Charles Hubert MILLEVOYE, auteur cité dans le Littré

MILLEVOYE (1782-1816)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme MILLEVOYE a été choisie.

140 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Aucune œuvre identifiée, le travail d'identification des œuvres reste à faire sur cet auteur.

Quelques citations de Charles Hubert MILLEVOYE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 140 citations dans le Littré.

  1. Cent vierges qu'enfanta l'Inde voluptueuse Couvrent de mets choisis sa table fastueuse.
    Élégies, Homère, ch. II (fastueux, euse)
  2. Sous le chêne on creusa sa tombe ; Mais son amante ne vint pas Visiter la pierre isolée.
    la Chute des feuilles. (pierre)
  3. Or une fleur pâle comme Loïs De son beau sang sur l'heure vint éclore.
    Le beau Loïs. (sur [1])
  4. Cette lyre au monument Avec moi voudra descendre ; Mais qui de vous sur ma cendre Viendra rêver un moment ?
    Élég. liv. I (monument)
  5. Tel un coursier qu'amour vient assaillir, Mort pour la gloire, entend sans tressaillir L'aigre clairon qui l'appelle aux alarmes.
    Emma et Eginard. (aigre)
  6. Recueille-toi, ma lyre ! et ne sors du silence Que pour vaincre en beauté les plus beaux de mes vers.
    Élég, liv. II (beauté)
  7. Je t'aborde, l'air vague et le front sans couleur.
    Élég. I (vague [2])
  8. Plus malheureux, je meurs, à ma gloire arraché, Et mon plus digne ouvrage est à peine ébauché.
    Élég. liv. II, Virgile. (ébauché, ée)
  9. Il dort couché sur les sables mouvants, Ce noble ami plus léger que les vents.
    l'Arabe et son coursier. (sable [1])
  10. Qu'il mûrisse la datte et ses sucs nourriciers, Des troupeaux de Cédar épaississe les laines.
    le Phénix. (épaissir)
  11. Elle s'arrête, et d'une douleur feinte, à tous ses traits elle donne l'empreinte.
    Charlemagne à Pavie, ch. I (empreinte)
  12. Ne se souvient-il plus que la neige glacée Couronne quelquefois les cratères brûlants ?
    Élég. liv. II, Eschyle. (cratère)
  13. Et fonder un empire où croupissaient des eaux.
    Invention poétique. (croupir)
  14. À vous le dé ; vous méritez la place Quelque peu mieux que messieurs tels et tels.
    Épigr. Le fauteuil académique (peu)
  15. En ses filets quand la proie est surprise, De son triomphe il étourdit les bois.
    la Différence. (étourdir)
  16. Au rendez-vous et de guerre et d'amour.
    Élég. l'Arabe au tomb. de son cours. (rendez-vous)
  17. Tyndarides brillants, dont l'éclat toujours pur Des turbulentes mers blanchit le noir azur.
    Élég. liv. II (turbulent, ente)
  18. Mort au plaisir, insensible à la gloire, Dans le désert je traîne un long ennui.
    Chants élégiaques, l'Arabe. (mort, orte [1])
  19. L'incarnat des roses printanières.
  20. Ganictor né timide et dans la paix nourri, Aux belliqueux accords n'était point aguerri.
    Élég. liv. II (aguerri, ie)