Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. Et vous êtes, pour rire, on ne peut mieux tombée.
    Métrom. II, 1 (tomber)
  2. Vous penchiez pour quelqu'un ; j'en suis fâché pour vous ; Pourquoi tardiez-vous tant à me le venir dire ?
    Métrom. V, 11 (pencher)
  3. Et vous avez grand monde ? - à ne pas nous connaître.
    Métrom. I, 1 (monde [1])
  4. Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalie [les deux genres de comédie] ? L'une est chaussée [le comique larmoyant] et l'autre non [le comique ordinaire], Mais c'est la plus jolie.
    Épigramme contre Lachaussée. (hélicon)
  5. Du reste, rassemblant dans sa seule personne Tous les originaux qu'au théâtre on nous donne : Misanthrope, étourdi, complaisant, glorieux, Distrait… ce dernier-ci le désigne le mieux ; Tenez, s'il est ici, je gage mes oreilles Qu'il est dans quelque allée à bayer aux corneilles, S'approchant pas à pas d'un haha qui l'attend, Et qu'il n'apercevra qu'en s'y précipitant,
    Métrom. I, 1 (haha)
  6. Ici l'amour des vers est un tic de famille.
    Métrom. I, 2 (tic)
  7. La pièce était vendue aux sifflets aguerris De tous les étourneaux des cafés de Paris.
    Métrom. v, 2 (étourneau)
  8. Vivent les grands esprits pour former les grands cœurs !
    Métrom. v, 2 (vivre [1])
  9. … J'ai ri, me voilà désarmé.
    Métrom. III, 9 (désarmé, ée)
  10. À demain, maître fou ! si jamais tu rimailles, Ce ne sera, morbleu, qu'entre quatre murailles.
    Métrom. III, 9 (rimailler)
  11. Monsieur le capitoul, vous avez des vertiges.
    Métrom. V, 4 (capitoul)
  12. D'ailleurs ne dit-on pas : telles gens, tel patron ; Et dès que je le sers, peut-il être un poltron ?
    Métrom. IV, 1 (patron, onne [1])
  13. Moi, j'ai par un sonnet riposté galamment.
    Métrom. II, 1 (riposter)
  14. [Un poëte] être… le jouet titré des petits et des grands.
    Métrom. v, 4 (titré, ée)
  15. La sensibilité fait tout notre génie ; Le cœur d'un vrai poëte est prompt à s'enflammer, Et l'on ne l'est qu'autant que l'on sait bien aimer.
    Métrom. I, 3 (sensibilité)
  16. … Tout bellement ! vous prenez trop de soin ; Et c'est aussi pousser l'interrogat trop loin.
    Métrom. III, 2 (interrogat)
  17. À monter aisément ma lyre sur ce ton.
    Métrom. III, 9 (monter)
  18. Une haie vive entourait cet étang ; Sur cette haie il vint des cantharides.
    La chaîne des événements. (cantharide)
  19. Par la mort de je ne sais qui, Vous n'étiez plus que neuf et trente ; Grâce à M. l'abbé Séguy, Messieurs, vous revoilà quarante.
    Épigr. contre l'abbé Séguy, son concurrent à l'Académie française, qui avait été nommé (revoici)
  20. Dans ma tête un beau jour ce talent [de faire des vers] se trouva ; Et j'avais cinquante ans quand cela m'arriva.
    Métrom. II, 1 (jour)