Charles ROLLIN, auteur cité dans le Littré

ROLLIN (1661-1741)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROLLIN a été choisie.

1679 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire ancienne 1738 1391 citations
Traité des Études 227 citations

Quelques citations de Charles ROLLIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1679 citations dans le Littré.

  1. Quelques jours avant sa mort, deux des principaux citoyens de Sparte avaient fiancé ses deux filles.
    Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 276, dans POUGENS (fiancer)
  2. Dans le temps même qu'on examinait cette affaire, on apprit la manière indigne dont Charès avait été reçu par les alliés.
    Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 99, dans POUGENS (indigne)
  3. Il [saint Grégoire de Nazianze] n'a jamais employé dans les siennes [poésies] aucune des divinités profanes ; et ce n'est que plusieurs siècles après qu'elles ont été rappelées dans les poëmes.
    Hist. anc. liv. XXV, ch. I, I, 1 (rappeler)
  4. La précipitation, outre qu'elle est imprudente, est presque toujours malheureuse et suivie de funestes effets.
    Hist. anc. Œuvr. t. III, p. 175, dans POUGENS (précipitation)
  5. Les plus faibles ne furent pas les derniers à comprendre la nécessité de vivre ensemble, pour se garantir de la violence et de l'oppression.
    Hist. anc. t. II, p. 491, dans POUGENS (faible)
  6. Amilcar, surnommé Barca, souffrait avec peine le dernier traité que le malheur des temps avait forcé les Carthaginois d'accepter.
    Hist. anc. Œuv. t. I, p. 369, dans POUGENS (souffrir)
  7. Ce que j'ai marqué jusqu'ici n'est encore, pour ainsi dire, que le squelette de l'histoire.
    Traité des Ét. liv. v, 3<sup>e</sup> part. I, 2 (squelette)
  8. Brennus marcha avec le gros de l'armée du côté de Delphes, pour piller les richesses immenses du temple d'Apollon.
    Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 349, dans POUGENS (piller)
  9. Cambyse… prince entêté de lui-même, plein de vanité et de hauteur, livré aux excès les plus honteux de la crapule et de la débauche.
    Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 472, dans POUGENS (entêté, ée)
  10. Son style [de Diodore] n'est point élégant ni orné, mais simple, clair, intelligible ; et cette simplicité n'a rien de bas ni de rampant.
    Hist. anc. liv. XXV, ch. II, I, 2 (rampant, ante)
  11. Le principal but de Lycurgue dans l'établissement de ses lois… était de réprimer et de refréner l'ambition de ses citoyens.
    Hist. anc. Œuv. t. II, p. 541, dans POUGENS (refréner)
  12. Thucydide mit sa disgrâce à profit, et la fit servir à la préparation et à l'exécution du grand dessein qu'il avait formé de composer l'histoire de cette guerre [du Péloponnèse].
    Hist. anc. XXV, chap. II, I, 2 (profit)
  13. Quintilien, estimateur non moins éclairé qu'équitable.
    Traité des Ét. IV, 1 (estimateur)
  14. Pour faciliter la construction de la plupart des ouvrages, il avait fallu détourner le cours de la rivière.
    Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 29, dans POUGENS (détourner)
  15. C'était une cérémonie commune et généralement observée dans tous les sacrifices d'imposer les mains sur la tête de la victime, de la charger d'imprécations et de prier les dieux de détourner sur elle tous les malheurs dont les êgyptiens pouvaient être menacés.
    Hist. anc. Œuvres, t. I, p. 69, dans POUGENS (détourner)
  16. La nouvelle d'une révolution en Macédoine lui fit prendre la résolution de sortir furtivement de Thèbes.
    Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 14, dans POUGENS (furtivement)
  17. Scipion l'Africain… qui était un prodige de sagesse et de vertu, telle qu'on la pouvait trouver parmi des païens.
    Hist. anc. Œuvr. t. IX, p. 350 (prodige)
  18. Elle [une machine] jetait une pierre du poids de trois cents livres et une flèche de douze coudées à la distance d'un stade, c'est-à-dire à cent vingt-cinq pas de là.
    ib. t. X, p. 37 (coudée)
  19. Une piqûre d'aspic mit fin à la vie de ce grand homme qui méritait un meilleur sort [Démétrius de Phalère].
    Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 330, dans POUGENS (piqûre)
  20. Quelques plaisants dirent tout haut que leur orateur [Démosthène] avait été surpris la nuit, non d'une esquinancie, mais d'une argyrancie, pour faire entendre que c'était l'argent d'Harpalus qui lui avait éteint la voix.
    Hist. anc. Œuvres, t. VI, p. 564, dans POUGENS (esquinancie)