Jean-Louis GUEZ de BALZAC, auteur cité dans le Littré

GUEZ DE BALZAC (1597-1654)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUEZ DE BALZAC a été choisie.

écrivain épistolier et satirique

1125 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariste, ou De la cour 1658 229 citations
Correspondance 1624,1636 561 citations
Discours à la Régente 26 citations
Le Barbon 46 citations
Le Prince 1631 72 citations
Socrate chrétien 1652 70 citations

Quelques citations de Jean-Louis GUEZ de BALZAC

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1125 citations dans le Littré.

  1. À la bonne heure, contentez s'il se peut l'honneur et la dignité de la couronne.
    6<sup>e</sup> disc. sur la cour (heure)
  2. Il est certain, et vous le savez aussi bien que moi, vous qui connaissez les bonnes choses, et qui les faites, qu'il n'y a point de muses si sévères que les françaises, ni de langue qui souffre moins le fard et l'apparence du bien que la nôtre.
    liv. X, lett. 3 (muse [1])
  3. Je défère tant à votre jugement que je ne veux plus avoir mauvaise opinion de moi.
    liv. I, lett. 4 (déférer)
  4. Je vous demande pardon de ce mauvais équivoque.
    liv. III, lett. 9 (équivoque)
  5. J'espère que vous m'avouerez que la pension que le roi me fait, n'est pas un excès qui doive être sujet à réformation.
    liv. VI, lett. 6 (excès)
  6. Pourvu qu'on ne jette point de dévolu sur Balzac, je suis très satisfait de ma condition présente.
    liv. V, lett. 13 (dévolu [2])
  7. La fortune avec toute sa puissance ne pourra jamais apprivoiser un brutal et polir la rudesse des mœurs.
    dans BOUHOURS, ib. (brutal, ale)
  8. Ce n'est ni par le clin de ses yeux, ni par le mouvement de ses sourcils, mais par le branle de sa seule barbe que Jupiter fait trembler l'Olympe.
    le Barbon. (clin [1])
  9. Ces dispositions et ces humeurs dont nous venons de parler, cette fièvre chaude de rébellion, cette léthargie de servitude viennent de plus haut qu'on ne s'imagine.
    Socrate chrétien, Discours 8e (léthargie)
  10. Ne soyons point honteux de l'objet de notre adoration [Jésus] ; nous adorons un enfant ; mais cet enfant est plus ancien que le temps ; il se trouva à la naissance des choses.
    Socr. chrét. I (temps)
  11. Ils ne desservent point, mais ils veulent servir à leur mode.
    6<sup>e</sup> disc. s. la cour. (desservir)
  12. Vous savez qu'en Italie même il y a eu autrefois un galant homme qui composa un hymne à la déesse Paresse, et qui fit gloire d'être le prêtre de cette déesse.
    liv. I, lett. 5 (prêtre)
  13. Pour les philosophes qui en ont écrit [de la science civile], leur ratiocination est d'ordinaire si sèche et si décharnée que…
    liv. VII, lett. 49 (ratiocination)
  14. Cette fausse lumière est une bévue de ses yeux et une illusion de son esprit.
    2<sup>e</sup> disc. De la cour. (bévue)
  15. On viendra dire qu'une province s'est révoltée et qu'une autre branle.
    Avis écrit. (branler)
  16. Ils n'assurent quoi que ce soit, n'oseraient jurer qu'il soit jour en plein midi, ne sont point certains si les choses qu'ils voient sont objets ou illusions.
    De la cour. 6<sup>e</sup> disc. (objet)
  17. Une ligne de l'histoire de Vespasien lui servit de texte pour commencer, et les prières de M. le landgrave l'obligèrent à ne pas finir sitôt.
    à la reine de Suède. (sitôt)
  18. Ils [les lâches conseillers] emploient tout l'art des rhétoriciens à lui exagérer [au prince] les misères de la guerre.
    De la cour, 5<sup>e</sup> disc. (rhétoricien)
  19. Il y a eu des spéculatifs en tout pays ; il y a toujours eu des alchimistes et des souffleurs qui ont distillé les choses humaines, qui ont donné plus de liberté qu'ils ne devaient à leurs conjectures et à leurs soupçons.
    Aristippe, 3 (spéculatif, ive)
  20. Il y a trente ans qu'il est gladiateur sur le papier.
    liv. VI, lett. 5 (papier)