Denis DIDEROT, auteur cité dans le Littré

DIDEROT (1713-1784)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DIDEROT a été choisie.

2146 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Essai sur les règnes de Claude et de Néron et sur les mœurs et les écrits de Sénèque 1782 438 citations
Le neveu de Rameau 1762 25 citations
Le père de famille 1758 59 citations
Lettres à Sophie Voland 95 citations
Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient 1749 35 citations
Lettre sur les sourds et muets à l'usage de ceux qui entendent et qui parlent 1751 45 citations
Opinions des anciens philosophes 371 citations
Pensées philosophiques 1746 42 citations
Pensées sur la peinture 1795 94 citations
Salons de peinture 1759-1781 430 citations

Quelques citations de Denis DIDEROT

Voici un tirage aléatoire parmi ses 2146 citations dans le Littré.

  1. La Grèce eut sept sages ; on entendait alors par un sage, un homme capable d'en conduire d'autres.
    Opin. des anc. philos. (Grecs). (sage)
  2. Il ne se renferme point dans les lieux clandestins de sa débauche.
    Éloge de Richardson. (clandestin, ine)
  3. Tes folies n'ont-elles pas mis tes jours et tes nuits au pillage, sans que tu t'en sois aperçu ?
    Claude et Nér. II (pillage)
  4. À plat ventre, la plante des pieds tournée vers la mère, la tête vers l'enfant nu, un garçonnet qui dort.
    Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 361, dans POUGENS (garçonnet)
  5. Rome alors était pleine d'astrologues et de diseurs de bonne aventure.
    Essai sur Claude et sur Néron. (aventure)
  6. On poursuivit le jeune bachelier [Seargil], on impliqua Hobbes dans cette affaire.
    Opin. des anc. philos. (hobbisme). (impliquer)
  7. En descendant de perceptions claires en perceptions claires, car c'est la manière de philosopher de l'auteur et la bonne.
    Lettre sur les aveugles. (descendre)
  8. Le Nil rompait ses digues ; il se fit des ouvertures qui submergèrent une grande partie de la contrée.
    Opin. des anc. phil. (Égyptiens). (rompre)
  9. Je ne fais jamais entendre mes volontés chez moi que de l'œil et du geste.
    Règne de Claude et Néron, I, 57 (geste [1])
  10. Il est défendu de quitter son poste sans la volonté de celui qui commande ; le poste de l'homme est la vie.
    Opin. des anc. philos. (Pythagorisme). (vie [1])
  11. L'homme de bien qui se tue, commet le crime de lèse-societé, et j'arrêterai sa main si je puis.
    Claude et Nér. II, 28 (lèse)
  12. C'est à ce Démétrius [philosophe stoïcien] que Caligula, qui désirait se l'attacher, fit offrir deux cents talents ; c'est ce personnage qui répondit au négociateur…
    Claude et Nér. I, 12 (négociateur, trice)
  13. Un homme qui passerait sa vie en voyage ressemblerait à celui qui s'occuperait du matin au soir à descendre du grenier à la cave et à remonter de la cave au grenier.
    Lett. à Mlle Voland, 14 oct. 1760 (voyage)
  14. Il [Hobbes] fut honnête homme, sujet attaché à son roi, citoyen zélé, homme simple, droit, ouvert et bienfaisant.
    Opin. des anc. phil. (hobbisme). (sujet, ette [1])
  15. Les conseils qu'un auteur peut recevoir d'un homme du monde sur un tour de phrase inélégant.
    Sur Térence. (inélégant, ante)
  16. Il [Proclus] s'était rempli la tête de gymnosophisme, de notions hermétiques, homériques, orphéiques, pythagoriciennes, platoniques et aristotéliciennes.
    Opin. des anc. phil. (éclectisme). (gymnosophie)
  17. Je lui garantis la pratique de tous ces gens qui chantent dans les rues, montés sur des escabeaux, la baguette à la main, à côté d'une longue pancarte attachée à un grand bâton.
    Salon de 1767, Œuv. t. XV, p. 6, dans POUGENS (pancarte)
  18. L'humble violette qui, dans la forêt, croît au pied des grands arbres.
    Cl. et Nér. II, 12 (violette)
  19. On a dit qu'il n'y avait point de grand génie sans une nuance de folie.
    Essai sur Claude et sur Néron (nuance)
  20. On grimpe sur la cime des montagnes avec les malheureux qui s'y sont réfugiés.
    Claude et Nér. II, 100 (grimper)