Charles Hubert MILLEVOYE, auteur cité dans le Littré

MILLEVOYE (1782-1816)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MILLEVOYE a été choisie.

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Charles Hubert MILLEVOYE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. La docte fée, en planant sur les âges, De l'avenir lisait ainsi les pages.
    Charlemagne à Pavie, V (planer [1])
  2. De la dépouille de nos bois L'automne avait jonché la terre.
    Chute des feuilles. (automne)
  3. Ne se souvient-il plus que la neige glacée Couronne quelquefois les cratères brûlants ?
    Élég. liv. II, Eschyle. (cratère)
  4. Le ménestrel consacrait ses chansons à ce vainqueur dont la terrible lance Aux plus vaillants fait vider les arçons.
    Charlemagne à Pavie, ch. III (arçon)
  5. Je suis au monde unique en mon espèce. - Pauvre immortel ! je vous plains de bon cœur.
    le Phénix (cœur)
  6. Ton cou nerveux [d'un cheval] de sa main fut flatté ; Moins douce était la timide gazelle.
    Chants élégiaques, l'Arabe. (flatter)
  7. Fauteuil vacant à la deuxième classe, On meurt souvent parmi ces immortels, à vous le dé…
    Épigr. Fauteuil acad. (dé [1])
  8. Fatal oracle d'Épidaure, Tu l'as dit : les feuilles des bois à ses yeux jauniront encore, Et c'est pour la dernière fois.
    Chûte des f. (jaunir)
  9. Des travaux et des jours tu chantas l'ordonnance.
    Élég. liv. II (ordonnance)
  10. Tous deux alors d'une volte soudaine Semblent se fuir…
    Charlemagne à Pavie, v. (volte)
  11. Et, certes, je vais avouant que…
    Poés. 90 (aller [1])
  12. Languissait un pauvre malade D'un long mal qui va consumant.
    Priez pour moi. (aller [1])
  13. Et le baron couvert de gloire Triomphe par ambassadeur.
    le Baron Chrétien. (ambassadeur)
  14. Sur ce divan étoilé d'or Qu'inventa l'opulente Asie, De ses cheveux je crois encor Respirer la pure ambroisie.
    Élég. I, 3 (étoilé, ée)
  15. Sa mère, peu de temps hélas ! Vint tous les soirs dans la vallée Visiter la tombe isolée ; Mais son amante ne vint pas.
    Chûte des feuilles. (isolé, ée)
  16. Doux bocage, adieu, je succombe ; Tu m'avertis de mon destin ; De ma mort la feuille qui tombe Est le présage trop certain.
    Chute des feuilles. (bocage [1])
  17. Suivant l'adage, il faut cacher sa vie ; Je ne suis plus qu'un vieil ermite, un ours.
    Épigr. l'Indépendant. (adage)
  18. De ces illusions qu'enfanta le poëte, Le poëte à son tour enrichit sa palette.
    Invent. poétiq. (palette [1])
  19. De ma mort la feuille qui tombe Est le présage trop certain.
    Chute des feuilles. (tomber)
  20. L'onde bondit en limpides cascades.
    Charles à Pavie, ch. IV (cascade)