Philippe Néricault DESTOUCHES, auteur cité dans le Littré

DESTOUCHES (1680-1754)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESTOUCHES a été choisie.

dramaturge

220 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le glorieux 1732 44 citations
Le philosophe marié 1727 55 citations

Quelques citations de Philippe Néricault DESTOUCHES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 220 citations dans le Littré.

  1. Croyez donc votre cœur et jamais votre esprit.
    Phil. mar. II, 2 (jamais)
  2. Voilà mon glorieux bien tombé ! sa hauteur Avait, ma foi, besoin d'un pareil précepteur.
    Glor. II, 15 (tombé, ée)
  3. Finette : … pour l'expédier il lui propose un jeu Dont l'inventeur, je crois, mériterait le feu. - Le baron : De quel jeu parles-tu ? - Finette : C'est au trente et quarante.
    Dissip. v, 2 (trente)
  4. Les femmes valent bien messieurs les beaux esprits.
    Phil. marié, II, 5 (valoir)
  5. Vous ne vous tairez point ? est-il temps que l'on cause ? Valère, ici ; laissez cette fille ; et pour cause.
    Glor. V, 5 (ici)
  6. Il ne faut rien outrer, quand on veut être sage.
    Phil. marié, I, 4 (outrer)
  7. Je suis seul en ce lieu sans être solitaire, Et toujours occupé sans avoir rien à faire.
    Phil. marié, I, 1 (seul, eule)
  8. Sans ce pauvre garçon j'allais me méconnaître, Et me gonfler d'orgueil aussi bien que mon maître.
    Glor. II, 9 (gonfler)
  9. On cherche à quereller ? je n'aime pas le bruit ; Je m'en retourne à table, et qui m'aime me suit.
    Diss. III, 9 (suivre)
  10. Jusqu'au revoir, Frontin. - Adieu, belle poulette.
    Irrésolu, II, 8 (poulette)
  11. Épargnez-vous, marquis, ces froides railleries.
    Phil. mar. V, sc. dern. (raillerie)
  12. Eh quoi ! pour un mari vous serez complaisante Jusqu'à vouloir pour lui vous enterrer vivante.
    Phil. marié, v, 4 (vivant, ante)
  13. Pour des amants la méthode est nouvelle.
    Cur. impert. III, 4 (pour [1])
  14. Apprends de moi, vieux Nostradamus, que la science ne se mesure pas à la barbe.
    Tambour nocturne, III, 6 (nostradamus)
  15. Sinon, gare l'instant de la conclusion.
    Phil. marié, I, 4 (gare [1])
  16. Je ne la connais pas ; mais j'aime son minois, Et mon air lui revient, à ce que j'aperçois.
    Homme sing. II, 2 (revenir)
  17. Vous voulez éluder un éclaircissement ; Mais il faut me répondre, et positivement.
    Phil. mar. II, 6 (positivement)
  18. Je crois qu'elle m'aura deux grands mois tout au moins.
    Homme sing. IV, 2 (grand, ande)
  19. Vous seriez cause qu'on me fouetterait jusqu'au sang.
    Fausse Agn. III, 4 (fouetter)
  20. Un père d'ordinaire à son fils, tout au moins, fournit le nécessaire ; Ici, tout au rebours, le fils depuis dix ans…
    Phil. mar. III, 13 (rebours [1])