Olivier DE SERRES, auteur cité dans le Littré

DE SERRES (1539 -1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE SERRES a été choisie.

1871 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Théâtre d'agriculture et mesnage des champs 1605 1858 citations

Quelques citations de Olivier DE SERRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1871 citations dans le Littré.

  1. Des potages liés et espés, comme pain gratté, dans lequel aura esté mis un peu d'eau roze.
    928 (pain)
  2. Meslés y autant de bon miel despumé qu'il sera requis pour en faire syrop.
  3. Le basilic, la lavande, l'aspic, et semblables herbes.
  4. On leur envoiera ces peaux bien marquées, afin que, par sotise ou fraude, elles ne se changent, rendans un carolus pour un sol, comme autres-fois cela m'est advenu.
  5. Quant au poil de chevre, peu ou point d'estat n'en est fait de pardeçà, estant le propre du Levant et de la Barbarie, que d'en faire des camelots.
  6. Cela n'avient presque jamais devant la mi-mai.
    266 (mai)
  7. Desquels fonds ils font quatre ou cinq prix appellés estimes ; mettans les plus fertiles et gras à la premiere.
  8. Du musc, de l'ambre gris, de la civette.
    934 (ambre)
  9. Le cheval bay, appelé rupricam, aiant poil gris en quelque endroit, mesmes à la queue, sera bien marqué s'il a des poils blancs depuis la main en arriere.
  10. Les fruits sont les artichaux, cardons, melons…
  11. De peur de l'approche de l'hyver, qui ne permettroit aux abeilles de reprovisionner leurs rusches.
  12. Au premier rang sont mis les abricotiers, aubergers, pechers, pour leur hastif bourgeonnement.
  13. Le plus asseuré remede, est d'arracher les avives avec la lancette, ce que fait l'expert mareschal.
    983 (avives)
  14. Autrement le jeu ne vaudroit pas la chandelle.
  15. La volaille descharge sa colere sur le plus precieux des jardinages, quand elle y peut atteindre et a moien de se desemprisonner du poulailler.
  16. Le moins qu'on peut tenir emmentellés [abrités, couverts] les artichaux, est le meilleur, par aucunement leur nuire tel embarras.
  17. À ces arbres [de la pépinière] seuls ne servira la bastardiere, ains à y enraciner des branches à ce propos pour en faire des arbres, comme de celles de figuier, grenadier, coignier, coudrier.
  18. Eufraize vient de racine plus facilement et plus seurement que de semence ; se plaist en terre legere et humide non exposée au soleil ; elle est aussi appellée luminete, pour estre sa vertu d'illuminer et esclaircir les yeux.
  19. En saison de bonne glandée, dans sept ou huit sepmaines, les pourceaux auront attaint le point que desirez.
  20. Le secher des fruits tarde quelque peu plus, parce que le miel n'est tant dessicatif que le sucre.