Bernard PALISSY, auteur cité dans le Littré

PALISSY (1510-1590?)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme PALISSY a été choisie.

293 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres complètes 1844 293 citations

Quelques citations de Bernard PALISSY

Voici un tirage aléatoire parmi ses 293 citations dans le Littré.

  1. Quant la terebentine est cuitte, elle s'endurcist, et puis s'appelle poix rasine.
  2. Les matieres oleagineuses n'ont aucune affinité avec les aqueuses.
  3. Après cestuy, je vous empoignay la teste d'une croteuse femme d'un officier royal.
  4. Le bois s'abbrevoit de ceste matiere salsitive ou vitriolique.
  5. Il y a un genre d'oiseaux qui sont blancs et grands comme pigeons, que l'on appelle goilants, qui au temps des tempestes se sçavent retirer es eaux douces.
  6. Cela m'a causé me restraindre de trop grande liberalité.
  7. Les autres disoyent que nous allions baiser le cul au diable, avec de la chandelle de rosine.
  8. Soudain qu'on met de l'eau dessus, lesdites pierres de chaux emboivent si très violemment que cela les cause soudain reduire en farine.
  9. Les autres seront portées sur certains engins faits en forme de boyards ou brouettes.
  10. Nous allasmes près d'une lieue dans lesdites carrieres, estans conduits par deux carriers.
  11. Paracelse, medecin allemand, medecinalement a guari un nombre de ladres par le moyen de l'or potable.
  12. Il m'avoit fait present de deux coquilles bien grosses, sçavoir est, de la coquille d'un pourpre, et l'autre d'un buxine, lesquelles avoient esté apportées de la Guinée.
    118 (buccin)
  13. Le renard d'une vistesse soudaine empongne la grole, la quelle ne seut tenir aucune contenance que de faire coua.
  14. Du temps que l'on commençoit à porter des ceintures et autres habits à la busque.
    308 (busc)
  15. Il se contraignit à l'endurer pour quelque temps à cause de la reverence qu'il portoit à son frere.
    Lucul. 76 (contraindre)
  16. Grand mixtionneur et augmentateur de drogues.
  17. Toutes les additions et sophistiqueries, qu'ils sçavent faire, ont causé un millier de faux monnoyeurs.
  18. Il y a bien peu d'endroits en la terre qui ne soient foncez de pierre d'une espece ou d'autre.
  19. Les unes seront portées dedans des vaisseaux de terre, les autres sur certains engins faits en forme de boyards ou brouëttes.
  20. Lesdites cornes avoyent esté formées non sans cause, et cela estoit autant de ballouars et defenses, pour la forteresse et retraitte dudit pourpre.