Charles Hubert MILLEVOYE, auteur cité dans le Littré

MILLEVOYE (1782-1816)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MILLEVOYE a été choisie.

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Charles Hubert MILLEVOYE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. Le ménestrel consacrait ses chansons à ce vainqueur dont la terrible lance Aux plus vaillants fait vider les arçons.
    Charlemagne à Pavie, ch. III (arçon)
  2. Un bon vieillard, pieux anachorète, Depuis vingt ans sous ce toit résidait.
    Charlemagne à Pav. v. (anachorète)
  3. Dans la solitaire bourgade, Rêvant à ses maux tristement Languissait un pauvre malade.
    Priez pour moi. (bourgade)
  4. En ses filets quand la proie est surprise, De son triomphe il étourdit les bois.
    la Différence. (étourdir)
  5. De ces illusions qu'enfanta le poëte, Le poëte à son tour enrichit sa palette.
    Invent. poétiq. (palette [1])
  6. Au bord de Seine errait le beau Loïs ; Isis un jour vit sa grâce enfantine.
    Le beau Loïs. (enfantin, ine)
  7. Elle s'arrête, et d'une douleur feinte, à tous ses traits elle donne l'empreinte.
    Charlemagne à Pavie, ch. I (empreinte)
  8. Ta jeunesse sera flétrie Avant l'herbe de la prairie, Avant le pampre du coteau.
    Chute des feuilles. (flétrir [1])
  9. Ne se souvient-il plus que la neige glacée Couronne quelquefois les cratères brûlants ?
    Élég. liv. II, Eschyle. (cratère)
  10. Puis affectant un visage tranquille…
    Mancenilier. (affecter)
  11. Cent vierges qu'enfanta l'Inde voluptueuse Couvrent de mets choisis sa table fastueuse.
    Élégies, Homère, ch. II (fastueux, euse)
  12. Mais si, d'un long crêpe voilée, Mon amante dans la vallée Venait pleurer quand le jour fuit.
    Chute des feuilles. (jour)
  13. Je demeurai longtemps muette, délirante, Mes regards sans rien voir devant moi se fixaient.
    Trad. de Théocr. (délirant, ante)
  14. Mais du temple voisin quand la cloche sacrée Annonça qu'un mortel avait quitté le jour, Chaque son retentit dans mon âme navrée.
    Élég. I, 2 (navré, ée)
  15. Le regard fixe et le sein oppressé.
    élég. liv. I (fixe)
  16. Et font jouer, dans l'ombre, De leurs miroirs les facettes sans nombre.
    Charlemagne à Pavie, ch. II (facette)
  17. D'un besoin curieux l'invincible ascendant Rend sa vie aux dangers et sa flotte aux orages.
  18. De la dépouille de nos bois L'automne avait jonché la terre.
    Élég. I, 1 (joncher)
  19. Et trop souvent pour détremper leur miel, Pleurs douloureux leur servent de rosée.
    Abeilles d'amour. (détremper [1])
  20. De la dépouille de nos bois L'automne avait jonché la terre, Et sur la branche solitaire Le rossignol était sans voix.
    Chute des feuilles. (dépouille)