Philippe Néricault DESTOUCHES, auteur cité dans le Littré

DESTOUCHES (1680-1754)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESTOUCHES a été choisie.

dramaturge

220 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le glorieux 1732 44 citations
Le philosophe marié 1727 55 citations

Quelques citations de Philippe Néricault DESTOUCHES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 220 citations dans le Littré.

  1. Finette : … pour l'expédier il lui propose un jeu Dont l'inventeur, je crois, mériterait le feu. - Le baron : De quel jeu parles-tu ? - Finette : C'est au trente et quarante.
    Dissip. v, 2 (trente)
  2. Cinq ou six rasades aplanissent bien des difficultés.
    Fausse Agnès, II, 9 (rasade)
  3. Puisqu'il n'observe pas que c'est être indiscret Que de chasser quelqu'un qui sait notre secret, Surtout si ce quelqu'un est d'un sexe qui penche Au plaisir de jaser et d'avoir sa revanche.
    Phil. marié, I, 4 (quelqu'un, une)
  4. Il joue, et, qui plus est, il y fait bien son compte ; Car il va mettre à sec un franc provincial.
    Glorieux, I, 3 (sec, sèche)
  5. Chacun est prosterné Devant les plus heureux ; sont-ils dans la misère, On les plaint tout au plus…
    Dissip. V, 15 (chacun, chacune)
  6. Autrefois sur l'honneur on était délicat ; Un mari qui s'en pique à présent est un fat.
    Irrésolu, I, 7 (fat)
  7. Jamais aucuns profits, et souvent en hiver Il me laissait aller presque aussi nu qu'un ver.
    Glorieux, I, 3 (nu, nue [1])
  8. Oui, oui, fourber un fourbe est une œuvre louable.
    Diss. I, 3 (fourber)
  9. Au fond les airs que je me donne Frisent l'impertinent, le suffisant, le fat.
    Glor. II, 9 (friser [1])
  10. Cela suffit ; je vais vous sauver sa visite.
    Philos. marié, I, 4 (sauver)
  11. Croyez donc votre cœur et jamais votre esprit.
    Phil. mar. II, 2 (jamais)
  12. Le faste nous tient lieu d'une haute noblesse.
    Diss. IV, 4 (faste [1])
  13. Il faut t'armer de fer, avoir un cœur de roc.
    Dissip. V, 11 (roc [1])
  14. Quoi ! par un feint amour vous m'auriez donc leurrée !
    Irrésolu, III, 4 (leurrer)
  15. Le comte a si bien fait que tout était rompu.
    Glorieux, V, 1 (rompu, ue)
  16. Le portrait de sa mère, un sot, un freluquet, Qui fait le bel esprit et n'a que du caquet.
    Glor. III, 9 (freluquet)
  17. Vous seriez cause qu'on me fouetterait jusqu'au sang.
    Fausse Agn. III, 4 (fouetter)
  18. Petite raisonneuse, Qui veut parler sur tout et ne dit jamais rien.
    Glor. II, 13 (raisonneur, euse)
  19. On cherche à quereller ? je n'aime pas le bruit ; Je m'en retourne à table, et qui m'aime me suit.
    Diss. III, 9 (suivre)
  20. Que Damon ne vient-il ? mais vous ferez l'oison, Sitôt qu'il paraîtra…
    Phil. marié, II, 1 (oison)