Olivier DE SERRES, auteur cité dans le Littré

DE SERRES (1539 -1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE SERRES a été choisie.

1872 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Théâtre d'agriculture et mesnage des champs 1605 1859 citations

Quelques citations de Olivier DE SERRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1872 citations dans le Littré.

  1. De la façon de fourrer les oignons en terre, n'est besoin de traitter : si ce doit estre par raions ouverts, ou à la fiche ou fuzeau…
    509 (fuseau)
  2. Tous arbres dont la branche est enracinable, se convertissent en nains, si on fourre en terre les sommités de leurs branches ren versées sen dessus dessous.
  3. Le boisseau de bled, mesure de Paris, contient quatre quarts ; le quart, quatre literons ; le literon, deux demis-literons ; le demi-literon, dix-huit poulceons.
  4. Le cheval sera estrillé, espousseté, bouchonné.
  5. On garde toute la menusaille [fretin] pour peupler de nouveau l'estang.
  6. Les peaux sont accommodées en ouiltres, pour porter des huiles et des vins.
  7. La vertu du fumier lui restant [à la terre qu'on destine à être en pré] pour plusieurs années, ne sera on en peine… de la refumer de long temps.
  8. Consire ou grande consoulde… suivant l'etymologie de son nom, ceste herbe a vertu de consolider.
  9. Le plus asseuré remede, est d'arracher les avives avec la lancette, ce que fait l'expert mareschal.
    983 (avives)
  10. La peau est envoiée au coroieur, pour, accoustrée, servir à faire des grands cribles pour nettoier les bleds, ou à couvrir des coffres à bahu.
    836 (bahut)
  11. Esmonder, est oster le mort et rompu ; eslaguer, les branches inutiles et nuisantes croissans en mauvais endroit, empeschans la grace de l'arbre ; estester, couper generalement toutes les branches pour faire reprendre nouvelle vigueur à l'arbre.
  12. Des filozeles, la bourrete est la plus grossiere, comme estant l'escume de la soie.
  13. Seau de Salomon, autrement dit polygonaton, se loge en lieu haut, loin d'humidité.
    619 (sceau)
  14. Des pepins de poires, de pommes, de cormes ou sorbes.
    633 (sorbe)
  15. Puis au laict sera ajoustée la pressure pour le cailler et affermir.
  16. Tout cela leur sera baillé au terme arresté, sans rabat, ne delai.
  17. Deux drachmes d'aloes cicotrin en poudre.
  18. Les sardonnes [châtaignes de Sardaigne] sont celles qu'on appelle à Lion marrons, cogneues par toute la France pour le traffique de tel fruit.
  19. Canelle fine, spicque, galangue.
    936 (spic)
  20. La ponte, que les femmes du Languedoc appellent poustaignade, est certain nombre d'œufs que la poule fait sans se reposer que bien peu, un chacun jour, quelquefois deux.