Charles ROLLIN, auteur cité dans le Littré

ROLLIN (1661-1741)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROLLIN a été choisie.

1679 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire ancienne 1738 1391 citations
Traité des Études 227 citations

Quelques citations de Charles ROLLIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1679 citations dans le Littré.

  1. On ne voit, je crois, dans l'antiquité aucune trace qui marque que les dignités soit de l'État, soit de la judicature, y aient jamais été vénales.
    Hist. anc. Œuv. t. I, p. 206, dans POUGENS (vénal, ale)
  2. Les manières impérieuses qu'ils employaient à l'égard de leurs alliés et de leurs voisins, surtout depuis qu'ils se regardaient comme les maîtres de la Grèce, avaient généralement indisposé les esprits.
    Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 272, dans POUGENS (indisposer)
  3. Marcellus employa une bonne partie de la seconde année du siége à diverses expéditions qu'il fit en Sicile.
    Hist. anc. Œuvres, t. x, p. 81, dans POUGENS (expédition)
  4. Il rangea la cavalerie sur la rivière, pour l'opposer à la cavalerie ennemie.
    Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 586 (ranger [1])
  5. Il [Antiochus] donna à Lysias, qu'il laissait pour gouverner en son absence, la moitié de toute son armée, avec ordre d'exterminer la nation juive, et de donner leur pays à d'autres peuples.
    Hist. anc. Œuv. t. VIII, p. 669, dans POUGENS (ordre)
  6. Annibal [à Cannes]… avait rangé ses troupes de sorte que le vent Vulturne, qui se lève dans un certain temps réglé, devait souffler directement contre le visage des Romains pendant le combat, et les inonder de poussière.
    Traité des Ét. 3<sup>e</sup> part. I, Cannes. (souffler)
  7. Tel est le caractère de la multitude : ou elle se livre bassement à l'esclavage, ou elle domine avec insolence.
    Hist. anc. Œuv. t. X, p. 57, dans POUGENS (multitude)
  8. Pendant que ceux de Chalcédoine ne songeaient qu'à garder leurs remparts, il ouvrit, à trois quarts de lieue de la ville, une mine souterraine…
    Hist. anc. Œuv. t. XI, 2<sup>e</sup> part. p. 529, dans POUGENS. (ouvrir)
  9. C'est déjà avoir fait un grand progrès que de souhaiter d'en faire.
    Traité des Ét. VI, chap. I, 1re part. I, 6 (progrès)
  10. Ce serait acheter trop cher le plaisir de rire soi-même ou de faire rire les autres, que de l'acheter aux dépens de l'honnêteté.
    Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 139, dans POUGENS (honnêteté)
  11. Les pères et les mères de ceux qui étaient morts en combattant se félicitaient les uns les autres, et allaient dans les temples remercier les dieux de ce que leurs enfants avaient fait leur devoir ; au lieu que les parents de ceux qui avaient survécu à cette défaite étaient inconsolables.
    Traité des Ét. liv. V, 3<sup>e</sup> part. ch. 2 (féliciter)
  12. Les navires longs à un rang de rames [chez les anciens] s'appelaient aphractes, c'est-à-dire qu'ils n'étaient pas couverts, et n'avaient pas de pont ; on les distinguait par là des cataphractes qui en avaient.
    Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 571, dans POUGENS (navire)
  13. Il en est de la patrie comme de ceux qui nous ont donné la vie, dont nous devons endurer les mauvais traitements avec soumission.
    Traité des Ét. liv. v, 3<sup>e</sup> part. 2 (traitement)
  14. Les traîtres le saisirent, le lièrent avec des chaînes d'or pour faire honneur à sa qualité de roi, et prirent le chemin de la Bactriane, le conduisant dans un chariot couvert.
    Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 369, dans POUGENS (honneur)
  15. Un autre peintre lui faisait voir le tableau d'une Hélène qu'il avait peinte avec soin et qu'il avait ornée de beaucoup de pierreries, il lui dit : Oh mon ami, n'ayant pu la faire belle, vous avez voulu du moins la faire riche.
    Hist. anc. Œuv. t. II, 1re part. p. 172, dans POUGENS. (faire [1])
  16. Quand les enfants ont déjà quelque légère teinture du latin, et qu'ils ont été un peu formés à l'explication, je crois que la composition de thèmes peut leur être fort utile.
    Traité des Ét. I, 3 (thème)
  17. Dans les grandes affaires, il faut tout envisager, et se contenter de ce qu'on peut exécuter avec succès, sans vouloir embrasser tout à la fois.
    Hist. anc. Œuvres, t. VIII, p. 320, dans POUGENS (embrasser)
  18. Un défaut considérable qui en peut ternir beaucoup l'éclat [des harangues de Démosthène et d'Eschine], et qui me paraît contraire aux règles de la saine et bonne éloquence, ce sont les injures grossières que ces orateurs se disent de part et d'autre.
    Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 130, dans POUGENS (grossier, ière)
  19. Dès que ces Furies vinrent à se réveiller et à paraître tumultuairement sur le théâtre, où elles faisaient l'office du chœur [dans l'Oreste d'Eschyle], quelques femmes enceintes furent blessées de surprise, et des enfants en moururent d'effroi.
    Hist. anc. Œuv. t. v, p. 113, dans POUGENS (tumultuairement)
  20. C'est lui [Apollodore] qui trouva enfin le secret de représenter au vif et dans leur plus grande beauté les divers objets de la nature, non-seulement par la correction du dessin, mais principalement par l'entente du coloris et par la distribution des ombres, des lumières et du clair obscur.
    Hist. anc. Œuvres, t. XI, 1re part. p. 150, dans POUGENS. (entente)