Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. Et vous ne trouvez pas l'aventure impayable ?
    Métrom. II, 1 (impayable)
  2. Quelle égide opposer aux traits de la satire ?
    Métrom. v, 1 (trait [1])
  3. Ton maître a galamment soutenu cette affaire.
    Métrom. IV, 1 (galamment)
  4. Envers et contre tous, je protége Dorante.
    Métrom. IV, 1 (envers [1])
  5. Aussi me traite-t-on de poëte à la douzaine.
    Métrom. II, 1 (poëte)
  6. Ci-gît maître Jobelin, Suppôt du pays latin, Juré piqueur de diphthongue.
    Épitaphe d'un grammairien. (juré, ée [2])
  7. Mais je m'oriente au portrait que vous faites.
    Métrom. I, 1 (orienter)
  8. J'adore Adélaïde, et j'en suis estimé.
    G. Wasa, IV, 2 (en [2])
  9. Si Gustave en doutait, vous ne le verriez pas Si courageusement s'avancer au trépas.
    G. Wasa, IV, 8 (courageusement)
  10. Ah ! j'en suis d'avis, faites le scrupuleux.
    Métrom. IV, 10 (scrupuleux, euse)
  11. Or il faut, quelque loin qu'un talent puisse atteindre, Éprouver pour sentir, et sentir pour bien peindre.
    Métrom. I, 4 (sentir)
  12. Quoi ! mon oncle, c'est vous ? mon cher oncle est des nôtres !
    Métrom. III, 9 (nôtre)
  13. La Condamine est aujourd'hui Reçu dans la troupe immortelle [l'Académie française] ; Il est bien sourd, tant mieux pour lui, Mais non muet, tant pis pour elle.
  14. À monter aisément ma lyre sur ce ton.
    Métrom. III, 9 (monter)
  15. Voilà de quoi sans doute avoir l'esprit tendu.
    Métrom. I, 8 (tendu, ue)
  16. La sottise en est faite ; Il faut la boire : aussi la buvons-nous Rubis sur l'ongle.
    Contes. (rubis)
  17. La pièce était vendue aux sifflets aguerris De tous les étourneaux des cafés de Paris.
    Métrom. v, 2 (étourneau)
  18. Par la mort de je ne sais qui, Vous n'étiez plus que neuf et trente ; Grâce à M. l'abbé Séguy, Messieurs, vous revoilà quarante.
    Épigr. contre l'abbé Séguy, son concurrent à l'Académie française, qui avait été nommé (revoici)
  19. De l'humeur dont il est, j'admire seulement Qu'il daigne se prêter à nous pour un moment.
    Métrom. IV, 4 (prêter)
  20. Pigeon n'aime que trop bien, N'étant pas, comme on peut croire, L'oiseau de Vénus pour rien.
    Fables. (rien)