Charles Hubert MILLEVOYE, auteur cité dans le Littré

MILLEVOYE (1782-1816)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MILLEVOYE a été choisie.

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Charles Hubert MILLEVOYE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. Tyndarides brillants, dont l'éclat toujours pur Des turbulentes mers blanchit le noir azur.
    Élég. liv. II (turbulent, ente)
  2. Aux applaudissements, il ne peut consentir, Et son flegme obstiné cherche à les démentir.
    Jalousies littéraires. (flegme)
  3. Trop heureux l'écrivain qui dans la solitude… Épure ses travaux dans le creuset du temps.
    Indépendance du poëte (épurer)
  4. Elle dit et s'endort ; vers la plaine odorante, Non moins prompt que le daim cherchant la biche errante, Voilà que, l'œil ardent, accourt le bien-aimé.
    Chants élég. la Sulamite. (odorant, ante)
  5. Languissait un pauvre malade D'un long mal qui va consumant.
    Priez pour moi. (aller [1])
  6. Sur un tertre épineux je cueillis non sans peine Le laurier frêle encor par Thespis effleuré.
    Élég. 2, Eschyle. (épineux, euse)
  7. Elle filait et le chanvre et le lin, On la nomma Berthe la filandière.
    Charlemagne à Pavie, V (filandière)
  8. Mais si, d'un long crêpe voilée, Mon amante dans la vallée Venait pleurer quand le jour fuit.
    Chute des feuilles. (pleurer)
  9. Je veux sur le bord des ruisseaux Unir le pâle sycomore à l'if, ornement des tombeaux.
    Élég. ch. I (sycomore)
  10. Les paladins allaient punir l'audace Du discourtois dont l'altière menace Se mêle aux jeux des paisibles tournois.
    Charlemagne à Pavie, v. (discourtois, oise)
  11. Tombez, tombez, feuilles légères ; Et pour la plus tendre des mères, Cachez quelque temps ce chemin ; Qu'elle ne puisse reconnaître Le funèbre asile où peut-être Son fils reposera demain.
    Chute des feuilles. (feuille)
  12. Arioste à son tour, sylphe heureux du Parnasse, Souple et nerveux, unit et l'adresse et l'audace.
    Invention poétique. (sylphe, ide)
  13. Puis affectant un visage tranquille…
    Mancenilier. (affecter)
  14. Du cénobite il apprend à souffrir.
    Ch. à Pav. VI (cénobite)
  15. Songez-y, les enfants divisés par la haine, Appauvrissent bientôt le paternel domaine.
    Jalous. littér. (appauvrir)
  16. Fauteuil vacant à la deuxième classe, On meurt souvent parmi ces immortels, à vous le dé…
    Épigr. Fauteuil acad. (dé [1])
  17. Or une fleur pâle comme Loïs De son beau sang sur l'heure vint éclore.
    Le beau Loïs. (sur [1])
  18. Le regard fixe et le sein oppressé.
    élég. liv. I (fixe)
  19. Au bord de Seine errait le beau Loïs ; Isis un jour vit sa grâce enfantine.
    Le beau Loïs. (enfantin, ine)
  20. Quelques fruits dédaignés de la brute sauvage, L'herbage impur vomi par le flot écumant, De nos corps épuisés sont l'unique aliment.
    Élég. II, Homère. (herbage [1])