Casimir DELAVIGNE, auteur cité dans le Littré

DELAVIGNE (1793-1843)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELAVIGNE a été choisie.

546 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le paria 199 citations
Les vêpres siciliennes 1819 149 citations

Quelques citations de Casimir DELAVIGNE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 546 citations dans le Littré.

  1. Peut-être tes soupçons à tort m'ont alarmé.
    Paria, IV, 1 (tort)
  2. Ce fardeau de malheur qu'en naissant j'ai porté.
    Paria, I, 1 (fardeau)
  3. Sa langue, dont le ciel tolère l'insolence, N'a pas langui dix ans dans un morne silence.
    Paria, II, 2 (langue)
  4. Mais vous !… Ah ! croyez-moi ; quand votre heure est prochaine, Comme un poids importun déposez votre haine.
    Paria, V, 2 (heure)
  5. Quel nuage soudain sur vos traits se déploie ?
    Vêp. sicil. I, 4 (déployer)
  6. Nous étions beaux à voir autour d'un bol en feu, Buvant sa flamme.
    Enfants d'Edouard, II, 3 (voir)
  7. Je connais mon théâtre, et veux en amateur Jouer à mon profit le rôle d'inspecteur.
    Coméd. I, 1 (théâtre)
  8. Quoi ! j'ai percé l'horreur de cette nuit profonde.
    Paria, I, 2 (horreur)
  9. Glocester : Moi, je paie ; à présent tu ne t'appartiens plus. - Tyrrel : Jamais on n'eut sur moi de droit si légitime ; Vous m'avez acheté plus que je ne m'estime.
    Enf. d'Éd. II, 3 (estimer)
  10. Tu te fais une joie orgueilleuse et cruelle, D'attacher sur mon front une honte éternelle.
    Vêpr. sic. III, 2 (joie)
  11. Ma volonté ce soir une fois approuvée, Ma cour la connaîtra ; la séance est levée.
    Princ. Aur. IV, 1 (lever [1])
  12. Pourquoi nous déchirer de regrets superflus ?
    ib. IV, 4 (déchirer)
  13. La loi fût-elle injuste, il la faut respecter.
    Paria, IV, 5 (loi [1])
  14. Allons mon gentilhomme, une superbe audace ! Un train de roi, cet air qui dit : faites-moi place !
    Enf. d'Édouard, II, 3 (train)
  15. Toi, prépare, Laurent, les vers et la couronne Que le public charmé doit jeter de ta main à l'acteur de Paris qui paraîtra demain.
    ib. I, 8 (public, ique)
  16. Dans l'étude autrefois vous cherchiez un secours.
    Paria, II, 2 (étude)
  17. Quel remède essayer contre un mal qu'on ignore ?
    Paria, II, 6 (remède)
  18. Dans l'abandon de sa vive amitié, Hier à son rival Montfort s'est confié.
    V, Sic. I, 2 (abandon)
  19. Protégés, protecteurs, au dessert ne font qu'un : Mais ne me parlez pas d'un protecteur à jeun.
    Éc. des vieill. I, 5 (parler [1])
  20. Ouvrez-moi, m'a-t-il dit, un accès dans son cœur.
    V, Sicil. I, 5 (accès)