Alexis PIRON, auteur cité dans le Littré

PIRON (1689-1773)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PIRON a été choisie.

176 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
La métromanie, ou Le poète 1738 127 citations

Quelques citations de Alexis PIRON

Voici un tirage aléatoire parmi ses 176 citations dans le Littré.

  1. Mais plaisir pour plaisir ; pour vous que puis-je faire ?
    Métrom. II, 1 (plaisir)
  2. Molière avec raison consultait sa servante.
    Métrom. II, 11 (servante)
  3. J'ai quelque affaire en tête, Qui de moi ne ferait chez vous qu'un trouble-fête.
    Métrom. II, 1 (trouble-fête)
  4. Comment veut-il juger d'une pièce en effet Au tintamarre affreux qu'au parterre on a fait ?
    Métrom. v, 2 (tintamarre)
  5. Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalie [les deux genres de comédie] ? L'une est chaussée [le comique larmoyant] et l'autre non [le comique ordinaire], Mais c'est la plus jolie.
    Épigramme contre Lachaussée. (hélicon)
  6. Monsieur le capitoul, vous avez des vertiges.
    Métrom. V, 4 (capitoul)
  7. Qu'en vous aimant, vos fils apprennent à vous craindre.
    Éc. des Pères, II, 5 (apprendre)
  8. Le bon sens du maraud quelquefois m'épouvante. - Mondor : Molière avec raison consultait sa servante.
    Métrom. II, 11 (maraud, aude)
  9. Déjà dans mon cerveau roule un épithalame.
    Métrom. II, 11 (rouler)
  10. Je ne le crois pas riche. - Hé bien ! j'en ai de reste.
    Métrom. II, 2 (reste)
  11. Et sur ce ton plaintif on vous trouve toujours.
    Métrom. IV, 9 (sur [1])
  12. Le parodiste oisif et les forains t'attendent.
    Métrom. III, 7 (forain, aine)
  13. L'Olympe voit en paix fumer le mont Etna ; Zoïle contre Homère en vain se déchaîna.
    Métrom. III, 7 (fumer [1])
  14. J'ai bien à vos dépens jusqu'ici plaisanté.
    Métrom. V, 9 (dépens)
  15. Où la vas-tu chercher [la gloire] ? ce temple prétendu, Pour parler ton jargon, n'est qu'un pays perdu.
    Métrom. III, 9 (pays)
  16. Du reste, rassemblant dans sa seule personne Tous les originaux qu'au théâtre on nous donne : Misanthrope, étourdi, complaisant, glorieux, Distrait… ce dernier-ci le désigne le mieux ; Tenez, s'il est ici, je gage mes oreilles Qu'il est dans quelque allée à bayer aux corneilles, S'approchant pas à pas d'un haha qui l'attend, Et qu'il n'apercevra qu'en s'y précipitant,
    Métrom. I, 1 (haha)
  17. Vous aurez encouru l'exhérédation.
    Métrom. I, 8 (exhérédation)
  18. Je vous l'ai dit cent fois, c'est une nonchalante Qui s'abandonne au cours d'une vie indolente.
    Métrom. I, 2 (nonchalant, ante)
  19. … L'heure presse, et tous ont décampé, Comptant se retrouver ici pour le soupé.
    ib. IV, 5 (décamper)
  20. Un procédé si noble est-il imaginable ?
    Métrom. V, 6 (imaginable)