Anne Staël-Holstein, dite Mme DE STAËL, auteur cité dans le Littré

STAËL (1766-1817)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme STAËL a été choisie.

685 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Corinne, ou l'Italie 1807 554 citations
De l'Allemagne 1810 55 citations
Delphine 1802 21 citations

Quelques citations de Anne Staël-Holstein, dite Mme DE STAËL

Voici un tirage aléatoire parmi ses 685 citations dans le Littré.

  1. Ma sœur et moi cependant nous n'avons pas de rapport dans le caractère.
    Corinne, XII, 1 (rapport)
  2. Ils frémiraient en voyant s'introduire de nouveaux sentiments, de nouvelles pensées qui serviraient aujourd'hui leur cause, mais qui pourraient s'indiscipliner une fois et se diriger vers un autre but.
    De la littér. II, 3 (indiscipliner (s'))
  3. Je sais ce qu'il faut croire de ce pays-là ; je ne m'attends pas du tout à m'y amuser.
    Corinne, liv. I, ch. 3 (attendre)
  4. La peinture ne saurait se contenter d'une expression aussi rêveuse et aussi vague que celle des sons.
    Corinne, VIII, 3 (rêveur, euse)
  5. Il avait les principes et les préjugés qui servent à maintenir en tout pays les choses comme elles sont.
    Corinne, VI, 4 (préjugé [2])
  6. La légèreté spirituelle impose à l'esprit méditatif.
    Corinne, I, 3 (méditatif, ive)
  7. Sa fortune est tout à fait indépendante, et son âme encore plus.
    Corinne, VI, 4 (indépendant, ante)
  8. Le jour perce à peine à travers les vitraux, qui jettent sur les tableaux plutôt des ombres que des lumières.
    Corinne, x, 4 (vitrail)
  9. L'exil est quelquefois, pour les caractères vifs et sensibles, un supplice beaucoup plus cruel que la mort.
    Corinne, XIV, 3 (exil)
  10. Son visage mâle exprima la timidité la plus délicate.
    ib. III, 2 (timidité)
  11. Il faut de l'harmonie dans les sentiments et de l'opposition dans les caractères pour que l'amour naisse tout à la fois de la sympathie et de la diversité.
    Corinne, XVI, 1 (opposition)
  12. Combien est malheureuse la femme délicate et sensible qui commet une grande imprudence !
    Corinne, XVII, 3 (imprudence)
  13. On n'arrive point au sublime par degrés ; des distances infinies le séparent même de ce qui n'est que beau.
    Corinne, IV, 3 (sublime)
  14. Cette langue forte et serrée qui semble indiquer bien plus de sentiments encore qu'elle n'en exprime.
    Corinne, XVI, 4 (serré, ée [1])
  15. Ce souvenir enfoui s'est retrouvé tout entier.
    Corinne, XI, 4 (enfoui, ie)
  16. Cet intérêt si tendre remit son âme par degrés.
    Corinne, XIII, 1 (remettre)
  17. Il finissait toujours la coupe dont elle avait bu la moitié.
    Corinne, XV, 3 (finir)
  18. La moquerie a cela de particulier, qu'elle nuit essentiellement à ce qui est bon, mais point à ce qui est fort.
    Allem. III, 21 (moquerie)
  19. Corinne prit sa harpe, et devant ce tableau elle se mit à chanter les romances écossaises dont les simples notes semblent accompagner le bruit du vent qui gémit dans les vallées.
    Corinne, VIII, 4 (romance [2])
  20. Dieu veuille que ce charme ne s'épuise pas !
    Corinne, XV, 9 (épuiser)