« domestique », définition dans le dictionnaire Littré

domestique

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

domestique

(do-mè-sti-k') adj.
  • 1Qui appartient à la maison, à l'intérieur de la famille. Services domestiques. Des soins domestiques. L'hygiène domestique. Les vertus domestiques. Moi, sans considérer aucun nœud domestique, [Corneille, Othon, III, 3] Pleurons dans la maison nos malheurs domestiques, [Corneille, Hor. IV, 7] On pleure injustement des pertes domestiques, Quand on en voit sortir des victoires publiques, [Corneille, ib. IV, 3] Et lorsqu'on dissimule un crime domestique, [Corneille, Poly. III, 5] … Nous connaissons des personnes de condition qui ont appréhendé des morts domestiques que Dieu a peut être détournées à leur prière, qui ont été cause ou occasion de tant de misères qu'il serait à souhaiter qu'ils n'eussent pas été exaucés, [Pascal, Lett. 17 oct. 1651] La vertu De tout exemple domestique Est universelle et s'applique En bien, en mal, en tout ; fait des sages, des sots, Beaucoup plus de ceux-ci…, [La Fontaine, Fabl. XII, 10] À quelle espèce de ses devoirs, publics ou particuliers, de religion ou domestiques, a-t-elle manqué ? [Fléchier, Marie-Thér.] Un coup imprévu de tempête civile et domestique jette sur des bords étrangers cette princesse infortunée qui l'honorait de sa bienveillance, [Fléchier, Mme d'Aiguillon.] N'est-ce pas elles [les filles] qui soutiennent les maisons, qui règlent tout le détail des choses domestiques ? [Fénelon, Éduc. Filles, ch. I] Le chien est le seul animal dont la fidélité soit à l'épreuve ; le seul qui entende son nom et qui reconnaisse la voix domestique, [Buffon, Chien.]

    Esprit domestique, manière de voir et de sentir qui concentre tout dans l'intérieur de la maison. Je n'aime pas l'esprit domestique, [Marivaux, Jeux de l'am. et du hasard, I, 7]

    Chez les anciens, les dieux domestiques, les pénates, et, par extonsion, l'intérieur de la demeure. Les autres [assassinés] dans le sein de leurs dieux domestiques, [Corneille, Cinna, I, 3]

    Tribunal domestique, tribunal de famille qui chez les Romains jugeait certains crimes domestiques. Quand il [Tibère] voulut punir quelque dame romaine au delà de la peine portée par la loi Julie, il rétablit contre elle le tribunal domestique, [Montesquieu, Esp. VII, 13]

  • 2Qui a rapport au ménage. L'économie domestique.
  • 3Il se dit par opposition à étranger. Les troubles domestiques de la France.

    Fig. Qu'elle ne demeure pas en terre, qu'elle est domestique du ciel, qu'elle loge dans le sein de Dieu, [Pascal, dans COUSIN]

    Substantivement et vieux en cet emploi. Et les étrangers ont démenti l'histoire que les domestiques avaient publiée, [Guez de Balzac, le Prince, ch. V]

  • 4Qui appartient à l'individu même, par opposition à ce qui lui est étranger. Nous nous étonnons quelquefois que les Pères de l'Église, faisant le portrait d'une conscience déréglée, nous la dépeignent comme un bourreau domestique qui tourmente le pécheur, [Bourdaloue, 9e dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 164] En me défendant de ces ennemis domestiques [les passions] qui sont nés avec moi et dans moi et qui conspirent à me détourner de la sainte résolution que j'ai formée, [Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 415]
  • 5État domestique, état d'une personne qui sert moyennant des gages.
  • 6En parlant des animaux, il se dit par opposition à sauvage. Un animal domestique. Un animal à l'état domestique.
  • 7 S. m. et f. Personne payée pour le service de la maison. Un domestique actif. Une bonne domestique. Les gages des domestiques. Heureux de ne devoir à pas un domestique Le plaisir ou le gré des soins qu'ils se rendaient, [La Fontaine, Phil. et Bauc.] Par un seul domestique on est bien mieux servi, [Collin D'Harleville, Optim. IV, 5]
  • 8 S. m. Anciennement il se disait des individus attachés à une grande maison, même quand ils étaient gentilshommes et que l'emploi était important. Pour toute réplique Faites-en faire essai par quelque domestique, [Corneille, Rodog. V, 4] N'appréhendez-vous point que tous vos domestiques Ne soient déjà gagnés par mes sourdes pratiques ? [Corneille, Nicom. V, 7] Peut-être en domestique est-il auprès de moi, [Corneille, Suréna, II, 2] Suspendez votre douleur, fidèles domestiques de cette princesse, [Fléchier, Marie-Thér.] J'ai découvert au roi les sanglantes pratiques Que formaient contre lui deux ingrats domestiques, [Racine, Esth. I, 1] Louis XI : On dit que vous avez écrit mon histoire. - Commines : Il est vrai, et j'ai parlé en bon domestique, [Fénelon, t. XIX, p. 367] Un domestique d'un grand seigneur employa l'intercession de M. le dauphin, j'entends de celui qui mourut en 1711, pour se faire nommer à une place vacante, [D'Olivet, Hist. Acad. t. II, p. 33, dans POUGENS] Les détails de la fondation d'une ville leur plaisent moins [aux esprits superficiels] que la témérité d'un homme [Charles XII] qui brave dix mille Turcs avec ses seuls domestiques, [Voltaire, l'Homme aux 40 écus, Un bon souper]

    Le grand domestique, titre d'un officier de la cour de Constantinople, dans le Bas-Empire.

