Olivier DE SERRES, auteur cité dans le Littré

DE SERRES (1539 -1619)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DE SERRES a été choisie.

1871 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Théâtre d'agriculture et mesnage des champs 1605 1858 citations

Quelques citations de Olivier DE SERRES

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1871 citations dans le Littré.

  1. Par ce mot, rave, sont entendues et la rave commune, et le raifort, telle appellation confondant ces deux racines.
  2. Des œillets blancs, rouges et meslangés, tenans ceux-ci des deux precedentes couleurs bizarrement dispersées, chose qui leur donne grande gaieté.
  3. Entant le greffe de l'aubespin blanc sur le tronc du coigner, de ce mariage sort un fruit nommé arseirole.
  4. Les herbes trop humides ont besoin, avant que les distiller, d'estre un peu mattées au soleil.
  5. L'importun piolement des dindes.
    367 (dinde)
  6. Leur rompant tout doucement la coque, lors qu'elle entendra pioler les poussins dedans.
  7. Le laver quelquefois avec de l'eau d'ange, ou de naffe, ou de roze.
    945 (eau)
  8. Deux ou trois jours mettent les vers à parfaire leurs escailles, plotons ou coucons (diversement nommés, selon les lieux).
    487 (cocon)
  9. Les chous premiers meurs sont les cabus ou pommés… plusieurs blancs se resserrent au milieu ainsi que cabus… de mesme avient de certains verts crespés, s'affermissans vers le milieu… plusieurs autres especes de chous y a-il, presque sauvages, degenerans des bons : comme rouges, tannés, griseastres, chous raves, servans plus pour medecine que nourriture… outre lesquels les cauli fiori [chouxfleurs], ainsi dits des Italiens, encores assés rares en France, tiendront rang honorabie au jardin pour leur delicatesse.
  10. Veluote.
    p. 610 (alias veluate). (velvote)
  11. Pour parer les gerbes des pluies, elles sont entassées en gerbiers de figure pyramidale, ou en gerbieres dextrement arrangées ainsi que pierres de bastiment.
  12. Du bout des sarmens ainsi couchés, sort sur terre deux ou trois œils.
    163 (œil)
  13. Le matin revenu, les gerbes seront re-amoncellées comme devant, de peur que le soleil ne les penetre.
  14. Les viandes aigres agassent les dents.
    p. 906 (agacer)
  15. La culture sera de houer ce nouveau plant… ne souffrant qu'aucune herbe y surcroisse jamais.
  16. Par ce mot, ilex, est aussi entendu l'arbrisseau portant la graine d'escarlate, ou vermillon ; les Arabes en appellent la graine kermes, et le vulgaire, cramoisie la couleur qu'elle fait, comme voulant dire kermesie.
  17. La hauteur de la couche [à melons], appellée couvoir, montera jusques à deux ou trois pieds sur terre.
    543 (couche)
  18. La premiere maladie, mue, dormille, despouillement (diversement appellée) avient au huitiesme ou dixieme jour de la naissance des vers à soie.
  19. Le labourage se croisera, non à angles droits, ains à obtus et aigus ou en tenaille, comme on dit.
  20. L'on casse doucement le pot, et de mesme en retire on les tests et pieces.
    , 544 (têt)