Mellin de SAINT-GELAIS, auteur cité dans le Littré

SAINT-GELAIS (1491-1558)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-GELAIS a été choisie.

122 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres poétiques, Paris, 1709, in-12 121 citations

Quelques citations de Mellin de SAINT-GELAIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 122 citations dans le Littré.

  1. Ô heureuse nouvelle, o desireux [desiré] rapport De la santé de qui la maladie Estoit fin de plus d'une vie.
  2. Un obstiné, qui une mesme chose Veutet deveut cent fois en un instant.
  3. … Ou bien que les froides gelées Eussent faict mourir les œillets Qu'elle tient si chers et douillets.
  4. Le tainct est gros, la gorge n'est plus telle Que quand d'aimer vous requis autrefois.
  5. Dieu, d'où les vrais biens procedent.
    ib. (où)
  6. Visitant sous oulmes et chesnes Voir si quelque nid ou couvée Seroit point par elle trouvée.
    45 (orme)
  7. Lequel plus grand que tout mon desplaisir, Cent fois le jour vient remettre à loisir Devant mes yeux les biens qu'on peut choisir [voir] En sa personne.
    p. 72 (choisir)
  8. …Voulez-vous que je die Quel instrument a plus de melodie ? C'est à mon gré le loquet d'une porte…
  9. Ils vous diront que vostre doux langage Les cœurs humains aliene et engage.
  10. Le roy, le pape et le prince germain Jouent un jeu de prime assez jolie : D'arme est leur vade, et l'envy l'Italie ; Et le roy tient le grand poinct en sa main.
    66 (vade)
  11. Et pour l'escouter mieux, Servir voudrois d'oreilles tous mes sens, Bien qu'à tant d'heur trop foible je les sens.
  12. Desquels [preux] chacune [dame] a voulu recevoir Une faveur qu'elle fait apparoistre, à fin que mieux on la puisse congnoistre.
  13. Assez y a en ceste nation, Sans discourir d'un à autre hemisphere, De quoy trop plus qu'à mes vœus satisfaire.
  14. Le temps me peut abolir avant eage, Et mon malheur me garder de vous voir Beaucoup de jours.
    174 (abolir)
  15. Ce que je veux et ce que je merite Sont separés de si longue distance Que mes faveurs et ma force petite Font l'un à l'autre ennuy et resistance.
  16. Le rousseau bien faché S'en vint à la rousselle, Et luy trouva caché Un bouc sous son aisselle… Onques puis roux ne rousse N'eurent accord parfaict.
  17. Et si je suis entre les hommes vifs, C'est malgré moy, certes, et bien envis.
  18. Bien qu'en pourtraict ne vous deust faire envie, Quand vous avez le personnage en vie…
  19. … Et ne pouvant la [Vénus] frauder de sa pomme, [Pallas] La veut par vous despourvoir de tout homme.
  20. Comme un cheval se polit à l'estrille, Et comme on voit un harang sur la grille.
    94 (gril)