Nicolas ORESME, auteur cité dans le Littré

ORESME (1325-1382)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme ORESME a été choisie.

2129 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Éth. 1361 citations
Thèse de Meunier 394 citations

Quelques citations de Nicolas ORESME

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2129 citations dans le Littré.

  1. Chose tyrannique ou de tyrant est discroire ou non croire ses amis.
    Thèse de MEUNIER. (décroire [1])
  2. Lors est faitte la digestion moins hastivement et plus profitablement pour tout le corps.
    Thèse de MEUNIER. (profitablement)
  3. Ceulz qui communiquent ensemble par mariage.
    ib. 244 (communiquer)
  4. Premierement c'est raison, pour ce que amisté est une vertu.
    Eth. 228 (amitié)
  5. Et ce peut assez apparoir par les comedies des anciens et par celles que l'en fait à present.
  6. Le cuir est matiere de celui qui le taille.
    Éth. 25 (tailler)
  7. Les autres ars et sciences enseignent ung homme estre bon edifieur et bon paintre.
    Prol. (enseigner)
  8. Une fortitude appellée politique ou civille.
  9. Et juste legal en droit positif…
    Eth. 156 (légal, ale)
  10. Comme dit Tulles, vice est langour de l'ame.
    Eth. 42 (langueur)
  11. Les Pitagoriciens furent disciples et ensuivans la dottrine du philosophe appellé Pitagore qui mettoit deux coordinacions de choses [pair et impair].
    Eth. 46 (coordination)
  12. Delectacions plus connatureles à nous. - Chose à la quelle passion est connaturele.
    Thèse de MEUNIER. (connaturel, elle)
  13. Les vertus de dedens comme la cogitative et ymaginative.
    Eth. XI, 17 (cogitatif, ive)
  14. Les sacrifices anciennement ordenés et teles assemblées estoient faites après ce que les fruis sont cuillis.
    Eth. 246 (sacrifice)
  15. Et pour ce pourroit aucun diviser et separer d'ensemble amisté de lignage et amisté de nourreture ou de ceulx qui sont nourris ensemble.
    Eth. 250 (nourriture)
  16. Il ne font faute de despendre [dépenser] pour acomplir leur concupiscence.
    Eth. 109 (accomplir)
  17. Si comme ceulx qui aiment fables, et se delettent en racontemens et en narracions de choses inutiles.
    Eth. 92 (racontement)
  18. Et tout art est vers la generacion ou nouvele façon d'aucune chose.
    Eth. 174 (génération)
  19. L'en doit regarder et redoubter que à son ami bien fortuné l'en ne face indelettasion ou appeticement de sa delettation.
    Eth. 291 (indélectation)
  20. Pechié excusable et venial.
    Thèse de MEUNIER. (excusable)