François Henri Peudefer, dit Henri DE PARVILLE, auteur cité dans le Littré

DE PARVILLE (1838-1909)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE PARVILLE a été choisie.

Journaliste.

184 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de François Henri Peudefer, dit Henri DE PARVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 184 citations dans le Littré.

  1. Si on embobine cet acier à la façon d'un électro-aimant ordinaire, de manière à lui communiquer le maximum de puissance…
    Journ. offic. 16 nov. 1876, p. 8320, 2<sup>e</sup> col. (embobeliner ou embobiner)
  2. Les alcoolisés par la chartreuse sont des alcoolisés ordinaires, dont le mal doit être mis avant tout sur le compte de l'alcool.
    Journ. offic. 1er juin 1876, p. 3751, 1re col. (alcoolisé, ée)
  3. M. Donders trouva que le temps exigé pour la récognition d'un son déterminé est…
    Journ. officiel, 11 mars 1869, p. 327, 4<sup>e</sup> col. (récognition)
  4. Les axolotls de M. Duméril s'étaient bien reproduits, sous leur forme larvaire.
    Journ. offic. 31 mars 1876, p. 2303, 1re col. (larvaire [2])
  5. Instrument inventé par MM. Champion, Pillet et Grenier, et destiné à doser des quantités extrêmement petites de soude, et que les auteurs nomment spectronatromètre.
    Journ. offic. 20 mars 1873, p. 1953, 3<sup>e</sup> col. (spectronatromètre)
  6. L'auteur traite en détail les questions du pétardement des roches, de la démolition des maçonneries.
    Journ. offic. 13 août 1874, p. 5840, 1re col. (pétardement)
  7. Les riverains du lac Léman appellent seiche un phénomène accidentel consistant en un mouvement alternatif et répété d'élévation et d'abaissement du niveau de l'eau du lac.
    Journ. offic. 14 janv. 1875, p. 341, 3<sup>e</sup> col. (seiche [2])
  8. La distance à la masse attirante diminue la force attractive.
    Journ. des Débats, 25 mai 1876, feuilleton, 1re p. 5<sup>e</sup> col. (attirant, ante)
  9. Un verre plus ou moins opalisé au lieu du verre éminemment limpide et éclatant qu'ils ont coutume de produire.
    Journ. offic. 8 janv. 1875, p. 752, 1re col. (opalisé, ée)
  10. Le cyprin télescope, en chinois long-tsing-ya (cyprinus macrophthalmus), provient des eaux douces de la Chine et du Japon… variété de cyprin que l'auteur [M. Charbonnier] désigne sous le nom de poisson télescope, à cause de la forme de ses yeux.
    Journ. offic. 9 nov. 1872, p. 6889, 3<sup>e</sup> col. (télescope)
  11. Ces phénomènes coïncident avec nos points astronomiques critiques, tels que apogée, périgée lunaire, lunistice, équilune, coïncidence de déclinaison lunaire et solaire.
    Journ. offic. 17 mars 1872, p. 1910, 3<sup>e</sup> col. (équilune)
  12. Proposant, pour combattre le phylloxéra, le sulfiode, composé avec lequel il a détruit le trichophyton, l'achorion des teignes…, les premiers essais de l'action du sulfiode ont été faits à l'hôpital Saint-Louis.
    Journ. offic. 14 mai 1874, p. 3256, 3<sup>e</sup> col. (sulfiode)
  13. Ces couches [dans les sondages pour le chemin sous-marin entre la France et l'Angleterre] se sont présentées sous forme de sables… accompagnés d'argiles réfractaires,… grès rouge, calcaire carbonifère, phtanite, sans aucune roche de l'étage houiller.
    Journ. offic. 8 juin 1877, p. 4259, 2<sup>e</sup> col. (phtanite)
  14. Récolte des rayons solaires et projection sur le récipient emmagasinateur à l'aide d'un réflecteur présentant la forme d'un abat-jour.
    Journ. offic. 17 oct. 1875, p. 8719, 3<sup>e</sup> col. (emmagasinateur, trice)
  15. On appelle salants d'assez grandes étendues de terres voisines de la mer et recouvertes d'une couche très mince d'efflorescences salines.
    Journ. offic. 17 nov. 1871, p. 4498, 2<sup>e</sup> col. (salant)
  16. Des rainettes, ces petites grenouilles vertes, bien connues des paysans, qui, chassant l'air des poumons dans leur poche gulaire, produisent un concert si bizarre.
    Journ. offic. 4 juin 1873, p. 3553, 1re col. (gulaire)
  17. L'homalographe [de MM. Peaucellier et Wagner] permet de déterminer, par une seule opération, à la fois la distance et l'altitude d'un point.
    Journ. offic. 5 mars 1874, p. 1735, 3<sup>e</sup> col. (homalographe)
  18. Sur le calcaire nummulitique, calciné et désagrégé, formant le sol de la grotte, gisait un squelette humain associé à des silex taillés.
    Journ. offic. 7 mai 1874, p. 3143, 3<sup>e</sup> col. (nummulitique)
  19. On solubilise cette laque [de chlorophylle] avec des phosphates alcalins.
    Journ. offic. 14 avr. 1877, p. 2872, 3<sup>e</sup> col. (solubiliser)
  20. Tout ce système [du nouveau télescope] est si bien équilibré, rendu si complétement docile, qu'avec le bout du doigt posé sur une manette, nous avons pu faire tourner cette grande aiguille monstre.
    Journ. offic. 24 oct. 1875, p. 8830, 1re col. (manette)