François Henri Peudefer, dit Henri DE PARVILLE, auteur cité dans le Littré

DE PARVILLE (1838-1909)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE PARVILLE a été choisie.

Journaliste.

184 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de François Henri Peudefer, dit Henri DE PARVILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 184 citations dans le Littré.

  1. L'homalographe [de MM. Peaucellier et Wagner] permet de déterminer, par une seule opération, à la fois la distance et l'altitude d'un point.
    Journ. offic. 5 mars 1874, p. 1735, 3<sup>e</sup> col. (homalographe)
  2. Berzelius a écrit qu'il avait observé que les fers météorites ne s'oxydaient pas.
    Journ. offic. 15 mars 1877, p. 1968, 2<sup>e</sup> col. (météoritique)
  3. La production de la chair nageante [les poissons] a son importance et touche à l'un des problèmes les plus gros de notre temps : la diminution de la cherté des vivres.
    Journ. offic. 31 mars 1876, p. 2302, 2<sup>e</sup> col. (nageant, ante)
  4. Sur le réseau de l'Est, à la seule gare de Paris, il faudrait [pour le chauffage des wagons] manutentionner dans une seule journée 5000 chaufferettes.
    Journ. offic. 19 nov. 1876, p. 8456, 2<sup>e</sup> col. (manutentionner)
  5. Les analyses qu'il vient de faire sur les émeraudes moraillon, c'est-à-dire les émeraudes brutes.
    Journ. offic. 17 déc. 1869, p. 1647, 3<sup>e</sup> col. (moraillon [2])
  6. L'effloraison produirait une action inverse ; partout où l'on s'est opposé au développement des fleurs, la proportion du sucre de canne [dans l'agavé] s'est toujours accrue, tandis que le sucre interverti n'a presque pas varié.
    Journ. offic. 23 nov. 1876, p. 8608, 3<sup>e</sup> col. (effloraison)
  7. Le traitement [du lait] par le froid réduit la main-d'œuvre ; il y a un écrémage de moins, et l'emploi de grands brocs de 50 litres rend les levages [de la crème] expéditifs.
    Journ. offic. 7 fév. 1876, p. 1093, 2<sup>e</sup> col. (levage)
  8. Le duel entre la cuirasse et le canon paraît sur le point de prendre fin ; la cuirasse est battue et le canon triomphe ; aussi plus que jamais l'opinion est-elle partagée sur le rôle de chaque navire et sur la portée du cuirassement.
    Journ. des Débats, 16 nov. 1876, feuilleton, 1re col. (cuirassement)
  9. Sur le calcaire nummulitique, calciné et désagrégé, formant le sol de la grotte, gisait un squelette humain associé à des silex taillés.
    Journ. offic. 7 mai 1874, p. 3143, 3<sup>e</sup> col. (nummulitique)
  10. Le précipité étant trop faible pour être pesé, sa teneur en cuivre a été déterminée à l'aide d'une méthode colorimétrique.
    Journal offic. 28 janv. 1875, p. 752, 2<sup>e</sup> col. (colorimétrique)
  11. La cinquième partie [du Traité de mécanique générale de M. Resal] a pour titre : Des moteurs animés ; de l'eau et du vent comme moteurs ; des machines hydrauliques et élévatoires.
    Journ. offic. 8 juin 1876, p. 3968, 2<sup>e</sup> col. (élévatoire)
  12. on a ainsi tout un réseau d'allumoirs uniquement alimenté par un ou deux éléments de M. Leclanché.
    Journ. offic. 30 juin 1876, p. 4688, 2<sup>e</sup> col. (allumoir)
  13. Les expériences de M. Bert sur le caméléon prouvent que les nerfs colorateurs ont beaucoup d'analogie avec les nerfs vaso-moteurs.
    Journ. offic. 25 nov. 1875, p. 9664, 2<sup>e</sup> col. (colorateur, trice)
  14. M. Girard est persuadé que la marche moins rapide de l'invasion phylloxérienne, à mesure que les vignobles sont plus septentrionaux, tient uniquement à une hivernation de plus longue durée…
    Journ. offic. 29 oct. 1874, p. 7263 (phylloxérien, ienne)
  15. Le vrai végétarianisme n'est pas l'état primitif de l'humanité.
    Journ. des Débats, 25 oct. 1877, Feuilleton, 1re page, 3<sup>e</sup> col. (végétarianisme)
  16. Des plantes sensibles comme les mimosas ou les droséras… la plante connue sous le nom de droséra, n'est sensible qu'au toucher.
    Journ. offic. 30 oct. 1873, p. 6626, 1re col. (droséra)
  17. Il a pu se produire ici le phénomène étudié par M. Bert sous le nom de décompression… il nous semble probable que Sivel et Crocé-Spinelli seront morts des suites d'une décompression trop brusque.
    Journ. offic. 22 avril 1875, p. 2918, 2<sup>e</sup> col. (décompression)
  18. Ses observations [de Sédillau] barométriques, thermométriques et pluviométriques s'y sont faites [à l'observatoire] sans temps d'arrêt.
    Journ. offic. 8 déc. 1871, p. 4845, 3<sup>e</sup> col. (pluviométrique)
  19. Proposant, pour combattre le phylloxéra, le sulfiode, composé avec lequel il a détruit le trichophyton, l'achorion des teignes…, les premiers essais de l'action du sulfiode ont été faits à l'hôpital Saint-Louis.
    Journ. offic. 14 mai 1874, p. 3256, 3<sup>e</sup> col. (sulfiode)
  20. Tout ce système [du nouveau télescope] est si bien équilibré, rendu si complétement docile, qu'avec le bout du doigt posé sur une manette, nous avons pu faire tourner cette grande aiguille monstre.
    Journ. offic. 24 oct. 1875, p. 8830, 1re col. (manette)