Denis DIDEROT, auteur cité dans le Littré

DIDEROT (1713-1784)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DIDEROT a été choisie.

2146 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Essai sur les règnes de Claude et de Néron et sur les mœurs et les écrits de Sénèque 1782 438 citations
Le neveu de Rameau 1762 25 citations
Le père de famille 1758 59 citations
Lettres à Sophie Voland 95 citations
Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient 1749 35 citations
Lettre sur les sourds et muets à l'usage de ceux qui entendent et qui parlent 1751 45 citations
Opinions des anciens philosophes 371 citations
Pensées philosophiques 1746 42 citations
Pensées sur la peinture 1795 94 citations
Salons de peinture 1759-1781 430 citations

Quelques citations de Denis DIDEROT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2146 citations dans le Littré.

  1. L'habitude perpétuelle de regarder les objets éloignés et voisins, d'en mesurer l'intervalle par la vue, a établi dans notre organe une échelle enharmonique de tons, de semi-tons, de quarts de tons tout autrement étendue et tout aussi rigoureuse que celle de la musique pour l'oreille.
    Pensées sur la peint. Œuv. t. XV, p. 215, dans POUGENS. (enharmonique)
  2. Lorsque j'étudiais le latin sous la férule des écoles publiques, un piége que je tendais à mon régent, c'était d'employer ces phrases insolites.
    Lett. à Galiani (férule)
  3. Valentin Weigel, qui parut dans le quinzième siècle, laissa des ouvrages de théosophie, qui firent grand bruit dans le seizième et le dix-septième.
    Opin. des anc. philos. (Théosophes). (théosophie)
  4. Au bas de la niche, la goulotte d'une fontaine dont les eaux sont reçues dans une auge.
    Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 411, dans POUGENS (goulotte)
  5. La mort d'un ami ravit à l'homme vertueux un témoin de ses vertus.
    Cl. et Nér. II, 7 (témoin)
  6. La mère de Pélops, petite mine rechignée.
    Salon de 1767, Œuv. t. XV, p. 21, dans POUGENS (rechigné, ée)
  7. C'est en réalisant nos spectres autour de nous par des noms vides de sens, que nous est venue l'idée d'incorporéité.
    Opin. des anc. phil. (hobbisme). (incorporéité)
  8. Une longue et habituelle singerie de bravoure lui avait imposé.
    le Neveu de Rameau. (singerie)
  9. Dans toutes les cours, il y a plus de faveur à se promettre du métier de proxénète que des fonctions de grand ministre.
    Claude et Nér. I, 83 (proxénète)
  10. Je l'avais lu trois fois de suite, et, à la quatrième lecture, j'en humectais encore les feuillets de quelques larmes.
    Claude et Nér. II, 57 (humecter)
  11. Quand la distance est telle qu'à cette distance les caractères qui individualisent les autres [objets] ne se font plus distinguer.
    Ess. sur la peint. ch. 3 (individualiser)
  12. Il [Sénèque] n'eut pour ennemis… parmi les modernes que des têtes rétrécies par un fanatisme détracteur des vertus païennes.
    Claude et Nér. II, 106 (rétréci, ie)
  13. Il [Héraclite] avait écrit de la matière, de l'univers, de la république et de la théologie.
    Opin. des anc. phil. Héraclitisme. (de)
  14. Tout le monde connaît son sophisme [de Buridan] de l'âne placé entre deux bottes égales de foin.
    Opin. des anc. phil. scolastiques. (sophisme)
  15. La tête des brunes s'embellit dans la demi-teinte, celle des blondes à la lumière.
    Essai sur la peint. III (teinte)
  16. Quand on a fini son triennat, on passe à Rome où nous avons une autre école.
    Salon de 1767, Œuv. t. XV, p. 154, dans POUGENS (triennat)
  17. Ces anges sont des espèces de Cupidons soufflés et transparents.
    Salon de 1767, Œuvr. t. XIV, p. 296, dans POUGENS (soufflé, ée)
  18. Si l'âme d'un homme ou sa nature a donné à son visage l'expression de la bienveillance, vous le sentirez… ce visage est une lettre de recommandation écrite dans une langue commune à tous les hommes.
    Ess. sur la peint. 4 (recommandation)
  19. Celui-là est souverain qui jouit d'une puissance et d'une liberté telles, qu'il en est autorisé à intervenir aux affaires des nations par ses armes, et à assister dans leurs traités.
    Opin. des anc. philos. (Leibnitzianisme). (souverain, aine,)
  20. Un imposteur qui prit le nom de Zoroastre déjà révéré dans la Perse.
    Opin. des anc. phil. (Perses). (imposteur [1])