Nicolas ORESME, auteur cité dans le Littré

ORESME (1325-1382)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ORESME a été choisie.

2129 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Éth. 1361 citations
Thèse de Meunier 394 citations

Quelques citations de Nicolas ORESME

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2129 citations dans le Littré.

  1. Leurs paroles sont aucunes fois doubles, amphibologiques, à deux visaiges.
    Thèse de MEUNIER. (amphibologique)
  2. Les excellens medecins labourent moult à avoir congnoissance des choses du corps.
    Eth. 29 (labourer)
  3. Se il le fait pour cause de aucun prouffit aquerir, c'est un lobeur, c'est un flateur.
  4. Nous disons des vertuz les unes sont intellectuelles les autres sont morales.
  5. Un seul ne pourroit entendre, nebien delivrer ou expedier toutes les causes et les controversies d'un grant pueple.
    Thèse de MEUNIER. (expédier)
  6. Il semble une derision ce que aucuns amans dient simplement que il doivent estre amés autant come il aiment.
    ib. 244 (amant, ante)
  7. Par convivre et converser avecques les bons est faitte une exercitation et accroissement de vertu, si comme disoit le poete Theognis.
    Eth. 284 (accroissement)
  8. La dignité et la valeur de philosophie ne peut estre mesurée à pecunes.
    Eth. 260 (mesurer)
  9. En toutes amistés de personnes dessemblables ou non pareilles, faire à chescun retribucion selon proporcion est ce qui fait equalité.
    ib. 247 (dissemblable)
  10. Les vapeurs ou exhalations qui sunt entre nous et le solail.
    Thèse de MEUNIER. (exhalation)
  11. Et ainsi appert il que la mise est grande et l'œuvre est avenant et correspondant, par quoy il s'ensuit que l'euvre soit digne de telle despence.
  12. Les Stoiciens disent que un bon homme ne se doit onques troubler ne courroucier pour quelconques adversités.
    Eth. 24 (courroucer)
  13. Affin qu'il puissent justement distribuer les honneurs et les paines.
    ib. 47 (distribuer)
  14. Ydée separée [abstraite]. - Substances separées [spirituelles]. - Vertu incorporel ou separée.
    Thèse de MEUNIER. (séparer)
  15. Accident est derivé et despent de substance.
    ib. VI (10). (dériver [2])
  16. Et pour ce convient et appartient autre despense faire à celi qui est maistre de navire, et autre à celi qui est mestre des spectacles.
    Eth. 112 (spectacle)
  17. Il confesse à rendre quid pro quo, chose pour chose.
    Eth. 254 (chose)
  18. La cure des filz appartient au pere.
    Eth. 247 (cure [1])
  19. Nous voion que, par nature, la main dextre est la meilleur et la plus vigoreuse.
    Eth. 156 (dextre)
  20. Il ne despent pas grandement en son usage cotidien, mes il le fait volentiers en choses communes.