Philippe QUINAULT, auteur cité dans le Littré

QUINAULT (1635-1688)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUINAULT a été choisie.

161 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Agrippa ou le faux Tibérinus 1660 17 citations
Armide (livret de la tragédie musicale de Lully) 1686 14 citations
La Mère Coquette ou les Amants brouillés 1665 17 citations

Quelques citations de Philippe QUINAULT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 161 citations dans le Littré.

  1. Après la rigueur extrême D'un fatal éloignement, Que c'est un plaisir charmant De revoir ce que l'on aime !
    Amad. I, 2 (revoir)
  2. Votre douceur maligne autant qu'ingénieuse Pour rendre de mon rang la hauteur odieuse.
    Pausan. I, 4 (malin, maligne)
  3. Les plus beaux jours de la vie Sont perdus sans les amours.
    Cadmus, Prol. (perdu, ue)
  4. Mon sort est plus cruel, plus je l'ai cru propice.
    Astrate, III, 2 (plus)
  5. Après l'indigne amour dont son cœur s'est noirci ! Je cherche à m'en venger, c'est tout ce que j'espère.
    Mère coq. IV, 7 (noircir)
  6. Vous méprisez mes pleurs ! mes cris sont superflus !
    Pers. II, 6 (mépriser)
  7. L'hymen déplaît toujours quand l'époux ne plaît pas.
    Astrate, II, 2 (époux, ouse)
  8. Sangaride, ce jour est un grand jour pour vous.
    Atys, I, 6 (jour)
  9. Pour deux amants heureux qu'Amour fait quelquefois, Il en fait tous les jours plus de cent misérables.
    Rol. IV, 5 (pour [1])
  10. L'honneur qui suit une illustre vie Estun bonheur qui ne finit jamais.
    Phaé. IV, 2 (suivre)
  11. Mais l'amour qui se plaint le plus N'est pas toujours le plus à plaindre.
    Phaéton, II, 4 (plaindre)
  12. Enfin tout l'enfer s'intéresse Dans l'amour qui séduit un cœur si glorieux.
    Arm. IV, 1 (intéresser)
  13. Le secours de l'absence Est un puissant secours ; C'est l'unique espérance Des cœurs qui veulent fuir les funestes amours.
    Rol. I, 5 (secours)
  14. Il se moque des lois, se rit des immortels.
    Agrippa, I, 5 (moquer (se))
  15. Aimez, profitez du temps, Jeunesse charmante, Rendez vos désirs contents.
    Isis, II, 7 (rendre)
  16. Courbé sur un bâton, le bon petit vieillard Tousse, crache, se mouche, et fait le goguenard, De contes du vieux temps étourdit Isabelle.
    Mère coquette, I, 2 (goguenard, arde)
  17. La grande peine où je me voi, C'est d'avoir cinq filles chez moi Dont la moins âgée est nubile ; Je dois les établir, je voudrais le pouvoir ; Mais à suivre Apollon on ne s'enrichit guère ; C'est avec peu de bien un terrible devoir De se sentir pressé d'être cinq fois beau-père.
    dans RICHELET (nubile)
  18. De ses traits et des miens le merveilleux rapport.
    Agrippa, II, 4 (rapport)
  19. Tout vieux que je parais, l'âge encore me laisse Des restes de chaleur, des regains de jeunesse ; Mon poil blanc couvre encore un sang subtil et chaud.
    Mère coquette, I, 4 (regain)
  20. Un secret échappé ne se rappelle plus.
    Agripp. IV, 3 (secret [2])