Jean-Louis GUEZ de BALZAC, auteur cité dans le Littré

GUEZ DE BALZAC (1597-1654)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUEZ DE BALZAC a été choisie.

écrivain épistolier et satirique

1125 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariste, ou De la cour 1658 229 citations
Correspondance 1624,1636 561 citations
Discours à la Régente 26 citations
Le Barbon 46 citations
Le Prince 1631 72 citations
Socrate chrétien 1652 70 citations

Quelques citations de Jean-Louis GUEZ de BALZAC

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1125 citations dans le Littré.

  1. Ce serait imiter les premiers payens qui donnèrent à leurs dieux toutes les passions et toutes les infirmités des hommes.
    Lett. II, liv. 6 (infirmité)
  2. Pour autoriser les grandes fautes, ils ne manquent pas de grands exemples.
    De la cour, 7<sup>e</sup> disc. (faute)
  3. Le pommeau de son épée lui servait de sceau et de cachet.
    7<sup>e</sup> disc. sur la cour. (pommeau)
  4. J'ai beau vous en conter et faire le mauvais, je m'assure que vous vous moquez de moi.
    liv. III, lett. 19 (conter)
  5. Je n'ai jamais su goûter cette tristesse étudiée.
    liv. VI, lett. 2 (étudié, ée)
  6. Un homme ne se lèverait pas de table à la hâte, de peur de troubler la digestion.
    Liv. III, lett. 23 (digestion)
  7. Il a fait imprimer un volume de sottises mesurées ; et, s'il est mauvais orateur, il est encore plus mauvais poëte.
    Lett. à Conrart, 28 avril 1653 (orateur)
  8. Ces dispositions et ces humeurs dont nous venons de parler, cette fièvre chaude de rébellion, cette léthargie de servitude viennent de plus haut qu'on ne s'imagine.
    Socrate chrétien, Discours 8e (léthargie)
  9. Il ne tient pas à vous que je ne me loue de la fortune ; si c'était une ennemie qui fût réconciliable, vous seriez le médiateur qui nous mettriez bien ensemble.
    liv. I, lett. 13 (réconciliable)
  10. Je fus d'abord confus de la nouveauté de ce compliment.
    liv. VI, lett. 3 (nouveauté)
  11. Vous avez ouï parler de cet amas rude et indigeste [le chaos] qui précéda la disposition et la beauté des choses que nous voyons.
    le Barbon. (rude)
  12. Si vous n'estiez que résident à Paris, j'espérerais de savoir de vos nouvelles.
    liv. VII, lett. 13 (résident)
  13. Il y a une autre sorte d'importuns… dont le nombre… va presque déjà à l'infini.
    liv. III, lett. 3 (infini, ie)
  14. Un ministre… étant appelé au gouvernement en ces temps fâcheux… doit passer de la philosophie des paroles à celle des actions.
    Des ministres et du ministère (philosophie)
  15. S'étant saisis de la puissance souveraine… ils en usent comme les enfants se servent de leurs couteaux, qui s'en blessent le plus souvent, et en offensent leurs mères et leurs nourrices.
    2<sup>e</sup> disc. sur la cour. (offenser)
  16. Celui qui est le scrutateur des cœurs [Dieu].
    le Barbon. (scrutateur)
  17. Que je voie toute la cour par vos yeux, que j'assiste à tous les sermons par vos oreilles… et qu'il ne revienne point de courrier qui ne soit chargé d'une gazette de votre style.
    liv. IV, lett. 26 (gazette [1])
  18. Je ne sais que c'est de flatter personne.
    liv. I, lett. 3 (que [1])
  19. Il n'y a point d'apparence d'être prodigue dans la pauvreté.
    Liv. v, lett. 9 (apparence)
  20. Religionnaire est bâtard et monstrueux ; pour le moins il n'est pas français, et n'a garde d'être si bon que sectaire, duquel néanmoins on ne se sert pas.
    Socr. chrét. Disc. 10 (sectaire)