Anne Staël-Holstein, dite Mme DE STAËL, auteur cité dans le Littré

STAËL (1766-1817)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme STAËL a été choisie.

685 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Corinne, ou l'Italie 1807 554 citations
De l'Allemagne 1810 55 citations
Delphine 1802 21 citations

Quelques citations de Anne Staël-Holstein, dite Mme DE STAËL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 685 citations dans le Littré.

  1. Il est des moments où l'âme… va chercher encore du poison dans quelques souvenirs minutieux.
    Delph. part. I, fragm. 3 (minutieux, euse)
  2. S'il est vrai qu'il soit très dangereux de s'endormir en traversant les marais Pontins, l'invincible sommeil qu'ils inspirent dans la chaleur est encore une des impressions perfides que ce lieu fait éprouver.
    ib. (marais)
  3. La civilisation des Esclavons ayant été plus moderne et plus précipitée que celle des autres peuples…
    Allem. Considér. génér. (précipité, ée)
  4. Pauvre nature humaine ! nous ne connaissons l'infini que par la douleur.
    Corinne, XIII, 6 (infini, ie)
  5. On fait en tout genre des découvertes subites dans le caractère des Italiens.
    Corinne, IX, 1 (découverte)
  6. En présence de cette nature immuable, faut-il donc avoir tant de peur des souffrances que le temps entraîne avec lui ?
    Corinne, XI, 4 (souffrance)
  7. N'ai-je pas de la bonté, de la franchise, du courage ? ne suis-je pas aimable en société ?…
    Corinne, I, 3 (aimable)
  8. Non loin de ce Rubicon on voit aujourd'hui la république de Saint-Marin, comme si ce dernier faible vestige de la liberté devait subsister à côté des lieux où la république du monde a été détruite.
    Corinne, XV, 6 (république)
  9. Je ne dois pas vous voir ; mais ce qui vous entoure est ma famille ; en suis-je donc rejetée ?
    Corinne, XX, 3 (rejeter)
  10. En cherchant la gloire, j'ai toujours espéré qu'elle me ferait aimer ; à quoi servirait-elle, du moins aux femmes, sans cet espoir ?
    Corinne, IV, 3 (gloire)
  11. La nature, qui n'a pas voulu que deux feuilles se ressemblassent, a mis encore plus de diversité dans les âmes.
    Corinne, VII, 1 (ressembler)
  12. User de ses droits refroidit le cœur plus que les prétentions injustes.
    Corinne, XX, 4 (refroidir)
  13. Ils étaient ravis de voir ainsi les sentiments mélancoliques exprimés avec l'imagination italienne.
    Corinne, XIII, 5 (mélancolique)
  14. Dans un pays où la plupart des gouvernements étaient sans garantie, et l'empire de l'opinion presque aussi nul pour les premières classes que pour les dernières.
    Corinne, XIX, 7 (garantie)
  15. Michel-Ange est le seul sculpteur des temps modernes qui ait donné à la figure humaine un caractère qui ne ressemble ni à la beauté antique ni à l'affectation de nos jours.
    ib. XVIII, 3 (sculpteur)
  16. Les plus belles statues des Grecs n'ont presque jamais indiqué que le repos : le Laocoon et la Niobé sont les seules qui peignent des douleurs violentes.
    Corinne, VIII, 2 (statue)
  17. C'est une musique sans modulation, où l'accent de l'âme humaine ne se fait déjà plus sentir.
    Corinne, XV, 3 (modulation)
  18. Schelling s'approche beaucoup, on ne saurait le nier, des philosophes appelés panthéistes, c'est-à-dire de ceux qui accordent à la nature les attributs de la divinité.
    Allem. III, 7 (panthéiste)
  19. Les flammes se répétaient au loin dans la mer.
    ib. I, 4 (répéter)
  20. Elle alla s'asseoir à l'extrémité du cap sur le bord de la mer.
    Corinne, XIII, 3 (extrémité)