« dôme », définition dans le dictionnaire Littré

dôme

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

dôme

(dô-m') s. m.
  • 1 Terme d'architecture. Construction en forme de demi-sphère creuse surmontant un grand édifice. Le dôme de St-Pierre à Rome. Le dôme du Val-de-Grâce. Le dôme du Panthéon. Philander et Barbaro croient que tholus est ce que nous appelons la lanterne d'un dôme, [Perrault, Vitruve, IV, 7, en note, à la fin.]

    Dôme à pans, dôme dont le plan est polygonal. Dôme surbaissé, celui qui forme une portion de sphéroïde aplati. Dôme surmonté, celui qui forme une portion de sphéroïde allongé.

    Par extension, voûte. L'antique alleluia de Jacob fait retentir le dôme des églises, [Chateaubriand, Génie, I, I, 7] C'est la religion qui fait gémir, au milieu de la nuit, la vestale sous ses dômes tranquilles, [Chateaubriand, ib. III, I, 1]

  • 2 Par analogie. Dôme de verdure, voûte de feuillage. Les dômes des forêts que les brises agitent, Bercent le frais et l'ombre et les chœurs des oiseaux, [Lamartine, Harm. II, 6]

    Le dôme des cieux, la voûte céleste. Oh ! que tes cieux sont grands et que l'esprit de l'homme Plie et tombe de haut, mon Dieu ! quand il te nomme, Quand, descendant du dôme où s'égaraient ses yeux, Atome, il se mesure à l'infini des cieux ! [Lamartine, Harm. II, 4]

  • 3Nom que l'on donne, en plusieurs villes d'Italie et d'Allemagne, à l'église principale, que cette église ait ou non une coupole. Le dôme de Milan.
  • 4 Terme de marine. Sorte de grand capuchon de planches qui couvre l'escalier par où on descend du gaillard d'arrière sur le pont.
  • 5Partie supérieure du fourneau à réverbère.

    Réceptacle métallique d'une chaudière tubulaire, dans lequel le conduit à vapeur prend son origine.

    Couverture d'une cassolette, d'un encensoir.

HISTORIQUE

XVe s. Comme il [Charles VIII] approchoit de la ville de Pavie, ceux du clergé lui vinrent au devant en fort honorable procession, et en ceste maniere il fut conduit jusques à la grant eglise appellée le dome, [P. Desrey, Voy. de Charles VIII à Naples, p. 201, dans LACURNE.]

XVIe s. L'eglise de St Laurent qui est le grand domme de Genes, [Jean D'Auton, Ann. de Louis XII, p. 102, dans LACURNE] Le dosme sur la couverture, portant la principale fenestre pour entrée et issue aux pigeons, ensemble les nids seront disposés comme sera monstré, [De Serres, 384]

ÉTYMOLOGIE

Lat. doma, domatis, maison, église, qui se trouve dans saint Jérome, et qui vient du grec δῶμα, maison. L'ital. duomo, d'après Diez, vient du latin domus Dei, maison de Dieu ; mais pourquoi séparer duomo de doma, et le rattacher à domus ?