Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. De l'humeur dont il est, j'admire seulement Qu'il daigne se prêter à nous pour un moment.
    Métrom. IV, 4 (prêter)
  2. J'ai bien à vos dépens jusqu'ici plaisanté.
    Métrom. V, 9 (dépens)
  3. Certain auteur fameux par cent libelles Croit que sa plume est la lance d'Argail ; Au haut du Pinde, entre les neuf pucelles, Il est placé comme un épouvantail.
    Épig. contre Desfontaines. (lance)
  4. … Tout bellement ! vous prenez trop de soin ; Et c'est aussi pousser l'interrogat trop loin.
    Métrom. III, 2 (interrogat)
  5. Mais, sous un autre nom, ma muse, en tapinois, Se fait, dans le Mercure, applaudir tous les mois.
    Métrom. II, 1 (tapinois, oise)
  6. Prends ton froc, Ton sac et ton broc ! Sus, frère Roc.
    Chanson à un frère quêteur. (broc)
  7. Molière avec raison consultait sa servante.
    Métrom. II, 11 (servante)
  8. Et parlé de vos vers, en pliant les épaules.
    Métrom. III, 4 (épaule)
  9. Monsieur le capitoul, vous avez des vertiges.
    Métrom. V, 4 (capitoul)
  10. J'adore Adélaïde, et j'en suis estimé.
    G. Wasa, IV, 2 (en [2])
  11. Le nourrisson du Pinde, ainsi que le guerrier, à tout l'or du Pérou préfère un beau laurier.
    Métrom. III, 7 (nourrisson)
  12. Le serpent de l'envie a sifflé dans son cœur.
    Métrom. III, 4 (serpent)
  13. Et toi, Lisette, es-tu contente ? Tu voulais un beau rôle, et tu fais l'indolente.
    Métrom. II, 2 (indolent, ente)
  14. Qu'avant la fin du jour l'autre le coule à fond.
    Métrom. IV, 1 (couler)
  15. La quenouillée est d'un beau lin, Plus blanc que la neige et si fin Qu'à l'œil il est imperceptible.
    Contes en vers, la Quen. unique et merveilleuse (quenouillée)
  16. Le Théâtre Français donne aujourd'hui ma pièce.
    Métrom. I, 8 (donner)
  17. Oh ! qui va rondement Ne daigne pas entrer en éclaircissement.
    Métrom. II, 4 (rondement)
  18. Je vous l'ai dit cent fois, c'est une nonchalante Qui s'abandonne au cours d'une vie indolente.
    Métrom. I, 2 (nonchalant, ante)
  19. Quoi ! mon oncle, c'est vous ? mon cher oncle est des nôtres !
    Métrom. III, 9 (nôtre)
  20. Cette maison des champs me paraît un bon gîte ; Je voudrais bien ne pas en décamper si vite.
    Métrom. I, 1 (décamper)