Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. … Oh ! qui va rondement Ne daigne pas entrer en éclaircissement.
    Métrom. II, 4 (éclaircissement)
  2. La Condamine est aujourd'hui Reçu dans la troupe immortelle [l'Académie française] ; Il est bien sourd, tant mieux pour lui, Mais non muet, tant pis pour elle.
  3. Ton maître a galamment soutenu cette affaire.
    Métrom. IV, 1 (galamment)
  4. Mille choses de lui maintenant me reviennent, Qui véritablement engagent et préviennent.
    Métrom. II, 6 (revenir)
  5. Ceux qui l'ont séparé d'avec son adversaire, Disent qu'il s'y prenait en brave cavalier.
    Métrom. IV, 1 (séparer)
  6. Ah ! grâce au ciel, enfin je vous déterre.
    Métrom. I, 6 (déterrer)
  7. Voilà de quoi sans doute avoir l'esprit tendu.
    Métrom. I, 8 (tendu, ue)
  8. … J'ai ri, me voilà désarmé.
    Métrom. III, 9 (désarmé, ée)
  9. Le pré valait-il la fauchure ? [Le jeu valait-il la chandelle ?].
    les Misères de l'amour (pré [1])
  10. Que la fortune donc me soit mère ou marâtre : C'en est fait, pour barreau je choisis le théâtre.
    Métrom. III, 9 (me)
  11. Et parlé de vos vers, en pliant les épaules.
    Métrom. III, 4 (épaule)
  12. est-ce pas vous ? pour n'est-ce pas vous ? Monsieur, la poésie a ses licences, mais Celle-ci passe un peu les bornes que j'y mets.
    Métrom. V, 6 (licence)
  13. Aussi me traite-t-on de poëte à la douzaine.
    Métrom. II, 1 (poëte)
  14. On ne voit guère Les hommes en ce siècle accueillir la misère.
    Métrom. v, 4 (voir)
  15. Je vous l'ai dit cent fois, c'est une nonchalante Qui s'abandonne au cours d'une vie indolente.
    Métrom. I, 2 (nonchalant, ante)
  16. Je suis un malheureux, mon oncle me renonce.
    Métrom. III, 9 (renoncer)
  17. Le nocher dans son art s'instruit pendant l'orage ; Il n'y devient expert qu'après plus d'un naufrage.
    Métrom. v, 2 (expert, perte)
  18. Vous aurez encouru l'exhérédation.
    Métrom. I, 8 (exhérédation)
  19. C'est un homme isolé qui vit en volontaire, Qui n'est bourgeois, abbé, robin, ni militaire.
    Métrom. I, 1 (robin [1])
  20. Clément, laisse aboyer Laharpe ; Qu'il se jacte et reprenne autrui ; Qu'il taille, tranche, coupe, écharpe : C'est à lui seul qu'il aura nui.
    Épigr. contre Laharpe. (jacter (se))