Charles ROLLIN, auteur cité dans le Littré

ROLLIN (1661-1741)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ROLLIN a été choisie.

1679 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire ancienne 1738 1391 citations
Traité des Études 227 citations

Quelques citations de Charles ROLLIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1679 citations dans le Littré.

  1. Qu'il me soit permis de copier ici tout au long ce que dit Homère du pouvoir et de l'efficacité des prières sur l'esprit des dieux et de l'admirable caractère qu'il en fait.
    Traité des Ét. II, De la lecture d'Homère, II, III, 4 (caractère)
  2. Ce que Sylla fit mettre sur le sien [tombeau] : que jamais personne ne l'avait surpassé ni à faire du bien à ses amis, ni à faire du mal à ses ennemis.
    Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 129, dans POUGENS (sur [1])
  3. Parmi les tours de souplesse, c'était un avantage considérable de se rendre maître des jambes de son antagoniste, ce que nous appelons supplanter, donner le croc-en-jambe.
    Hist. anc. Œuvres, t. V, p. 67, dans POUGENS (croc-en-jambe)
  4. Crotone fut fondée par Myscellus, chef des Achéens, la troisième année de la XVIIe olympiade.
    Hist. anc. Œuvres, t. III, p. 474, dans LACURNE (fonder)
  5. On tire de la prison ce chef infortuné avec sept cents prisonniers qui y étaient avec lui, et on les fait venir à la tête du camp ; Giscon est exécuté le premier, et tous les autres ensuite.
    Hist. anc. Œuv. t. I p. 355, dans POUGENS (tête)
  6. La fête de St Léonce, évêque d'Hippone, étant proche, le peuple murmurait de ce qu'on voulait l'empêcher de la célébrer avec les réjouissances ordinaires, c'est-à-dire de faire dans l'église des festins qui dégénéraient en ivrogneries et en débauches.
    Traité des Ét. IV, ch. 2 (dégénérer)
  7. Agésilas était peu délicat sur les devoirs de la justice, quand il s'agissait de servir ses amis.
    Hist. anc. Œuvres, t. V, p. 373, dans POUGENS (délicat, ate)
  8. Aristote, quoique le plus ancien des naturalistes, est celui qui a donné la description d'un insecte le plus approchant du ver à soie.
    Hist. anc. Œuv. t. x, p. 565, dans POUGENS (ver)
  9. Les Assyriens s'étaient campés en rase campagne, et, selon leur coutume, que les Romains imitèrent depuis, ils avaient environné et fortifié leur camp d'un large fossé.
    Hist. anc. Œuvr. t. II, p. 173, dans POUGENS (ras, rase [1])
  10. Le roi [Alexandre] étant mort sans avoir nommé son successeur, un affreux avenir s'ouvrit à leurs yeux, et ne leur montrait que divisions.
    Hist. anc. Œuv. t. VI, p. 595, dans POUGENS (ouvrir)
  11. On mêlait quelquefois parmi ces archers des frondeurs qui lançaient de grosses pierres avec une raideur extrême.
    Hist. anc. Œuv. t. II, p. 405, dans POUGENS (frondeur)
  12. Il [Platon] appelle quelquefois la matière éternelle ; par où il n'a pas voulu faire entendre qu'elle subsistait visiblement de toute éternité, mais qu'elle subsistait intelligiblement dans l'idée éternelle de Dieu ; c'est ce qu'il entend lorsqu'il dit : l'exemplaire du monde est de toute éternité.
    Hist. anc. t. XIII, liv. XXVI, ch. III, art. 3, § 3 (intelligiblement)
  13. Ces fragments ne sont qu'un recueil indigeste, tiré des cahiers de quelque particulier qui avait extrait de Pétrone ce qui lui avait plu sans y observer d'ordre.
    Hist. anc. t. XXV, 1, art. 2, § 3 (indigeste)
  14. L'espace entre la fin de la première guerre punique et le commencement de la seconde fut de vingt-quatre ans.
    Hist. anc. Œuvres, t. I, p. 381, dans POUGENS (espace)
  15. Les mercenaires, qui s'étaient retirés sur une hauteur voisine couverte de bois, ayant appris ce qui se passait, survinrent tout d'un coup, trouvèrent les soldats débandés çà et là, prirent et pillèrent le camp.
    Hist. anc. t. I, p. 353 (débandé, ée [2])
  16. Pour peu qu'on perce ces dehors éclatants, on entrevoit aisément que cette prétendue modération des Romains avait des racines dans une profonds politique.
    Hist. anc. Œuv. t. VIII, p. 437, dans POUGENS (racine)
  17. La prostitution publique des femmes à Babylone, non-seulement autorisée par les lois, mais commandée par la religion même dans une certaine fête.
    Hist. anc. Œuv. t. II, p. 451, dans POUGENS (prostitution)
  18. Les députés reconnurent qu'Alcibiade les avait joués.
    Hist. anc. Œuvr. t. IV, p. 19, dans POUGENS (jouer)
  19. Il se vit si serré, qu'il fut contraint de combattre sur le sommet de la montagne.
    Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 459 (serré, ée [1])
  20. Il [Démosthène] allait sur le bord de la mer, et, dans le temps que les flots étaient le plus violemment agités, il y prononçait des harangues, pour s'apprivoiser, par le bruit confus des flots, aux émeutes du peuple et aux cris tumultueux des assemblées.
    Hist. anc. Œuv. t. v, p. 534 (tumultueux, euse)