Mellin de SAINT-GELAIS, auteur cité dans le Littré

SAINT-GELAIS (1491-1558)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme SAINT-GELAIS a été choisie.

122 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Œuvres poétiques, Paris, 1709, in-12 121 citations

Quelques citations de Mellin de SAINT-GELAIS

Voici un tirage aléatoire parmi ses 122 citations dans le Littré.

  1. Rustique sejour.
  2. Mais il [le roi aux échecs] est tant de vous fortifié, Que tous perdrons du mat l'intelligence, Aïdant Dieu, vous et ma diligence.
    p. 80 (aider)
  3. Un obstiné qui une mesme chose Veut et deveut cent fois en un instant.
  4. Fidelité, vertu peu frequentée, Rend ceux qui l'ont comparables aux dieux.
  5. Ô heureuse nouvelle, o desireux [desiré] rapport De la santé de qui la maladie Estoit fin de plus d'une vie.
  6. Et ces dons là profusement jettés Sont convenans à hautes majestés.
  7. Pis ne fit onc la teste de Meduse, Et toutesfois le mal je n'en refuse, Puis que par luy se voit ample et diffuse Ma loyauté.
  8. Assez eust peu le prince d'eloquence [Cicéron] D'Antonius les glaives contemner, Si au senat et en pleine frequence Il eust moins sceu reprendre et condamner.
  9. Et comme on voit un pigeon à la fuye Se retirer et un bœuf à la grange, Ainsi je tourne autour de la vendange.
    94 (fuie)
  10. Lequel plus grand que tout mon desplaisir, Cent fois le jour vient remettre à loisir Devant mes yeux les biens qu'on peut choisir [voir] En sa personne.
    p. 72 (choisir)
  11. Si tu la vis, remercie tes yeux, Car œil mortel jamais ne verra mieulx.
    196 (mieux)
  12. Ils vous diront que vostre doux langage Les cœurs humains aliene et engage.
  13. Vous me povez faire heureux devenir, En vous daignant vous souvenir.
    125 (vous)
  14. Si vous voyez à la fontaine Quelque jeune Samaritaine, Y courriez bien si menu, Ribaud ?
  15. Ce que je veux et ce que je merite Sont separés de si longue distance Que mes faveurs et ma force petite Font l'un à l'autre ennuy et resistance.
  16. Et tout ainsi que les nouvelles blées, Gresles et tendres, de petit vent troublées.
    dans PALSGR. p. 170 (blé)
  17. Un obstiné, qui une mesme chose Veutet deveut cent fois en un instant.
  18. Les medecins hayent les hommes sains, Car rien par eux ne leur est presenté.
    107 (haïr)
  19. … Et dit : voy tu, rousseau, Tu prens gloire au pelage D'une vache ou d'un veau.
  20. Je ne veux plus, sous couleur apparente D'un feint amour, vivre si mal contente ; Trop est l'amour chere, honneste et gentille ; Je veux aimer.
    241 (amour)