François Henri Peudefer, dit Henri DE PARVILLE, auteur cité dans le Littré

DE PARVILLE (1838-1909)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE PARVILLE a été choisie.

Journaliste.

184 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de François Henri Peudefer, dit Henri DE PARVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 184 citations dans le Littré.

  1. On solubilise cette laque [de chlorophylle] avec des phosphates alcalins.
    Journ. offic. 14 avr. 1877, p. 2872, 3<sup>e</sup> col. (solubiliser)
  2. Roche que M. Damour a signalée le premier en Islande.
    Journ. offic. 11 janvier 1877, p. 263, 3<sup>e</sup> col. (nortite)
  3. Un véritable laboratoire astronomique, permettant de photographier constamment le soleil et de l'examiner aussi spectroscopiquement.
    Journ. offic. 8 avril 1872, p. 2435, 3<sup>e</sup> col. (spectroscopiquement)
  4. Autrefois on n'exploitait pas les mines grisouteuses ; on ne savait pas les aérer suffisamment.
    Journ. des Débats, 9 mars 1876, 1re page, 3<sup>e</sup> col. (grisouteux, euse)
  5. Cet anémographe spectral [de M. de Parville] nous semble avantageux, en ce que l'opérateur peut conserver la trace du vent.
    Journ. offic. 26 févr. 1874, p. 1537, 2<sup>e</sup> col. (anémographe)
  6. Les cellules [de l'épiderme du lapin] se sont modifiées en se générant et apparaissent avec l'aspect des cellules épidermiques de l'homme.
    Journ. offic. 29 nov. 1871, p. 4696, 1re col. (générer)
  7. L'effloraison produirait une action inverse ; partout où l'on s'est opposé au développement des fleurs, la proportion du sucre de canne [dans l'agavé] s'est toujours accrue, tandis que le sucre interverti n'a presque pas varié.
    Journ. offic. 23 nov. 1876, p. 8608, 3<sup>e</sup> col. (effloraison)
  8. Le danger que présente l'ingestion répétée des vins fuchsinés.
    Journ. offic. 8 fév. 1877, p. 1008, 3<sup>e</sup> col. (fuchsiné, ée)
  9. On appelle salants d'assez grandes étendues de terres voisines de la mer et recouvertes d'une couche très mince d'efflorescences salines.
    Journ. offic. 17 nov. 1871, p. 4498, 2<sup>e</sup> col. (salant)
  10. On peut assimiler les globes fulminants chargés d'électricité à des volants détachés ou à des tores de matière raréfiée, animés d'un vitesse prodigieuse, au point de produire de la chaleur et de la lumière.
    Journ. offic. 3 août 1876, p. 5870, 1re col. (tore)
  11. Au mont Cenis, la respiration était quelquefois gênée après le tirage des mines, malgré le jeu des ventilateurs.
    Journ. offic. 17 fév. 1876, p. 1264, 2° col. (tirage)
  12. La dilatation des canaux chromatophores.
    Journ. offic. 25 nov. 1875, p. 9664, 2<sup>e</sup> col. (chromatophore)
  13. Ce qui fait l'originalité de ses conclusions [de M. G. Tissandier], c'est que jusqu'ici on avait attribué à ces poussières de fer [trouvées dans l'atmosphère] une origine terrestre ; l'auteur leur donne, au contraire, une origine extra-terrestre.
    Journ. offic. 10 fév. 1876, p. 1151, 2<sup>e</sup> col. (extra-terrestre)
  14. Sur le réseau de l'Est, à la seule gare de Paris, il faudrait [pour le chauffage des wagons] manutentionner dans une seule journée 5000 chaufferettes.
    Journ. offic. 19 nov. 1876, p. 8456, 2<sup>e</sup> col. (manutentionner)
  15. Imaginez un grand abat-jour renversé de 2m, 50 d'ouverture en haut et 1 mètre en bas ; à l'intérieur, il est en plaqué d'argent pour mieux réflecter les rayons solaires.
    Journ. offic. 17 oct. 1875, p. 8719, 3<sup>e</sup> col. (réflecter)
  16. Les micro-organismes très nombreux et très prolifères détruisent par liquéfaction les néocytes, pénètrent dans les parties voisines de la plaie et amènent la formation des abcès du voisinage.
    Journ. offic. 11 fév. 1875, p. 1136, 1re col. (néocyte)
  17. La plus grande pollution des eaux de Seine correspond un peu après à la sortie des eaux d'égout.
    Journ. offic. 20 nov. 1874, p. 7718, 2<sup>e</sup> col. (pollution)
  18. En employant la méthode dilatométrique, M. Bouquet de Grie a recherché quelle était pour chacun des 17 échantillons [d'eau de mer] la loi de sa dilatation propre.
    Journ. offic. 23 déc. 1875, p. 10688, 1re col. (dilatométrique)
  19. Les anthropolithes de la Guadeloupe ont joui d'une certaine célébrité au commencement de ce siècle… le Muséum d'histoire naturelle de Paris possède deux anthropolithes de la Guadeloupe.
    14 févr. 1873, p. 1089, 2<sup>e</sup> et 3<sup>e</sup> col. (anthropolithe)
  20. D'après M. le professeur Panceri, qui a beaucoup étudié… les noctiluques, les pyrosomes, les pholades, etc. la phosphorescence serait due à une matière morte rejetée par l'animal.
    Journ. offic 4 août 1872, p. 5371, 1re col. (pyrosome)