« fendiller », définition dans le dictionnaire Littré

fendiller

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

fendiller (se)

(fan-di-llé, ll mouillées, et non fan-di-yé) v. réfl.
  • Il se dit du bois et de toute matière dans laquelle il se forme de petites fentes, des gerçures. La surface de ce bloc immense s'est divisée, fêlée, fendillée, réduite en poudre, par l'impression des agents extérieurs, Buffon, Minér. t. I, p. 22, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVIe s. Quand ces terres sont un peu trop caittes, elles sont sujettes à se brusler, noircir et fendiller, Palissy, 305. Et sommes advertis que le massif se dement quand nous voyons fendiller l'enduict et la crouste de nos parvis, Montaigne, I, 338.

ÉTYMOLOGIE

Diminutif de fendre prov. fendilhar.