Jean de Roye, dit Jean DE TROYES, auteur cité dans le Littré

J. DE TROYES (1425-1495)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme J. DE TROYES a été choisie.

84 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique scandaleuse 81 citations

Quelques citations de Jean de Roye, dit Jean DE TROYES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 84 citations dans le Littré.

  1. Et à ceste cause fut raporté que le dit Oriole parloit mal et usoit de menasses.
    Chron. 1478 (parler [1])
  2. Le roy vouloit que, pour bien repeupler sa ville de Paris, qu'il disoit avoir esté fort depopulée, que quelques gens de quelque nations qu'ils feussent, peussent de là en avant venir demourer en la diste ville.
    Chroniques, 1467 (repeupler)
  3. Laquelle jeune fille, pour ce que ledit Lechien mettoit trop [tardait trop] à l'espouser…
    Chron. 1465 (trop)
  4. Et entre les autres choses y fut amené de la ville de Mante deux chevaux chargez de pastez d'anguilles de gort.
    Chron. 1465 (gord)
  5. …Et ils achetoient iceux vivres ce que on leur faisoit [mettait à prix], par especial pain et vin.
    Chron. 1465 (faire [1])
  6. Laquelle femme le print en son amour desordonnée, et, pour l'entretenir, envendit et engaija de ses bagues et vaisselle de son dit mary.
    Chron. 1482 (entretenir)
  7. Et estoit le dit monseigneur le connestable vestu d'une cappe de camelot, dedans laquelle il estoit fort embrunché.
    Chroniques, 1475 (embroncher)
  8. Edouard fist trousser et baguer tout son bagage.
    Chron. 1475 (baguer [1])
  9. Le dit menuisier du Bust demandoit la grosse et sceel d'une obligation.
    Chron. 1477 (grosse [2])
  10. Le roi d'Angleterre, accompaigné de vingt mil Anglois bien artillez.
    Chron. 1475 (artillé, ée)
  11. Et près d'eulx jouoient plusieurs bas instrumens qui rendoient de grandes melodies.
    Chron. 1461 (rendre)
  12. Le roy cuidant tousjours perseverer et avoir le bout d'iceulx Bourguignons… se rebouta dedans les dits Bourguignons qui s'estoient fort raliez.
    Chron. 1465 (bout [1])
  13. [Hardy] s'addressa à ung des serviteurs du roy, ayant charge en sa cuisine de faire saulces, et auquel ledit Jehan Hardy avoir eu cognoissance, durant que ledit saulcier et Hardy avoient esté en l'hostel.
    Chron. 1473 (saucier)
  14. Et peu de temps après vint et arriva à Paris Monsieur de Chastillon, grant maistre enquesteur et general reformateur des eaux et forests.
    Chr. 1469 (enquêteur)
  15. Les dits Bourguignons, Anglois, Picars et aultres s'en retournerent à leur duc sur trayne boyau et sans avoir rien fait.
    Chron. 1470 (boyau)
  16. Vint iceluy tonnerre mettre le feu au clochier de madame saincte Genevieve au mont de Paris, lequel brusla toute la charpenterie du dit clochier.
    Chron. 1483 (charpenterie)
  17. Le dit legat se partit de Paris et s'en ala au pays de Picardie et de Flandres, cuidant avoir leur acceps d'entrer au dit pays.
    Chron. 1480 (accès)
  18. Au regart et en tant que touche le terrouer et finaige du royaume de France, il y creut competemment de blez.
    Chron. 1460 (finage)
  19. En leur priant humblement excuser et supployer à mon ignorance et adresser ce que y seroit mal mis.
    Chron. 1460 (adresser)
  20. Et eussent les choses esté plus triumphantes, se n'eust esté le temps, qui moult fut mal advenant.
    Chron. 1482 (être [1])