Jean de LA FONTAINE, auteur cité dans le Littré

LA FONTAINE (1621-1695)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme LA FONTAINE a été choisie.

L'édition que cite le Littré est est « Fables. — Contes. — Œuvres diverses, Paris, 1739, 3 vol. »

7024 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Belphégor, in Fables, recueil 3 1693 56 citations
Fables 1668, 1678, 1693 3901 citations
Filles de Minées, in Fables vol. 3 1693 58 citations
Joconde, in Contes et nouvelles en vers 1665 44 citations
La coupe enchantée, in Contes et nouvelles en vers 1671 97 citations
La courtisane amoureuse, in Contes et nouvelles en vers 1671 52 citations
La fiancée du roi de Garbe, in Contes et nouvelles en vers 1666 92 citations
La Gageure des trois Commères, in Contes et nouvelles en vers 1665 46 citations
La mandragore, in Contes et nouvelles en vers 58 citations
Le berceau, in Contes et nouvelles en vers 1666 47 citations
Le faucon, in Contes et nouvelles en vers 1671 59 citations
Les Amours de Psyché et Cupidon, roman 1669 182 citations
L'Hermite, in Contes et nouvelles en vers 1665 46 citations
L'oraison de saint Julien, in Contes et nouvelles en vers 1666 91 citations
Mazet de Lamporechio, in Contes et nouvelles en vers 1666 45 citations
Philémon et Beaucis, in Fables, livre XII, 25 118 citations
Richard Minulto, in Contes et nouvelles en vers 1665 0 citations
Vie d'Ésope le Phrygien, prologue aux Fables 1668 48 citations

Quelques citations de Jean de LA FONTAINE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 7024 citations dans le Littré.

  1. Vous avez jusqu'ici… Résisté sans courber le dos ; Mais attendons la fin.
    Fabl. I, 22 (courber)
  2. Près de la forteresse [il] Assied son camp.
    Mandr. (asseoir)
  3. Certains saints, Pour mieux vaquer à leurs pieux desseins, Se séquestraient, vivaient comme des anges.
    Diable. (séquestrer)
  4. Je ne viendrais jamais à bout De nombrer les faveurs que l'amour leur envoie.
    Joc. (nombrer)
  5. D'un magistrat ignorant, c'est la robe qu'on salue.
    Fabl. V, 14 (robe)
  6. Voyez un peu, dirait-on qu'il y touche ?
  7. Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
    Fabl. I, 10 (passé, ée [1])
  8. Pour comble, enfin, Roderic épousa La parenté de madame Honesta.
    Belphégor. (parenté)
  9. Corrigez-vous, humains ; que le fruit de mes vers Soit l'usage réglé des dons de la nature.
    Quinquina, II (corriger)
  10. L'aube du jour arrive, et d'amis point du tout.
    Fabl. IV, 22 (tout, toute)
  11. Certaine nièce assez proprette Et sa chambrière Pâquette Devaient avoir des cotillons.
    Fabl. VII, 11 (cotillon)
  12. Les pas empreints sur la poussière Par ceux qui s'en vont faire au malade leur cour, Tous, sans exception, regardent sa tanière, Pas un ne marque de retour.
    Fabl. VI, 14 (pas [1])
  13. Passe encor de bâtir ; mais planter à cet âge, Disaient trois jouvenceaux, enfants du voisinage.
    Fabl. XI, 8 (jouvenceau, elle)
  14. À peine Mars se présenta Que la belle parlementa.
    Fragm. du songe de Vaux. (parlementer)
  15. Gaillardement six postes se sont faites.
    Berc. (poste [1])
  16. Quand le moment viendra d'aller trouver les morts, J'aurai vécu sans soins, et mourrai sans remords.
    Fabl. XI, 4 (remords)
  17. … Vivaient le cygne et l'oison : Celui-là destiné pour les regards du maître ; Celui-ci pour son goût.
    Fabl. III, 12 (pour [1])
  18. Voilà sa toile ourdie, Voilà des moucherons de pris.
    Fabl. III, 8 (ourdi, ie)
  19. Tantôt on les eût vus côte à côte nager, Tantôt courir sur l'onde et tantôt se plonger.
    Fabl. III, 12 (côte)
  20. Puis je tiens inutile De tant tourner, il n'est que d'aller droit.
    Magn. (tourner)