Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. Il fut trente ans digne d'envie, Et trente ans digne de pitié.
    Inscript. et épît. (trente)
  2. Vous aurez encouru l'exhérédation.
    Métrom. I, 8 (exhérédation)
  3. Le parodiste oisif et les forains t'attendent.
    Métrom. III, 7 (forain, aine)
  4. Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalie [la comédie franchement gaie, et la comédie larmoyante, cultivée par la Chaussée] ? L'une est chaussée et l'autre non ; Mais c'est la plus jolie ; L'une a le rire de Vénus, L'autre est froide et pincée ; Honneur à la belle aux pieds nus ; Nargue de la chaussée.
    Épigr. contre la Chaussée. (nargue)
  5. … La nouvelle en ce cas M'étonne bien un peu, mais ne me change pas.
    Métrom. v, 11 (étonner)
  6. Cette maison des champs me paraît un bon gîte ; Je voudrais bien ne pas en décamper si vite.
    Métrom. I, 1 (décamper)
  7. De vos diables de vers détestant la manie.
    ib. I, 8 (diable)
  8. Mais, sous un autre nom, ma muse, en tapinois, Se fait, dans le Mercure, applaudir tous les mois.
    Métrom. II, 1 (tapinois, oise)
  9. Ton maître a galamment soutenu cette affaire.
    Métrom. IV, 1 (galamment)
  10. Je fais dans un pic-nic, Passer par l'alambic Six pintes ric-à-ric.
    Chans. (ric-à-ric)
  11. …Et vous vous souvenez Que vous vous trouvez, vous et ce fils, nez à nez.
    Métrom. III, 7 (nez)
  12. Clément, laisse aboyer Laharpe ; Qu'il se jacte et reprenne autrui ; Qu'il taille, tranche, coupe, écharpe : C'est à lui seul qu'il aura nui.
    Épigr. contre Laharpe. (jacter (se))
  13. Vous jouez chez vous la comédie ? - Témoin ce rôle encor qu'il faut que j'étudie.
    Métrom. I, 1 (rôle)
  14. Vers l'immortalité je fais les premiers pas.
    Métr. I, 8 (pas [1])
  15. Vous à qui cependant je consacre mes jours, Muses, tenez-moi lieu de fortune et d'amours.
    Métrom. v, 12 (tenir)
  16. est-ce pas vous ? pour n'est-ce pas vous ? Monsieur, la poésie a ses licences, mais Celle-ci passe un peu les bornes que j'y mets.
    Métrom. V, 6 (licence)
  17. Prends un parti solide, et fais choix d'un état Qu'ainsi que le talent le bon sens autorise, Qui te distingue et non qui te singularise.
    Métrom. III, 7 (singulariser)
  18. Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalie [les deux genres de comédie] ? L'une est chaussée [le comique larmoyant] et l'autre non [le comique ordinaire], Mais c'est la plus jolie.
    Épigramme contre Lachaussée. (hélicon)
  19. Pourriez-vous nous trouver de ces perturbateurs Du repos du parterre et des pauvres auteurs, Contre les nouveautés signalant leurs prouesses, Et se faisant un jeu de la chute des pièces ?
    Métrom. IV, 10 (perturbateur, trice)
  20. [Il s'agit du diable qui voulait happer l'âme de Dagobert mourant, et passa près d'un saint] qui se mit en prières Pour que cette âme esquivât les chaudières Du faux glouton, qui reparaît bientôt Non pas alègre et gai comme tantôt, Mais traînant l'aile et la queue et la hanche, Penaud, maté, tout évêque d'Avranche.
    Conte de Dagobert. (évêque)