Philippe Néricault DESTOUCHES, auteur cité dans le Littré

DESTOUCHES (1680-1754)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DESTOUCHES a été choisie.

dramaturge

220 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le glorieux 1732 44 citations
Le philosophe marié 1727 55 citations

Quelques citations de Philippe Néricault DESTOUCHES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 220 citations dans le Littré.

  1. Moi, je suis assez neuf sur ces démarches-là.
    Glorieux, IV, 9 (neuf, euve [2])
  2. Ah ! vous voilà bien gras avec votre chimère.
    Phil. marié, III, 13 (gras, asse)
  3. Sa sœur, votre future, et qui, par parenthèse, Vous donnera tout lieu d'enrager à votre aise.
    Phil. mar. I, 2 (futur, ure)
  4. Voilà précisément mon histoire en trois mots.
    le Philosophe marié, I, 4 (mot)
  5. Car il est dur, hautain, prompt, entêté, quinteux.
  6. Il ne faut rien outrer, quand on veut être sage.
    Phil. marié, I, 4 (outrer)
  7. Moins j'aurai de pareils, et plus j'aurai raison.
    Homme singul. I, 4 (pareil, eille)
  8. Qui croit qu'on n'est point sage à moins qu'être insensible.
    Phil. mar. I, 6 (moins)
  9. Cela suffit ; je vais vous sauver sa visite.
    Philos. marié, I, 4 (sauver)
  10. Oh ! je suis furieusement pour l'attraction ; j'aime tout ce qui attire.
    Fausse Agn. III, 12 (furieusement)
  11. Chacun est prosterné Devant les plus heureux ; sont-ils dans la misère, On les plaint tout au plus…
    Dissip. V, 15 (chacun, chacune)
  12. Vous seriez cause qu'on me fouetterait jusqu'au sang.
    Fausse Agn. III, 4 (fouetter)
  13. Ah ! monsieur, sur mon compte on tient bien des propos.
    Hom. sing. I, 4 (tenir)
  14. Je sens qu'il m'ennuie à mourir ; Je l'estime beaucoup et ne puis le souffrir.
    Glorieux, II, 4 (souffrir)
  15. Mon fils gagne toujours à se faire connaître.
    Phil. marié, IV, 3 (gagner)
  16. Il faut que je sois bien possédé du démon, Pour souffrir les hauteurs d'un pareil rodomont.
    Glor. III, 10 (rodomont)
  17. Vous êtes une gentille mignonne, de vouloir que je me gouverne par l'autorité de votre père.
    Fausse Agn. I, 3 (mignon, onne)
  18. Vous trouverez partout d'agréables parleuses.
    Homme sing. I, 2 (parleur, euse)
  19. Le comte de Tufière est-il ici, mon cœur ? - Oui, monsieur, le voici. - Cher comte, serviteur.
    le Glorieux, II, 14 (comte)
  20. Mais, bien loin de sauver son amant du pillage, C'est elle qui s'y porte avec plus de courage.
    Diss. II, 1 (porter [1])