Anne Staël-Holstein, dite Mme DE STAËL, auteur cité dans le Littré

STAËL (1766-1817)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme STAËL a été choisie.

687 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Corinne, ou l'Italie 1807 554 citations
De l'Allemagne 1810 55 citations
Delphine 1802 21 citations

Quelques citations de Anne Staël-Holstein, dite Mme DE STAËL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 687 citations dans le Littré.

  1. Dans cette science [la métaphysique], comme dans celle du calcul, le moindre chaînon sauté détruit toute la liaison qui conduit à l'évidence.
    Allemagne, III, 1 (sauté, ée)
  2. Quels monstres le hasard rassemble sous nos yeux ! Tibère et Néron se regardent.
    Corinne, XIII, 4 (monstre [1])
  3. Sur cette figure il y avait à perpétuité un sourire gracieux, et un regard qui voulait être poétique.
    Corinne, XIX, 6 (perpétuité)
  4. La plus brillante des fêtes, le génie de l'homme décoré par la magnificence de la nature.
    Corinne, IV, 3 (fête)
  5. Jugez-vous dans mon cœur, prenez-le pour votre conscience.
    Corinne, XII, 2 (juger)
  6. À cette époque, la plupart des dames romaines se livrent aux pratiques les plus sévères.
    Corinne, IX, 2 (pratique [1])
  7. Le Tasse avait cette organisation particulière du talent, qui le rend si redoutable à ceux qui le possèdent.
    Corinne, XV, 6 (organisation)
  8. Le reste du jour il fut silencieux et sombre.
    Corinne, XX, 2 (sombre)
  9. Une telle absence de personnalité ne s'était peut-être jamais rencontrée : sa journée se passait sans qu'il en prît aucun moment pour lui-même.
    Corinne, I, 1 (personnalité)
  10. Presque aussi barbares que ceux qui l'attaquaient, il [Bélisaire] lança contre ses ennemis les belles statues qui décoraient l'intérieur de l'édifice.
    Corinne, IV, 3 (lancer)
  11. On est accoutumé en Italie à regarder le théâtre comme une grande salle de réunion où l'on n'écoute que les airs.
    Corinne, VII, 2 (théâtre)
  12. Croyez-moi, je ne suis pas responsable de moi-même.
    Corinne, XVII, 2 (responsable)
  13. Il se peut que le meilleur temps pour la poésie ait été celui d'ignorance, et que la jeunesse du genre humain soit passée pour toujours ; cependant on croit voir dans les écrits des Allemands une jeunesse nouvelle, celle qui naît du noble choix qu'on peut faire après avoir tout connu.
    Allem. III, 9 (jeunesse)
  14. Il n'y a rien de si facile que de se donner l'air très moral, en condamnant tout ce qui tient à une âme élevée ; le devoir… peut être dénaturé.
    Corinne, XIV, 1 (moral, ale)
  15. J'ai beaucoup vu en Italie une femme qui vous intéresse particulièrement. - Je ne le crois pas, répondit lady Edgermond avec sécheresse.
    Corinne, XVI, 6 (sécheresse)
  16. L'élévation et la dignité du caractère agissaient profondément sur elle.
    Corinne, IV, 1 (profondément)
  17. Le miséréré est un psaume composé de versets qui se chantent alternativement d'une manière très différente.
    Corinne, X, 4 (miséréré)
  18. Il y a dans le sentiment même des regrets quelque chose de doux et d'harmonieux qu'il faut tâcher de faire connaître à ceux qui n'en ont encore éprouvé que les amertumes.
    Corinne, V, 1 (regret)
  19. Des traits qui portent l'empreinte des passions, mais ne retracent point l'idéal de la beauté.
    Corinne, XVIII, 3 (idéal, ale)
  20. Solitaire, je vais conserver toute la véhémence des sentiments et des douleurs.
    Delphine, 5, frag. 5 (véhémence)