Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. Où la vas-tu chercher [la gloire] ? ce temple prétendu, Pour parler ton jargon, n'est qu'un pays perdu.
    Métrom. III, 9 (pays)
  2. … J'ai ri, me voilà désarmé.
    Métrom. III, 9 (désarmé, ée)
  3. Le nocher dans son art s'instruit pendant l'orage ; Il n'y devient expert qu'après plus d'un naufrage.
    Métrom. v, 2 (expert, perte)
  4. Mille choses de lui maintenant me reviennent, Qui véritablement engagent et préviennent.
    Métrom. II, 6 (revenir)
  5. Vivent les grands esprits pour former les grands cœurs !
    Métrom. v, 2 (vivre [1])
  6. Ton maître a galamment soutenu cette affaire.
    Métrom. IV, 1 (galamment)
  7. Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalie [la comédie franchement gaie, et la comédie larmoyante, cultivée par la Chaussée] ? L'une est chaussée et l'autre non ; Mais c'est la plus jolie ; L'une a le rire de Vénus, L'autre est froide et pincée ; Honneur à la belle aux pieds nus ; Nargue de la chaussée.
    Épigr. contre la Chaussée. (nargue)
  8. Ce procès me ruine en sotte paperasse.
    Métrom. IV, 3 (paperasse)
  9. Nos aïeux ont pensé presque tout ce qu'on pense ; Leurs écrits sont des vols qu'ils nous ont faits d'avance ; Mais le remè de est simple, il faut faire comme eux : Ils nous ont dérobés, dérobons nos neveux.
    Métrom. III, 7 (dérober)
  10. J'ai quelque affaire en tête, Qui de moi ne ferait chez vous qu'un trouble-fête.
    Métrom. II, 1 (trouble-fête)
  11. Enfin je veux, chez moi, que tout chante, tout rie.
    Métrom. II, 1 (tout, toute)
  12. Le serpent de l'envie a sifflé dans son cœur.
    Métrom. III, 4 (serpent)
  13. On ne voit guère Les hommes en ce siècle accueillir la misère.
    Métrom. v, 4 (voir)
  14. … à son rire moqueur Le serpent de l'envie a sifflé dans son cœur.
    Métrom. III, 4 (siffler)
  15. Mais donne-lui cuir et poil de Judas, Deux yeux de chien, gueule à triple quenotte.
    Épigr. (quenotte)
  16. Qu'en vous aimant, vos fils apprennent à vous craindre.
    Éc. des Pères, II, 5 (apprendre)
  17. Et malheureusement ce qui vicie abonde.
    Métrom. I, 3 (vicier)
  18. Vous à qui cependant je consacre mes jours, Muses, tenez-moi lieu de fortune et d'amours.
    Métrom. v, 12 (tenir)
  19. J'étais indifférente et je ne la suis plus, Et je sais que sans vous je la serais encore.
    Métrom. IV, 9 (l'éd. de 1776 a le). (le, la, les [2])
  20. Et vous êtes, pour rire, on ne peut mieux tombée.
    Métrom. II, 1 (tomber)