RUTEBEUF (1230?-1285?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme RUTEBEUF a été choisie.

663 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres, recueillies par Jubinal, 2 vol. Paris, 1839 661 citations

Quelques citations de RUTEBEUF

Voici un tirage aléatoire parmi ses 663 citations dans le Littré.

  1. Jone escuier au poil volage, Trop me plaing de vostre folage, Qu'à nul bien faire n'entendeiz, Ne de rien ne vos amendeiz.
    115 (volage)
  2. Je cuidai qu'il fust uns hermites, Et il est uns faus y pocrites. Ahi ! ahi ! quel norriçon ! Il est de piau de heriçon Envelopez desous la robe.
  3. Moult oi [j'eus] cel soir povre pitance.
    II, 26 (pitance)
  4. Leens avoit un soucretain…
  5. De ce puis bien dire mon esme [opinion], De poisson autant que cresme Aura ma fame.
  6. Dortor et refretor avoient, belle yglise, Vergier, praiaux et troilles, trop biau leu à devise.
  7. Cist siecles n'est mès que marchiez.
  8. Ainz ai mis mon entendement En geu et en esbatement, Qu'ainz ne daignai nes [même] saumoier.
  9. La limace [le limaçon] jete son cors De l'escalope toute fors Par le biau tems ; mais par la pluie Rentre enz, quand ele lui ennuie.
    Vie Ste Elis. p. 215 (limace ou limas)
  10. Puisque justice cloce, et drois pent et encline, Et verités cancelle, et loiautés decline.
  11. Jons ne mentastre n'i a point.
    II, 41 (menthastre)
  12. De toi, pucele pure et monde, Porte cloze, arche d'aliance, Qui n'iez premiere ne seconde, Deigna naistre par sa poissance Cil qui noz anemiz vergonde.
    II, 10 (arche [2])
  13. La chose gist sor tel endroit, Que chascune beste voudroit Que venist l'once.
  14. Je vous di bien veraiement, Il font maint mauvès serement, Et si jurent que lor denrées Sont et bones et esmerées Tels foiz que c'est mençonge pure.
  15. Mès ce vit il bien tout sans doute Que plus la longor du coute Fu ele levée en l'air amont.
    II, 136 (coude)
  16. Mort sont Ogier et Charlemaine ; Loiautez est morte et perie ; C'estoit sa monjoie et s'ensaigne, C'estoit sa dame de compaigne.
  17. Quant li moiens devient granz sires, Lor vient flaters et nait mesdires ; Qui plus en seit, plus a sa grace.
  18. Trois grains [de blé] en a mangié sanz plus, Que n'ot cure du seureplus.
    II, 144 (surplus)
  19. Encor viendra tout à tens l'heure, Que li maufé [les diables], noir comme meure, Les tendront [tiendront] en lor desciplines.
    109 (mûre)
  20. Au temps que les corneilles braient, Qui por la froidure s'esmaient, Qui sor les cors lor vient errant, Qu'eles vont ces noiz enterrant Et s'en garnissent por l'yver.
    II, 66 (enterrer)