Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. C'était au vrai l'habit d'un franciscain, Mais sous lequel ne gisait qu'un requin, Poisson goulu, vorace, anthropophage, Poisson béant, poisson pour tout potage, Mais un poisson froqué ; par quel hasard ?
    Le moine défroqué, conte. (froqué, ée)
  2. Juré piqueur de diphthongue, Endoctriné de tout point Sur la virgule, le point, La syllabe brève et longue.
    Épigr. contre d'Olivet. (bref, brève [1])
  3. La fille de Stenon Promise à Frédéric, détenue en esclave.
    Gust. Wasa, I, 1 (détenu, ue)
  4. … Oh ! qui va rondement Ne daigne pas entrer en éclaircissement.
    Métrom. II, 4 (éclaircissement)
  5. Certain auteur fameux par cent libelles Croit que sa plume est la lance d'Argail ; Au haut du Pinde, entre les neuf pucelles, Il est placé comme un épouvantail.
    Épig. contre Desfontaines. (lance)
  6. Comment veut-il juger d'une pièce en effet Au tintamarre affreux qu'au parterre on a fait ?
    Métrom. v, 2 (tintamarre)
  7. Un diable de neveu Me fait par ses écarts mourir a petit feu.
    Métromanie, II, 1 (de)
  8. Ci-gît maître Jobelin, Suppôt du pays latin… Endoctriné de tout point Sur la virgule, le point, L'u voyelle et l'u consonne.
    Épitaphe d'un grammairien. (voyelle)
  9. Clément, laisse aboyer Laharpe ; Qu'il se jacte et reprenne autrui ; Qu'il taille, tranche, coupe, écharpe : C'est à lui seul qu'il aura nui.
    Épigr. contre Laharpe. (jacter (se))
  10. L'esprit est généreux, mais le cœur est fragile.
    Métrom. III, 9 (fragile)
  11. Blasphèmes nouveaux, Vieux dictons dévots, Hapelourdes, pavots, Et brides à veaux, Que n'a-t-on pas mis Dans Sémiramis ?
    Chanson satirique sur la Sémiramis de Voltaire (bride)
  12. Ridicule jamais ne fut si bien daubé.
    Métrom. II, 1 (dauber)
  13. Qu'avant la fin du jour l'autre le coule à fond.
    Métrom. IV, 1 (couler)
  14. Mais je m'oriente au portrait que vous faites.
    Métrom. I, 1 (orienter)
  15. Crébillon, qui a plus fumé de pipes en sa vie que Voltaire n'a pris de lavements.
    dans GRIMM, Corresp. t. II, p. 395 (pipe)
  16. Ils [les devanciers] ont dit, il est vrai, presque tout ce qu'on pense, Leurs écrits sont des vols qu'ils nous ont faits d'avance.
    Métrom. III, 7 (vol [2])
  17. Ceux qui l'ont séparé d'avec son adversaire, Disent qu'il s'y prenait en brave cavalier.
    Métrom. IV, 1 (séparer)
  18. Le bon sens du maraud quelquefois m'épouvante. - Mondor : Molière avec raison consultait sa servante.
    Métrom. II, 11 (maraud, aude)
  19. Tout le premier, lui-même, il en raille [de critiques], il en rit ; Grimace ! l'auteur perce, il les lit, les relit.
    Métr. I, 3 (percer)
  20. L'Olympe voit en paix fumer le mont Etna ; Zoïle contre Homère en vain se déchaîna.
    Métrom. III, 7 (fumer [1])