Charles ROLLIN, auteur cité dans le Littré

ROLLIN (1661-1741)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROLLIN a été choisie.

1679 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire ancienne 1738 1391 citations
Traité des Études 227 citations

Quelques citations de Charles ROLLIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1679 citations dans le Littré.

  1. Celui qui présidait à la cérémonie s'appelait hiérophante, et il était revêtu d'un habit singulier ; il ne lui était point permis de se marier.
    Hist. anc. Œuv. t. V, p. 18, dans POUGENS (hiérophante)
  2. Vendeur d'eau-de-vie L'histoire nous apprend qu'une simple vendeuse d'herbes s'aperçut à la seule affectation d'un mot que Théophraste était étranger.
    Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 547 (vendeur, eresse)
  3. Les auteurs varient beaucoup sur l'époque de l'établissement de Carthage.
    Hist. anc. Œuv. t. I, p. 233, dans POUGENS (varier)
  4. Deux jurisconsultes, Grégoire et Hermogène, firent un recueil de droit, qu'on appella de leur nom code grégorien et code hermogénien ; c'était une collection des constitutions des empereurs depuis Adrien jusqu'à Dioclétien et Maximien en 306.
    Hist. anc. liv. XXVI, 2<sup>e</sup> part. ch. 2, art. 3 (grégorien, ienne)
  5. Afin que cette distribution de prix fasse tout son effet, elle doit se faire avec une grande équité, sans que jamais la faveur y ait aucune part.
    Traité des Ét. VI, 2<sup>e</sup> part. I, 2 (prix)
  6. La plus grande partie de la cavalerie, bardée de fer, couvrait le front de cette aile droite.
    Hist. anc. Œuvres, t. X, p. 219, dans POUGENS (couvrir)
  7. En se rendant ainsi les facteurs et les négociants de tous les peuples, ils [les Phéniciens] étaient devenus les princes de la mer.
    Hist. anc. Œuv. t. I, p. 210, dans POUGENS (prince)
  8. Il n'est pas étonnant que Carthage, partie de la première école du monde pour le commerce, je veux dire de Tyr, y ait un succès si prompt et si constant.
    Hist. anc. Œuvres, t. I, p. 211, dans POUGENS (école)
  9. Ayant pris leur temps, ils se jettent sur lui, lui ôtent son épée, et, avec sa propre ceinture, ils lui lient les mains derrière le dos.
    Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 152 (temps)
  10. Dans les second et troisième livres il expliquait l'origine de toutes les villes d'Italie.
    Hist. anc. liv. XXV, ch. II, art. 2 (expliquer)
  11. L'itinéraire d'Antonin, comme on l'appelle communément, parce qu'on présume qu'il a été dressé sous cet empereur, est attribué par les savants au cosmographe Aethicus.
    Hist. anc. t. XIII, liv. 27, ch. 2, art. 1, § 1, dans POUGENS. (itinéraire)
  12. Combien les particules servent non-seulement à lier ensemble les périodes, ou les parties différentes d'une même phrase, mais encore à orner et à varier le style.
    Traité des Ét. I, 3 (particule)
  13. Xénophon écrit que ce fut la plus furieuse de toutes les batailles qui eussent été données de son temps.
    Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 288, dans POUGENS (furieux, euse)
  14. Quelques-uns croient qu'Euripide était mort avant Socrate, et rejettent cette histoire.
    ib. IV, p. 442 (rejeter)
  15. Un homme qui était à côté de Josèphe, reçut un coup de pierre qui lui emporta la tête ; cette pierre était lancée par une machine distante de 375 pas.
    Hist. anc. Œuvres, t. XI, 2<sup>e</sup> partie, p. 513, dans POUGENS. (distant, ante)
  16. Il lui demanda de lui rendre Tyr et Sidon, qui étaient des dépendances de la Syrie, dont il était roi.
    Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 270, dans POUGENS (dépendance)
  17. Quoique cette intrigue eût été menée depuis un fort longtemps, elle le fut cependant avec tant de secret jusqu'au temps même où elle devait éclore, qu'on n'en sut rien pendant la vie de Lysandre.
    Hist. anc. Œuvres, t. IV, p. 254, dans POUGENS (éclore)
  18. Se sentant de l'émotion contre un esclave : je te frapperais, dit-il [Socrate], si je n'étais en colère.
    Hist. anc. t. IV, p. 356, dans POUGENS (émotion)
  19. Puisque la loi ne veut pas qu'on fasse mourir ceux qui sont du nombre des trois mille, autrement que par l'avis du sénat, j'efface Théramène de ce nombre et le condamne à mort en vertu de mon autorité et de celle de mes collègues.
    Hist. anc. Œuvres, t. IV, p. 115, dans POUGENS (effacer)
  20. Ainsi fut terminée la seconde guerre punique, après avoir duré dix-sept ans.
    Traité des Ét. 3<sup>e</sup> part. ch. 1 (terminer)