Philippe Néricault DESTOUCHES, auteur cité dans le Littré

DESTOUCHES (1680-1754)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESTOUCHES a été choisie.

dramaturge

220 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le glorieux 1732 44 citations
Le philosophe marié 1727 55 citations

Quelques citations de Philippe Néricault DESTOUCHES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 220 citations dans le Littré.

  1. Mon maître a très souvent la parole si haute, Il est si suffisant…
    Glor. IV, 4 (haut, aute)
  2. En grosse redingote et le fouet à la main, Sur sa vieille jument il s'est mis en chemin.
    Homme sing. V, 11 (redingote)
  3. J'aime à dormir le jour, puis à courir la nuit, à jurer, à médire, à ferrailler, à battre.
    Irrésolu, II, 10 (ferrailler)
  4. Chacun est prosterné Devant les plus heureux ; sont-ils dans la misère, On les plaint tout au plus…
    Dissip. V, 15 (chacun, chacune)
  5. De tant d'objets divers mon âme est obsédée, Qu'à force de penser elle n'a plus d'idée.
    Phil. marié, IV, 1 (obséder)
  6. Petite raisonneuse, Qui veut parler sur tout et ne dit jamais rien.
    Glor. II, 13 (raisonneur, euse)
  7. Bonjour, maman trop adorable, On a beau vous chercher, vous êtes introuvable.
    Irrésolu, III, 4 (introuvable)
  8. Vous voulez éluder un éclaircissement ; Mais il faut me répondre, et positivement.
    Phil. mar. II, 6 (positivement)
  9. Je soutiens, moi, qu'il faut être le roi des fous Pour se faire prier d'épouser une fille Jeune, riche héritière et de noble famille.
    Phil. mar. III, 3 (roi [1])
  10. Ils ont le goût trop simple pour raffiner de la sorte.
    Fausse Agnès, I, 2 (raffiner)
  11. Et zeste! si quelqu'un vous pouvait prendre au mot, Vous diriez : serviteur, je ne suis pas si sot.
    Phil. marié, I, 4 (zest)
  12. Je refuserais pour mon gendre le plus riche parti de France, qui ne pourrait pas prouver que ses ancêtres ont marché aux premières croisades.
    Fausse Agn. I, 1 (marcher [1])
  13. Et conseillez-lui fort de s'armer de courage, Afin de recevoir galamment aujourd'hui Certains petits brocards qui vont fondre sur lui.
    Philosophe marié, IV, 9 (brocard [1])
  14. Mais je n'y trouve, moi, qu'une difficulté, Le mariage est nul, de toute nullité.
    Phil. marié, V, 7 (nullité)
  15. Excusez un terme un peu trop rude ; Je me reconnais mal à cette promptitude.
    Homm. sing. IV, 2 (promptitude)
  16. Toujours portant au vent, fier comme un Ecossais.
    Glor. I, 3 (porter [1])
  17. Et les aînés tout seuls peupleront-ils le monde ?
    Irrésolu, II, 10 (peupler)
  18. Vous, monsieur le baron, écoutez de toutes vos oreilles.
    Fausse Agn. I, 2 (oreille)
  19. Le faste nous tient lieu d'une haute noblesse.
    Diss. IV, 4 (faste [1])
  20. Épargnez-vous, marquis, ces froides railleries.
    Phil. mar. V, sc. dern. (raillerie)