Jean-Louis GUEZ de BALZAC, auteur cité dans le Littré

GUEZ DE BALZAC (1597-1654)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme GUEZ DE BALZAC a été choisie.

écrivain épistolier et satirique

1125 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Ariste, ou De la cour 1658 229 citations
Correspondance 1624,1636 561 citations
Discours à la Régente 26 citations
Le Barbon 46 citations
Le Prince 1631 72 citations
Socrate chrétien 1652 70 citations

Quelques citations de Jean-Louis GUEZ de BALZAC

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1125 citations dans le Littré.

  1. Il ne faut plus que les hérétiques fassent état de chefs de parti.
    le Prince, 2 (état)
  2. Si vous vous accompagnez en ce voyage de vos muses et de vos papiers, nous n'aurons que faire pour nous entretenir.
    Lettr. I, 16 (accompagner)
  3. M. de Borstel, dont vous connaissez la sagesse et la prud'homie, vous répondra de la vérité de mes paroles.
    liv. VI, lett. 8 (prud'homie)
  4. Elle [la prudence] nous avertit qu'elle ne se mêle point de régler les extrémités ni de conduire le désespoir.
    De la cour, 4<sup>e</sup> disc. (extrémité)
  5. Ils ont nommé le débonnaire celui qu'ils n'ont osé nommer le sot.
    dans BOUHOURS, Nouv. rem. (débonnaire)
  6. En attendant le coucher du soleil… afin de considérer à mon aise cette riche effusion de couleurs.
    le Prince, avant-prop. (effusion)
  7. Il est venu depuis une autre théologie… qui n'est pas si rustique et si incivile que la première.
    le Prince, ch. 8 (incivil, ile)
  8. C'est abuser étrangement de la propriété des mots pour un homme qui sait parfaitement notre langue.
    liv. IV, lett. 23 (propriété)
  9. La tristesse est heureuse dont vous êtes le consolateur.
    liv. VI, lett. 1 (dont)
  10. Je me trouve sur le théâtre, quand je pense être dans le cabinet ; ils [les libraires] me produisent quand je veux me retirer.
    liv. V, lett. 1 (produire)
  11. Je fus si heureux que de faire d'abord amitié avec lui.
    à la reine de Suède. (que [2])
  12. Ne vous souvenez-vous plus des premiers consuls, dont les paroles sentaient les aulx et la viande crue ?
    Lettr. I, 9 (ail)
  13. C'était un homme [saint Paul] qui ne m'était pas inconnu ; mais je vous avoue que je ne le connaissais que de vue.
    liv. v, lett. 22 (vue)
  14. Aussi bien de penser rendre cet homme-là plus coupable qu'il ne s'est fait lui-même, ce serait jeter de l'encre sur le visage d'un More.
    liv. III, lett. 7 (encre)
  15. Je suis fort en peine de savoir que c'est qui fait aujourd'hui soupirer tous les gens de bien.
    liv. IV, lett. 18 (peine)
  16. Cette crainte de piété et de religion a produit des exemples à milliers dans la pure antiquité.
    le Romain. (millier)
  17. Et les étrangers ont démenti l'histoire que les domestiques avaient publiée.
    le Prince, ch. V (domestique)
  18. Une personne aussi malfaisante que mal faite.
    I, 340 (mal, ale)
  19. En grâce ne désenterrez point des questions mortes, ne remuez pas les matières odieuses, ne touchez point aux vieilles pierres de scandale de la sainte Ligue.
    Lett. inédites, XXXIII (éd. Tamizey-Larroque) (désenterrer)
  20. Et les politiques qui se sont le plus licenciés… ont estimé toute sorte de sujétion… peu compatible avec la royauté.
    7<sup>e</sup> disc. sur la cour. (licencier)