Denis DIDEROT, auteur cité dans le Littré

DIDEROT (1713-1784)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DIDEROT a été choisie.

2146 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Essai sur les règnes de Claude et de Néron et sur les mœurs et les écrits de Sénèque 1782 438 citations
Le neveu de Rameau 1762 25 citations
Le père de famille 1758 59 citations
Lettres à Sophie Voland 95 citations
Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient 1749 35 citations
Lettre sur les sourds et muets à l'usage de ceux qui entendent et qui parlent 1751 45 citations
Opinions des anciens philosophes 371 citations
Pensées philosophiques 1746 42 citations
Pensées sur la peinture 1795 94 citations
Salons de peinture 1759-1781 430 citations

Quelques citations de Denis DIDEROT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2146 citations dans le Littré.

  1. Quintilien n'est franc ni dans sa critique ni dans son éloge ; on y sent la gêne.
    Claude et Nér. II, 103 (gêne)
  2. Voilà donc le fruit de cette éducation merveilleuse dont ton père était si vain !
    Père de famille, II, 8 (merveilleux, euse)
  3. Une seule qualité physique peut conduire l'esprit qui s'en occupe a une infinité de choses diverses ; prenons une couleur, le jaune par exemple : l'or est jaune, la soie est jaune, le souci est jaune ; la bile est jaune, la lumière est jaune, la paille est jaune ; à combien d'autres fils ce fil ne répond-il pas ?… le fou ne s'aperçoit pas qu'il en change ; il tient un brin de paille jaune et luisante à la main, et il crie qu'il a saisi un rayon de soleil.
    Lett. à Mlle Voland, cité dans STE-BEUVE, Poésies, les Rayons jaunes. (jaune)
  4. La disgrâce confirmée trouva le philosophe détaché de toutes ces importantes frivolités.
    Règne de Claude et Néron, I, § 90 (détaché, ée [2])
  5. C'est l'affaire des dieux, ce n'est pas la nôtre.
    Princ. de polit. 75 (affaire)
  6. Il [le Poussin] a fondu avec un tel art la Bible avec le paganisme, les dieux de la Fable antique avec les personnages de la mythologie moderne, qu'il n'y a que des yeux savants et expérimentés qui s'en aperçoivent.
    Salon de 1767, Œuvres, t. XV, P. 104, dans POUGENS. (fondre)
  7. Je veux mourir s'il y a dans toutes ces têtes-là le premier mot de la métaphysique de leur art.
    Salon de 1767, Œuvr. t. XIV, p. 140, dans POUGENS (métaphysique)
  8. Un pâté sur un rondin de bois, avec un verre à moitié plein de vin.
    Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 125, dans POUGENS (rondin)
  9. Ce sont des fous sublimes qui ont leur franc parler.
    Lett. à Galiani (franc, franche [3])
  10. Celui qui se sera étudié lui-même sera bien avancé dans la connaissance des autres.
    Règne de Claude et de Nér. I, § 125 (étudier)
  11. Il [Maimonides] se vantait d'être descendu de la maison de David, comme font la plupart des Juifs d'Espagne.
    Opin. des anc. phil. (Juifs). (descendre)
  12. La simplicité est un des principaux caractères de la beauté ; elle est essentielle au sublime.
    Pensées sur la peint. Œuv. t. XV, p. 230 (simplicité)
  13. Auguste eut le discours prompt et facile qui convient à un souverain.
    Claude et Nér. I, 37 (discours)
  14. Ils s'oignaient, ils se baignaient.
    Opin. des anc. philos. (pythagorisme). (oindre)
  15. Le présent est un point indivisible qui coupe en deux la longueur de la ligne infinie.
    Mém. t. III, p. 244, dans POUGENS (présent, ente [1])
  16. Il y a de Cochin un frontispice pour l'Encyclopédie.
    Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p. 362, dans POUGENS. (frontispice)
  17. Ce vieillard, c'est Jupiter, je le reconnais à l'oiseau porte-foudre qu'il a sous ses pieds.
    Salon de 1767, Œuv. t. XV, p. 19, dans POUGENS (porte-foudre)
  18. La gravure au crayon est l'art d'imiter les dessins au crayon ; belle invention qui a sur tous les genres de gravure l'avantage de fournir des exemples à copier aux élèves.
    ib. p. 361 (gravure)
  19. Nos opinions sont nos maîtresses ; et où est l'amant qui souffre patiemment qu'on lui dise que sa maîtresse est laide ?
    Mém. t. III, p. 292, dans POUGENS (opinion)
  20. C'est l'esquisse d'un discours ; la passion ne fait que des esquisses.
    Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 450 (esquisse)