Bernard PALISSY, auteur cité dans le Littré

PALISSY (1510-1590?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PALISSY a été choisie.

293 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres complètes 1844 293 citations

Quelques citations de Bernard PALISSY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 293 citations dans le Littré.

  1. Certaines pierres d'agate et autres, qui estoyent candides sur la partie superieure, et tenebreuses en la partie inferieure.
  2. Es carrieres de Paris, lesdites pierres tendres sont appelées moilons, à cause qu'elles sont mal condensées.
  3. Il faut la levée de mil arpens ou quartiers de bois taillés pour entretenir lesdites fournaises.
  4. Toutes terres peuvent devenir argilles ; ceux qui disent que la terre argileuse est grasse et visqueuse ne l'entendent pas ; la mesme matiere qui cause argiler toutes terres, est cela mesme qui cause que la terre de marne fait produire et vegeter les fruits es terres steriles.
  5. En Frise et en Hollande, les mottes qu'ils appellent torf.
    783 (motte)
  6. On lui avoit laissé plus de rameaux que de coustume, parce qu'on la vouloit arracher après la cueillie.
  7. Le dit cabinet semblera estre tout d'une piece, parce qu'il n'y aura aucune apparition [apparence] de jointures.
  8. Plusieurs verriers de ceux qui font les verres de vitres se servent de la cendre de bois de fayan en lieu de salicor.
  9. Les diverses especes de sels et autres choses fossiles.
  10. Mes jambes estoient toutes d'une venue.
    320 (venue)
  11. Les vitriers disent que la lune a ce fait, mais ils me pardonneront : car c'est l'humidité des pluyes, qui a fait dissoudre quelque partie du sel dudit verre.
  12. Dans iceluy rocher, je feray enchasser plusieurs pierres rares, comme sont calcidoines, jaspes, porfires, marbres, cristals.
  13. Après cestuy, je vous empoignay la teste d'une croteuse femme d'un officier royal.
  14. L'erable est tout branchu, depuis la racine jusques aux branches.
  15. Les poissons portans coquilles, sont dangereux d'engendrer la pierre.
  16. Aucuns disent que telles pierres sont gelisses ou venteuses ; à la verité, si, estant abreuvées d'eau, la gelée vient là dessus, elles ne faudront à se reduire en poudre.
  17. Puisque la chaleur de la marne n'est pas la cause actionale des vegetations seminales, par quelle vertu la marne pourroit-elle actionner ces terres infertiles ?
  18. Nous allasmes près d'une lieue dans lesdites carrieres, estans conduits par deux carriers.
  19. Je me retirai secretement en ma maison, pour ne voir les meurtres, reniemens et destroussements qui se faisoient ès lieux champestres.
  20. Le saphir a un corps diafane, et la turquoise et le lapis ont un corps tenebreux.