Olivier DE SERRES, auteur cité dans le Littré

DE SERRES (1539 -1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE SERRES a été choisie.

1871 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Théâtre d'agriculture et mesnage des champs 1605 1858 citations

Quelques citations de Olivier DE SERRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1871 citations dans le Littré.

  1. Tout bestail terrestre, aquatique et aerin.
  2. Une espece de froment, dict l'escourgeon.
  3. Après refouloit on le marc, duquel tiroient un second vin pour le mesnage.
  4. Les especes principales et plus generalement cogneües, sont les feves, pois, fazeols, geisses, pois-ciches.
  5. Curage s'esleve mieux et plustost plantée de racine, que par semence, et en terroir humide qu'en sec ; en latin s'apelle persicaria, à cause que ses fueilles ressemblent aucunement celles du pescher.
  6. Quinze ou seze mois les arbrisseaux sejourneront en la pepiniere, non davantage ; au bout du quel temps seront transplantés en la bastardiere, pour s'y achever de fortifier.
  7. L'importun piolement des dindes.
    367 (dinde)
  8. Aussi sont très proprement entés plusieurs arbres en canon, cornuchet, tuiau, flusteau ; ainsi ditte telle sorte d'enter des instrumens de ces noms… Vous tiendrés le canon d'une main, et le reste du jetton de l'autre, en tordant avec un peu de violence pour separer le canon du bois avec les germes attenans aux œillets.
  9. Ces cimens resistent à l'eau dès incontinent estre posés.
    768 (ciment)
  10. Sureaux, bouis, genevres, caddes, houx, bruscs ou houssons.
    785 (brusc)
  11. N'estant jamais tant salutaire le vin bas [baissière] que l'autre.
    830 (vin)
  12. La plaie sera entretenue à la maniere des fontanelles, avec des feuilles de lierre ou autres.
  13. La gouvernante distribuera la viande par quartiers, comme par tablées, selon les especes de bestail.
  14. Chastrer les abeilles, c'est à dire vendanger le miel et la cire qui sont dans les rusches.
  15. Accommodant la brique plate à la mode d'armoires.
  16. L'empastement des chapons se fait sans boire, d'autant que les pilules ou pelotes portent le breuvage…
    362 (pilule)
  17. Pour l'aisance d'y estendre la buée à couvert en temps pluvieux.
    20 (buée)
  18. Le bled le plus recent est le plus fertile ; et au contraire, le rance est impropre à fructifier.
    104 (rance)
  19. Decoction de consouldeconsolide grande, …
  20. Quant aux courges, de trois principales sortes en avons-nous, distinguées par ces mots, courges, cougourdes, citrouilles… Quant aux citrouilles, l'engeance nous en est venue des roiaumes de Naples et d'Espaigne, de differentes especes, dont les aucunes sont de monstrueuse grosseur et pesanteur.