Philippe QUINAULT, auteur cité dans le Littré

QUINAULT (1635-1688)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme QUINAULT a été choisie.

161 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Agrippa ou le faux Tibérinus 1660 17 citations
Armide (livret de la tragédie musicale de Lully) 1686 14 citations
La Mère Coquette ou les Amants brouillés 1665 17 citations

Quelques citations de Philippe QUINAULT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 161 citations dans le Littré.

  1. L'amour pour moi vous sollicite ; Et je vois que vous me quittez.
    Isis, II, 2 (solliciter)
  2. Une tempête soudaine Soulève les flots.
    Pers. IV, 2 (soulever)
  3. Hélas ! jusqu'au silence même Tout me parle de ce que j'aime.
    Amad. II, 2 (parler [1])
  4. Je presse mon départ pour hâter mon retour.
    Proserp. I, 7 (retour)
  5. De ses traits et des miens le merveilleux rapport.
    Agrippa, II, 4 (rapport)
  6. Atys, que vous seriez à plaindre Si vous saviez tous vos malheurs !
    Atys, I, 6 (plaindre)
  7. Mais l'amour qui se plaint le plus N'est pas toujours le plus à plaindre.
    Phaéton, II, 4 (plaindre)
  8. Un tendre engagement va plus loin qu'on ne pense ; On ne voit pas, lorsqu'il commence, Tout ce qu'il doit coûter un jour.
    Thésée, II, 1 (engagement)
  9. Ma sœur, qui peut causer votre sombre tristesse ? Le silence des bois sert à l'entretenir.
    Amad. II, 2 (silence)
  10. Terminons des regrets qui pourraient trop s'étendre.
    Rol. I, 4 (terminer)
  11. C'est trop pour un mortel de tenter un effort Où les forces d'un dieu ne suffisent qu'à peine.
    Phaéton, IV, 11 (suffire)
  12. Un secret échappé ne se rappelle plus.
    Agripp. IV, 3 (secret [2])
  13. Argus avec cent yeux sommeille ; Mais croyez-vous Endormir un amant jaloux ?
    Isis, III, 7 (endormir)
  14. Courbé sur un bâton, le bon petit vieillard Tousse, crache, se mouche, et fait le goguenard, De contes du vieux temps étourdit Isabelle.
    Mère coquette, I, 2 (goguenard, arde)
  15. La pitié d'un rival punit mieux que sa haine.
    Astrate, I, 2 (pitié)
  16. Ma vengeance s'étonne et craint d'être achevée.
    Agripp. V, 2 (achever)
  17. Enfin tout l'enfer s'intéresse Dans l'amour qui séduit un cœur si glorieux.
    Arm. IV, 1 (intéresser)
  18. Un malheureux s'attache à qui plaint sa misère.
    Agrippa, II, 3 (malheureux, euse)
  19. Crémante : Et l'on n'est pas si vieux encore à soixante ans. - Le marquis : Non-da, vous êtes sain.
    Mère coquette, I, 4 (da [1])
  20. Sangaride, ce jour est un grand jour pour vous.
    Atys, I, 6 (jour)