Charles ROLLIN, auteur cité dans le Littré

ROLLIN (1661-1741)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROLLIN a été choisie.

1679 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire ancienne 1738 1391 citations
Traité des Études 227 citations

Quelques citations de Charles ROLLIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1679 citations dans le Littré.

  1. Une statue de juge, sans mains, et les yeux baissés en terre, marquait les devoirs de ceux qui exerçaient la judicature.
    Hist. anc. Œuv. t. I, p. 71, dans POUGENS (judicature)
  2. Telle fut la fin d'Alcibiade, en qui de grandes vertus étaient étouffées par des vices encore plus grands.
    Hist. anc. Œuvres, t. IV, p. 110 (étouffé, ée)
  3. Il fallut [dans les siéges chez les anciens] trouver un autre moyen pour arriver jusqu'à la hauteur du rempart ; et ce fut de bâtir des tours de bois roulantes plus hautes que les murs, et de les en rapprocher.
    Hist. anc. Œuv. t. II, p. 409, dans POUGENS (tour [1])
  4. Ils étaient déjà en pointe de vin et bien près d'être ivres.
    Hist. anc. Œuv. t. V, p. 360, dans POUGENS (pointe)
  5. Étant forcés de combattre de près, ils mirent tous l'épée à la main, et alors il se fit un grand carnage ; car on se battait corps à corps, et l'on se portait la pointe de l'épée contre le visage les uns des autres.
    Hist. anc. Œuvres, t. VI, p. 244, dans POUGENS (corps)
  6. Il [Hircan] fit faire au roi des ouvertures de paix.
    Hist. anc. Œuv. t. IX, p. 359, dans POUGENS (ouverture)
  7. La manière dont les Romains prononçaient le latin était, en plusieurs choses, très différente de celle dont nous le prononçons aujourd'hui.
    Traité des Ét. I, 3 (prononcer)
  8. L'empereur ne le fit point condamner [Ovide] par un arrêt du sénat, et il se servit du terme de reléguer, qui, dans le droit romain, était plus doux que le terme bannir.
    Hist. anc. liv. XXV, 1, 2, 2 (reléguer)
  9. Le grand ouvrage de saint Augustin, qui a pour titre de la Cité de Dieu… est… un parfait modèle de la manière dont on doit sanctifier les études profanes.
    Traité des Ét. 4<sup>e</sup> part. I, 2 (sanctifier)
  10. Les étoffes teintes en pourpre faisaient une des parties les plus considérables du commerce ancien, surtout de celui de Tyr, dont l'industrie et l'extrême habileté avaient porté cette précieuse teinture au plus haut degré de perfection où elle pût être conduite.
    Hist. anc. Œuv. t. x, p. 547, dans POUGENS (pourpre [1])
  11. Au lieu de pensions, ils [les anciens rois de l'Orient] donnaient à ceux qu'ils voulaient gratifier des villes, et quelquefois même des provinces qui, sous le nom de pain, de vin, devaient leur fournir tout ce qui était nécessaire pour entretenir leur maison.
    Hist. anc. Œuv. t. III, p. 336, dans POUGENS (pension)
  12. On appelait en général stade chez les Grecs l'endroit où les athlètes s'exerçaient entre eux à la course, et celui où ils combattaient sérieusement pour le prix.
    Hist. anc. Œuv. t. v, p. 76, dans POUGENS (stade)
  13. Démocrite, l'inventeur de la philosophie des atomes.
    Hist. anc. Œuv. t. III, p. 642, dans POUGENS (inventeur, trice)
  14. Ce supplice [des auges, chez les Perses] durait ordinairement quinze ou vingt jours, pendant lesquels le patient souffrait des tourments indicibles.
    Hist. anc. Œuv. t. III, p. 327, dans POUGENS (indicible)
  15. La peine qu'il avait à flétrir la gloire de ses grandes actions et de ses anciens trophées par une si honteuse démarche.
    Hist. anc. t. III, p. 351, dans POUGENS (flétrir [1])
  16. Il [Lucain] est riche en belles pensées, et a une grande vivacité de style.
    Hist. anc. XXV, ch. I, II, 3 (vivacité)
  17. Sémiramis, s'élevant au-dessus de son sexe, bâtissait de superbes villes, équipait des flottes, subjuguait les peuples voisins.
    Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 52, dans POUGENS (équiper)
  18. L'établissement de Carthage est attribué à Elissa, princesse tyrienne, plus connue sous le nom de Didon.
    Hist. anc. Œuvres, t. I, p. 233, dans POUGENS (établissement)
  19. Leur seule consolation, dans une entreprise si téméraire, était le continuel bonheur du roi.
    Hist. anc. t. VI, p. 541, dans POUGENS (continuel, elle)
  20. Alexandre naquit la première année de la cent-sixième olympiade ; le même jour précisément qu'il vint au monde, le fameux temple de Diane fut brûlé à Éphèse.
    Hist. anc. Œuvr. t. VI, p. 157, dans POUGENS (monde [1])