Philippe QUINAULT, auteur cité dans le Littré

QUINAULT (1635-1688)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUINAULT a été choisie.

161 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Agrippa ou le faux Tibérinus 1660 17 citations
Armide (livret de la tragédie musicale de Lully) 1686 14 citations
La Mère Coquette ou les Amants brouillés 1665 17 citations

Quelques citations de Philippe QUINAULT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 161 citations dans le Littré.

  1. Ah ! je me sens saisir d'horreur.
    Phaéth. I, 8 (sentir)
  2. C'est toujours un bien De changer de peine.
    Proserp. II, 1 (peine)
  3. Que deux cœurs unis sont heureux D'oublier le reste du monde !
    Rol. III, 2 (oublier)
  4. Après la rigueur extrême D'un fatal éloignement, Que c'est un plaisir charmant De revoir ce que l'on aime !
    Amad. I, 2 (revoir)
  5. Son courroux se redouble…
    1sis, V, 4 (redoubler)
  6. Et sans votre splendeur divine [ô soleil], La terre n'aurait point de climats fortunés.
    Phaéth. IV, 1 (splendeur)
  7. Élise, comment donc, ils te font des caresses ; Mon maître assurément prend son nez pour ses fesses.
    Rivales, I, 3 (nez)
  8. Et laissant alentir les flammes légitimes.
    Mort de Cyrus, IV, 4 (alentir)
  9. Je veux dans mon exil n'envelopper que moi.
    Arm. II, 1 (envelopper)
  10. Pour ne vous pas surprendre un choix précipité, Je veux bien vous laisser en pleine liberté.
    Pausanias, II, 2 (surprendre)
  11. Ah ! quel meurtre bon Dieu, ç'aurait été pour vous, Si pour votre malheur il vous eût épousée !
    Mère coq. V, 5 (meurtre)
  12. Pour se tirer de peine Chacun promet assez : Mais la promesse est vaine Lorsque les périls sont passés.
    Thés. III, 5 (tirer)
  13. J'étais heureuse sans amant ; Mon cœur se contentait de régner sur lui-même.
    Proserp. IV, 11 (contenter)
  14. C'est trop pour un mortel de tenter un effort Où les forces d'un dieu ne suffisent qu'à peine.
    Phaéton, IV, 11 (suffire)
  15. Ce n'est que dans ses jours que je prends intérêt, Et vous pouvez des miens user comme il vous plaît.
    Astr. V, 2 (intérêt)
  16. Un tendre engagement va plus loin qu'on ne pense ; On ne voit pas, lorsqu'il commence, Tout ce qu'il doit coûter un jour.
    Thésée, II, 1 (engagement)
  17. L'amour pour moi vous sollicite ; Et je vois que vous me quittez.
    Isis, II, 2 (solliciter)
  18. Sait-on ce que l'on fait dans un premier transport ?
    Mère coq. II, 6 (transport)
  19. Chacun croit que l'on lui ressemble.
    Cadmus, III, 1 (ressembler)
  20. Mais Alphée aujourd'hui n'est pas tant rebuté ; Vous ne fuyez plus sa présence.
    Proserp. II, 5 (rebuter)