  • 9 Terme collectif. Les gens de service. Un nombreux domestique. Ses équipages [de Monseigneur] et son domestique étaient à leurs ordres [de Mlle de Lislebonne et de Mme d'Épinay], [Saint-Simon, 96, 15]
  • 10L'intérieur d'un ménage. Qu'il les admette jusque dans son domestique, [La Bruyère, XI] Ils entrent dans les plus petits détails du domestique, [La Bruyère, Théophr. IV] Point de hauteur ; soyez ferme et douce dans votre domestique, [Maintenon, Lett. Mme d'Havrincourt, 24 févr. 1705] Ces personnes qui, renfermées dans un domestique frugal et mal aisé…, [Massillon, Carême, Jeûne.] L'humeur et la hauteur dans un domestique, [Massillon, Car. Culte.] Elle répand sur tout son domestique un air de licence, [Massillon, Pet. carême, Vices.] Il [Plutarque] eut la joie de trouver, dans son domestique et dans l'intérieur de sa famille, toute la paix et la satisfaction qu'il pouvait désirer, [Rollin, Hist. anc. liv. XXV, ch. II, art. I, § 2]

REMARQUE

Domestique, adjectif, avec la préposition de, a été employé par Pascal ; cela peut très bien s'imiter ; c'est d'ailleurs un archaïsme ; Calvin a employé cette construction (voy. l'historique).

HISTORIQUE

XIIIe s. Ou vergier ot arbres domesches, Qui chargoient et coins et pesches, Chastaignes, nois, pommes et poires, [la Rose, 1355]

XIVe s. Ce mesmes est-il des bestes sauvaiges, des dommesches, voire des bestes champestres, [Ménagier, I, 5] Quant aux chamberieres et varlets d'ostel que l'en dit domestiques…, [ib. II, 3] Pensez des autres oiseaulx domesches, car ils ne pevent parler, [ib.]

XVe s. Yvre valet et enragié qui tue, Et ennemi privé et domestique, [Deschamps, Poésies mss. f° 314, dans LACURNE, au mot lunatique] Brebis, beufs, les oiseaulx volans, tout bestail domesche et sauvaige, [ib. f° 476] Ilz regarderent avant au parfond de la praerie, et veirent qu'il y avoit vaches domestes, [Perceforest, t. II, f° 1]

XVIe s. Un domestique de feu mon pere, [Montaigne, I, 100] Il y a une voye commune aux payens et aux domestiques de l'Eglise pour cercher Dieu, [Calvin, Instit. 18] Il y a abondance d'hommes que les guerres domestiques ont grandement exercitez aux armes, [Lanoue, 402] M. de Scorbiac, le capitaine Portal, ung de mes subjectz et serviteur domestique, est appelant en vostre compagnye d'une sentence que ses parties ont obtenue contre luy, [Lettres de Henri IV, t. I, p. 369] Femme vefve qui se remarie avec son domesticque ordinaire [valet] perd son douaire, [Coutumier génér. t. II, p. 782] Il est fils du grand marquis Vivian nostre ami domestique, [Nuits de Straparole, t. I, p. 266, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

Provenç. domesgue, dometgue, domestic, domestegue ; catal. domestic ; espagn. et ital. domestico. Le latin domesticus ayant l'accent sur més, la forme régulière et primitive est domesche ; on a commencé au XIVe siècle à la remplacer par domestique, calqué sur le latin ; puis domesche est tombé dans l'oubli.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DOMESTIQUE.
8Ajoutez : Il est vrai que j'ai été domestique de M. de Montaigu, ambassadeur de France à Venise, et que j'ai mangé son pain, comme les gentilshommes étaient ses domestiques et mangeaient son pain… mais, bien qu'eux et moi fussions ses domestiques, il ne s'ensuit point que nous fussions ses valets, [Rousseau, Réponses aux questions de M. de Chauvel, dans Corresp. 5 janv. 1767]
11Les domestiques de la foi, les fidèles. Ne vous persuadez pas qu'il n'ait converti que les hérétiques : cette science ardente et luisante agissait encore bien plus fortement sur les domestiques de la foi, [Bossuet, Panég. saint François de Sales] Qu'une princesse ou qu'une autre femme fasse du bien à ceux qu'elle prend pour les domestiques de la foi, ce n'est point une chose extraordinaire, [Bayle, Marguerite, sœur de François 1er, au mot Navarre, note P]