Anne Staël-Holstein, dite Mme DE STAËL, auteur cité dans le Littré

STAËL (1766-1817)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme STAËL a été choisie.

687 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Corinne, ou l'Italie 1807 554 citations
De l'Allemagne 1810 55 citations
Delphine 1802 21 citations

Quelques citations de Anne Staël-Holstein, dite Mme DE STAËL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 687 citations dans le Littré.

  1. Ne pas traiter séparément avec les hommes en pouvoir.
    Consid. révol. franç. VI, 4 (pouvoir [2])
  2. Les circonstances m'enlacèrent.
    Corinne, XX, 3 (enlacer)
  3. Des expressions douces, de la pitié, des protestations compatissantes, c'est là tout ce que j'obtiendrai d'elle.
    Delph. V, 6 (protestation)
  4. Le Tasse avait cette organisation particulière du talent, qui le rend si redoutable à ceux qui le possèdent.
    Corinne, XV, 6 (organisation)
  5. La vie m'est à charge.
    Delph. V, lett. 6 (charge)
  6. Les Anglais sont les hommes du monde qui ont le plus de discrétion et de ménagement dans tout ce qui tient aux affections véritables.
    Corinne, VI, 4 (discrétion)
  7. Philoctète est peut-être le seul sujet tragique dans lequel les maux physiques puissent être admis.
    Corinne, VIII, 3 (mal, ale)
  8. Le pavé de marbre qui environne ce sanctuaire est creusé par les pèlerins qui en ont fait le tour à genoux.
    Corinne, XV, 5 (pavé [2])
  9. La civilisation des Esclavons ayant été plus moderne et plus précipitée que celle des autres peuples…
    Allem. Considér. génér. (précipité, ée)
  10. La mort ne semble alors qu'un événement peut-être glorieux, subit au moins et que le déclin n'a point précédé.
    Corinne, I, 1 (déclin)
  11. Ce rire du désespoir est l'effet le plus difficile et le plus remarquable que le jeu dramatique puisse produire.
    Corinne, XVII, 4 (rire [2])
  12. Le miséréré est un psaume composé de versets qui se chantent alternativement d'une manière très différente.
    Corinne, X, 4 (miséréré)
  13. Allant demander au soleil quelques principes de vie pour lutter contre mes maux.
    Corinne, I, 2 (principe)
  14. Les esprits étrangers à l'activité comme à la méditation ont quelque chose d'étroit, de susceptible et de contraint qui rend les rapports de la société tout à la fois pénibles et fades.
    Corinne, XIV, 1 (étroit, oite)
  15. Peut-être la meilleure manière dont une femme d'un esprit supérieur peut reprendre sa froideur et sa dignité, c'est lorsqu'elle se retranche dans la pensée comme dans un asile.
    Corinne, VI, 3 (retrancher)
  16. Il est des moments où l'âme… va chercher encore du poison dans quelques souvenirs minutieux.
    Delph. part. I, fragm. 3 (minutieux, euse)
  17. Deux d'entre elles étaient des demoiselles de cinquante ans, timides comme à quinze, mais beaucoup moins gaies qu'à cet âge.
    Corinne, XIV, 1 (demoiselle)
  18. N'y a-t-il pas entre nous quelque malentendu qui vient peut-être de ce qu'il ne sait pas assez bien le français ?
    Corinne, I, 3 (malentendu)
  19. C'était une personne froide, digne, silencieuse.
    Corinne, XIV, 1 (digne)
  20. La félicité céleste qui n'est que la durée dans l'enthousiasme et la constance dans l'amour.
    Corinne, XX, 5 (félicité [1])