Philippe Néricault DESTOUCHES, auteur cité dans le Littré

DESTOUCHES (1680-1754)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESTOUCHES a été choisie.

dramaturge

220 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le glorieux 1732 44 citations
Le philosophe marié 1727 55 citations

Quelques citations de Philippe Néricault DESTOUCHES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 220 citations dans le Littré.

  1. Je ne m'accommoderai jamais à cet original-là… ce qu'il vient de faire mériterait cent nasardes.
    Tambour nocturne, II, 10 (nasarde)
  2. Le comte : Quant à moi, j'aime la politesse. - Lisimon : Moi je ne l'aime point, car c'est une traîtresse Qui fait dire souvent ce qu'on ne pense pas.
    Glor. II, 15 (traître, esse)
  3. Comment pouvez-vous être assez tranquille pour me plaisanter dans l'état où nous nous trouvons ?
    Fausse Agnès, I, 5 (plaisanter)
  4. Oh ! je suis furieusement pour l'attraction ; j'aime tout ce qui attire.
    Fausse Agn. III, 12 (furieusement)
  5. Item le susdit maître, en ce susdit moment, Dit au susdit Frontin que…
    Irrésolu, I, 7 (susdit, ite)
  6. Ma femme est toute aimable ; oui, mais elle est ma femme.
    Phil. marié, I, 1 (femme)
  7. Apprends de moi, vieux Nostradamus, que la science ne se mesure pas à la barbe.
    Tambour nocturne, III, 6 (nostradamus)
  8. J'ai mille courtisans [mes livres] rangés autour de moi ; Ma retraite est mon Louvre, et j'y commande en roi.
    Phil. mar. I, 1 (louvre)
  9. Et ce panier bouffant qui donne un air poupin.
    Homme sing. IV, 2 (poupin, ine)
  10. La rage de parler est encor plus pressante.
    Phil. marié, I, 2 (rage)
  11. Tiens-toi gai, buvons frais, et nargue du vieillard.
    Dissip. I, 9 (nargue)
  12. Il faut t'armer de fer, avoir un cœur de roc.
    Dissip. V, 11 (roc [1])
  13. J'eus un maître autrefois que je regrette fort Et que je ne sers plus, attendu qu'il est mort.
    le Glorieux, I, 3 (attendu, ue)
  14. Mais est-il vif, alerte, étourdi, bien planté, Bon vivant ? car je veux tout cela pour ma fille.
    Glor. I, 5 (planté, ée)
  15. Cette migraine-là vient bien subitement ! C'est moi qui l'ai donnée indubitablement.
    Glor. II, 6 (migraine [1])
  16. Chacun fronde sur sa dépense.
    Diss. III, 6 (fronder)
  17. Autant que je puis m'y connaître, Vous êtes factotum de monsieur notre maître.
    Glor. I, 3 (factotum)
  18. C'est alors que sied l'art de la minauderie ; Sur l'arrière-saison l'art de la pruderie Convient…
    Irrésolu, II, 6 (minauderie)
  19. Outre cet argent-là, mes meubles et mes nippes, J'ai de revenu clair trois cents bons mille francs.
    dans LAFAYE, ib. (nippe)
  20. Voulez-vous que je vous reconduise ? Il n'est point, à mon sens, de plus haute sottise Que cet usage-là.
    Homme sing. I, 4 (reconduire)