Charles Hubert MILLEVOYE, auteur cité dans le Littré

MILLEVOYE (1782-1816)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MILLEVOYE a été choisie.

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Charles Hubert MILLEVOYE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. Au rendez-vous et de guerre et d'amour.
    Élég. l'Arabe au tomb. de son cours. (rendez-vous)
  2. Par cent canaux cette onde sulfureuse… Multipliant sa vertu généreuse, Soutient la vie et détourne les maux.
    Emma et Égin. (sulfureux, euse)
  3. Il est de ces instants où la tête lassée Supporte avec effort le poids de la pensée.
    Plaisirs du poëte. (poids)
  4. Rock en son lyrique abandon Dit qu'il dévore la couronne Dont Phébus lui promit le don. Apparemment Phébus lui donne Une couronne de chardon.
    Épigr. (abandon)
  5. Songez-y, les enfants divisés par la haine, Appauvrissent bientôt le paternel domaine.
    Jalous. littér. (appauvrir)
  6. L'autre, aux caveaux des vieilles basiliques, De ses aïeux vient toucher les reliques.
    Emma et Eginard. (caveau)
  7. Au bord de Seine errait le beau Loïs ; Isis un jour vit sa grâce enfantine.
    Le beau Loïs. (enfantin, ine)
  8. Sur ce divan étoilé d'or Qu'inventa l'opulente Asie, De ses cheveux je crois encor Respirer la pure ambroisie.
    Élég. I, 3 (étoilé, ée)
  9. Suivant l'adage, il faut cacher sa vie ; Je ne suis plus qu'un vieil ermite, un ours.
    Épigr. l'Indépendant. (adage)
  10. Et le baron couvert de gloire Triomphe par ambassadeur.
    le Baron Chrétien. (ambassadeur)
  11. Tyndarides brillants, dont l'éclat toujours pur Des turbulentes mers blanchit le noir azur, ô célestes gémeaux…
    Élég. II, Danaé. (tyndarides)
  12. D'un besoin curieux l'invincible ascendant Rend sa vie aux dangers et sa flotte aux orages.
  13. Elle s'arrête, et d'une douleur feinte, à tous ses traits elle donne l'empreinte.
    Charlemagne à Pavie, ch. I (empreinte)
  14. N'allez pas étaler l'effronté barbarisme Ni l'absurde jargon du froid néologisme.
    Invent. poétique. (néologisme)
  15. La docte fée, en planant sur les âges, De l'avenir lisait ainsi les pages.
    Charlemagne à Pavie, V (planer [1])
  16. Et toujours créateur même alors qu'il imite, De son art étonné recule la limite.
    Invent. poét. (reculer [1])
  17. Quelques fruits dédaignés de la brute sauvage, L'herbage impur vomi par le flot écumant, De nos corps épuisés sont l'unique aliment.
    Élég. II, Homère. (herbage [1])
  18. Mais si d'un long crêpe voilée, Mon amante dans la vallée Venait pleurer quand le jour fuit.
    Chute des feuilles. (crêpe [1])
  19. De vingt maîtres divers adulateur banal.
    Indépend. du poëte. (adulateur, trice)
  20. Il honore ou flétrit, accuse ou divinise ; à sa voix la vertu triomphe et s'éternise.
    Plaisirs du poëte. (diviniser)