Jean-Louis GUEZ de BALZAC, auteur cité dans le Littré

GUEZ DE BALZAC (1597-1654)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUEZ DE BALZAC a été choisie.

écrivain épistolier et satirique

1127 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariste, ou De la cour 1658 229 citations
Correspondance 1624,1636 563 citations
Discours à la Régente 26 citations
Le Barbon 46 citations
Le Prince 1631 72 citations
Socrate chrétien 1652 70 citations

Quelques citations de Jean-Louis GUEZ de BALZAC

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1127 citations dans le Littré.

  1. Je pourrais prendre de la vanité de la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire.
    liv. I, lett. 4 (honneur)
  2. Les conceptions de vos lettres sont fortes.
    liv. I, lett. 1 (conception)
  3. Je suis aussi glorieux de la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire, que si on m'avait érigé mille statues.
    liv. I, lett. 2 (glorieux, euse)
  4. C'est alors que l'âme est dans le travail et dans les tranchées de l'enfantement.
    4<sup>e</sup> disc. sur la cour. (tranchée)
  5. Ce sera à vos oreilles à qui j'ajusterai la cadence de mes périodes.
    liv. VII, lett. XX (à)
  6. Pour aller au-devant d'un mal qui n'arrivera possible jamais.
    le Prince, ch. 8 (possible)
  7. Ne craignant point de redire après un impie, que c'étaient [les croisades] des fièvres du temps et des maladies populaires.
    De la cour, 5<sup>e</sup> disc. (fièvre)
  8. Il proteste lui-même aux fidèles qu'il n'a que faire de la multitude de leurs oblations ; qu'il est plein.
    le Prince, ch. 10 (plein, eine [1])
  9. Ce sont des incommodités de Paris que j'appréhende beaucoup plus que les crottes, ni que la rencontre de charrettes.
    liv. VII, lett. 27 (crotte)
  10. On met dans les finances un vieux prodigue qui, en sa jeunesse, a fait cession de biens, mais qui parle admirablement de l'économie.
    Arist. ou de la cour, Disc. 2 (économie)
  11. Il faut que je vous dise que je suis si délicat, qu'on me blesse pour peu qu'on m'attouche.
    liv. III, lett. 19 (attoucher)
  12. Il y a d'autres esprits d'une plus haute élévation, à qui il [le prince] peut se fier de plus importants emplois et donner une plus noble part en ses desseins.
    De la cour, 1er disc. (fier [1])
  13. L'histoire dit qu'il ne parlait jamais tout de bon, et son siècle l'appelle le moqueur.
    Liv. VI, lettre 5 (bon [1])
  14. Est-ce une mode étrangère apportée de dehors, qui depuis peu a été naturalisée en ce royaume ?
    Remarque sur les deux sonnets, 10<sup>e</sup> chap. (naturaliser)
  15. Un plaisant de ce temps-là lui fit accroire [à un chancelier ignorant] que la Morée était le pays des Mores.
    De la cour, 2<sup>e</sup> disc. (more ou maure)
  16. On prend les modes au village quand on les a quittées à la ville ; et il n'y a que la pauvre noblesse qui se pare de clinquant usé et de peluche pelée.
    liv. VIII, lett. 8 (village)
  17. Bien qu'il soit infiniment sensible à la misère et aux plaintes de son peuple, il n'a pu néanmoins s'empêcher de l'amaigrir.
    Le Prince, ch. 17 (amaigrir)
  18. Dans l'humilité du christianisme le souffrir est plus estimé que le faire.
    le Prince, 8 (souffrir)
  19. Quel esprit chagrin ! Sénèque, si chagrin d'ailleurs, a voulu aussi s'ébattre une fois en sa vie.
    VI, Lett. 5 (chagrin, ine [3])
  20. Quelquefois il [Louis XIII] a opposé la force toute prête à la violence qui se préparait.
    le Prince, 17 (prêt, ête [1])