Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. Je représente un père austère et sans faiblesse Qui d'un fils libertin gourmande la jeunesse.
    Métrom. III, 5 (gourmander)
  2. Molière avec raison consultait sa servante.
    Métrom. II, 11 (servante)
  3. Si Gustave en doutait, vous ne le verriez pas Si courageusement s'avancer au trépas.
    G. Wasa, IV, 8 (courageusement)
  4. … J'ai ri, me voilà désarmé.
    Métrom. III, 9 (désarmé, ée)
  5. Vous à qui cependant je consacre mes jours, Muses, tenez-moi lieu de fortune et d'amours.
    Métrom. v, 12 (tenir)
  6. Enfin je veux, chez moi, que tout chante, tout rie.
    Métrom. II, 1 (tout, toute)
  7. Ton maître a galamment soutenu cette affaire.
    Métrom. IV, 1 (galamment)
  8. Quelle égide opposer aux traits de la satire ?
    Métrom. v, 1 (trait [1])
  9. À demain, maître fou ! si jamais tu rimailles, Ce ne sera, morbleu, qu'entre quatre murailles.
    Métrom. III, 9 (rimailler)
  10. Le serpent de l'envie a sifflé dans son cœur.
    Métrom. III, 4 (serpent)
  11. [La pièce est tombée] Tout à plat. - Damis : Tout à plat ? - Baliveau à Damis : Oh ! tout à plat.
    Métrom. V, 2 (plat, ate [1])
  12. Je vous remets la foi que vous m'avez donnée.
    Métrom. V, 9 (remettre)
  13. Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalle ? L'une est chaussée, et l'autre non : Mais c'est la plus jolie.
    Épigr. contre la Chaussée (chaussé, ée)
  14. Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalie [la comédie franchement gaie, et la comédie larmoyante, cultivée par la Chaussée] ? L'une est chaussée et l'autre non ; Mais c'est la plus jolie ; L'une a le rire de Vénus, L'autre est froide et pincée ; Honneur à la belle aux pieds nus ; Nargue de la chaussée.
    Épigr. contre la Chaussée. (nargue)
  15. J'adore Adélaïde, et j'en suis estimé.
    G. Wasa, IV, 2 (en [2])
  16. Je suis un malheureux, mon oncle me renonce.
    Métrom. III, 9 (renoncer)
  17. …S'il est ici, je gage mes oreilles Qu'il est dans quelque allée à bayer aux corneilles.
    Métrom. I, 1 (oreille)
  18. Mondor : Une maîtresse en l'air et qui n'eut jamais vie ? - Damis : Oui, je l'aimais avec autant de volupté Que le vulgaire en trouve à la réalité.
    Métrom. II, 8 (réalité)
  19. Votre esprit s'exténue à se forger les traits d'une femme inconnue.
    Métrom. II, 11 (exténuer)
  20. Un procédé si noble est-il imaginable ?
    Métrom. V, 6 (imaginable)