Charles Hubert MILLEVOYE, auteur cité dans le Littré

MILLEVOYE (1782-1816)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MILLEVOYE a été choisie.

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Charles Hubert MILLEVOYE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. Plus tendrement la palombe soupire.
    Charlemagne à Pavie, ch. I (palombe)
  2. Le météore à la clarté livide Est le flambeau qui marche devant eux.
    Charlemagne à Pavie, ch. IV (livide)
  3. Je veux sur le bord des ruisseaux Unir le pâle sycomore à l'if, ornement des tombeaux.
    Élég. ch. I (sycomore)
  4. Qu'ils renaissent pour vous ces heureux entretiens Où le choc fait jaillir la flamme qui sommeille.
    Jalousies littér. (sommeiller)
  5. Mais du temple voisin quand la cloche sacrée Annonça qu'un mortel avait quitté le jour, Chaque son retentit dans mon âme navrée.
    Élég. I, 2 (navré, ée)
  6. Et tout à coup le nocturne séjour Sembla rempli d'une clarté bleuâtre Et d'un parfum d'innocence et d'amour.
    Charlemagne à Pavie, ch. VI (bleuâtre)
  7. Trop heureux l'écrivain qui dans la solitude… Épure ses travaux dans le creuset du temps.
    Indépendance du poëte (épurer)
  8. Combien de fois le palais diaphane Eût éclairé nos jeux aériens !
    Charlemagne à Pavie, ch. I (diaphane)
  9. Tyndarides brillants, dont l'éclat toujours pur Des turbulentes mers blanchit le noir azur.
    Élég. liv. II (turbulent, ente)
  10. Comme il dédaigne alors tant de vils adversaires, Tant de combats grossiers, pugilats littéraires !
    Indép. du poëte. (pugilat)
  11. Elle s'arrête, et d'une douleur feinte, à tous ses traits elle donne l'empreinte.
    Charlemagne à Pavie, ch. I (empreinte)
  12. Soudain l'avalanche sauvage Roule et l'entraîne dans son sein.
    La fleur du souv. (avalanche)
  13. Il honore ou flétrit, accuse ou divinise ; à sa voix la vertu triomphe et s'éternise.
    Plaisirs du poëte. (diviniser)
  14. Tous deux alors d'une volte soudaine Semblent se fuir…
    Charlemagne à Pavie, v. (volte)
  15. En ses filets quand la proie est surprise, De son triomphe il étourdit les bois.
    la Différence. (étourdir)
  16. Et je meurs ! de sa froide haleine Le vent funeste m'a touché ; Mon printemps commençait à peine, Et mon hiver s'est approché.
    Chute des feuilles. (approcher)
  17. Dans sa force première Athènes se relève ; Ses braves sont armés de leurs longs javelots.
    Élég. II (force)
  18. Voici l'heure de la prière Et les tintements du beffroi ; Vous qui priez, priez pour moi.
    Priez pour moi. (tintement)
  19. Accourez tous, venez m'ombrager de vos ailes ; Balancez sur mon front vos palmes immortelles.
    la Religieuse. (ombrager)
  20. Et, certes, je vais avouant que…
    Poés. 90 (aller [1])