Jean-Louis GUEZ de BALZAC, auteur cité dans le Littré

GUEZ DE BALZAC (1597-1654)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUEZ DE BALZAC a été choisie.

écrivain épistolier et satirique

1127 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariste, ou De la cour 1658 229 citations
Correspondance 1624,1636 563 citations
Discours à la Régente 26 citations
Le Barbon 46 citations
Le Prince 1631 72 citations
Socrate chrétien 1652 70 citations

Quelques citations de Jean-Louis GUEZ de BALZAC

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1127 citations dans le Littré.

  1. Il se fit apporter une houssine d'ébène.
    le Barbon. (houssine)
  2. Il aime la souveraineté ; mais il aime encore plus la contention.
    le Barbon. (contention [1])
  3. Ayons quelque égard à la délicatesse de leur humeur.
    Disc. à la régente. (égard [1])
  4. N'est-ce pas se moquer de l'Ancien des jours, de le vouloir faire parler à la mode, de lui apprendre le jargon des cercles et des cabinets… ?
    Socr. chrét. disc. 7 (jour)
  5. Quoi que c'en soit… je craindrais fort de vous être indifférent.
    liv. IV, lett. 16 (quoi)
  6. Vous avez bien ouï parler de quelques reines hypocondriaques qui ont eu de l'amour pour un nain et pour un maure.
    8<sup>e</sup> disc. La cour (hypocondriaque)
  7. Nous nous assurons en quelque chose de divin qui accompagne votre personne, et qui porterait bonheur à des affaires encore plus déplorées que les nôtres.
    Disc. à la rég. (déploré, ée)
  8. Et si dans une profonde doctrine vous n'aviez une plus profonde humilité.
    liv. XII, lett. 16 (profond, onde)
  9. Ils eussent appelé Jules César ivrogne une heure après avoir dit de lui qu'un sobre était venu ruiner la république.
    De la cour. 6<sup>e</sup> disc. (sobre)
  10. Ce n'est pas un des cygnes de nos canaux, c'est une orfraie de nos cimetières.
    le Barbon. (orfraie)
  11. Prenez bien garde si je m'égare ou s'ils me perdent de vue.
    liv. I, lett. 17 (vue)
  12. Si l'anxiété, la décrépitude et les irritaments du désespoir m'étaient des paroles familières.
    liv. I, lett. 17 (irritament)
  13. Un homme de cette sorte est un savant artisan de calomnies… il sait préparer et polir admirablement les mauvais offices.
    De la cour, 5<sup>e</sup> disc. (polir)
  14. Appelons-les, s'il vous plaît, des tireurs d'essences ; ils mettent leurs avis à l'alambic…
    De la cour, 3<sup>e</sup> disc. (tireur, euse)
  15. Un homme de cette sorte est un savant artisan de calomnies… il blâme avec des éloges et non pas avec des invectives.
    De la cour, 5<sup>e</sup> disc. (invective)
  16. Je vis mettre le règne sur la tête de Paul V, quand je le vis couronner à Rome.
    Socrate chrétien, X (règne)
  17. Vous avez là un étrange ami de s'imaginer que je suis un répertoire de conceptions et de figures.
    liv. VIII, lett. 45 (répertoire)
  18. Elle tirera particulièrement hors du pair et mettra au-dessus de toutes choses la personne de monseigneur le duc d'Orléans.
    Discours à la régente. (pair, aire)
  19. Quoiqu'elle penche sur son déclin, il faut avouer qu'elle a encore des attraits.
    liv. V, lett. 3 (pencher)
  20. Vos mains sont trop heureuses pour rien planter qui ne fructifie.
    liv. V, lett. 24 (fructifier)