« bloc », définition dans le dictionnaire Littré

bloc

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

bloc

(blok ; le c ne se prononce que quand le mot est isolé : voyez ce bloc, dites blok, mais : un bloc de marbre, dites : un blo de marbre ; on prononce encore le c quand bloc est suivi d'une voyelle ou d'une h non aspirée : un bloc énorme, dites : un blo-k énorme ; cependant plusieurs prononcent en toute occasion le c et disent : un blok de marbre. Au pluriel, les règles sont variables : des blo de marbre ou des blok de marbre, suivant la prononciation que l'on suit au singulier ; quant à l's, on dira, encore selon la prononciation que l'on suit : des blo-z énormes, ou des blo-k énormes, ou même, suivant quelques-uns, des blo-kz énormes) s. m.
  • 1Morceau considérable d'une substance pesante, de pierre, de fer, etc. Un bloc de granit. Un bloc de marbre était si beau Qu'un statuaire en fit l'emplette : Qu'en fera, dit-il, mon ciseau ? Sera-t-il dieu, table ou cuvette ? [La Fontaine, Fabl. IX, 6] Pour un roi tout-puissant, que sont, Héliodore, Ces blocs déifiés, ces métaux qu'on adore ? [Guiraud, Machab. I, 1] Semblable au bloc divin d'où sortit Galatée, [Lamartine, Socr. 371]

    Tout fragment de roche dont la grosseur est supérieure à celle de la tête.

    Fig. Et dans l'informe bloc des sombres multitudes La pensée en rêvant sculpte des nations, [Hugo, Voix, 1]

  • 2Bloc de plomb, billot dont les graveurs se servent pour fixer leur travail.

    Bas d'une enclume de grosse forge.

    Mandrin en bois du ciseleur.

    Billot de bois sur lequel le raffineur de sucre frappe les formes pour détacher le pain.

    Presse à l'usage du tabletier.

    Terme de pêche. Billot de bois portant un ciseau acéré sur lequel on coupe le fil de fer des hameçons.

    Terme de fauconnerie. Perche recouverte de drap, sur laquelle on met l'oiseau de proie.

    Assemblage de bois à charnières employé dans les colonies pour infliger une punition aux esclaves.

  • 3Amas de diverses choses, et surtout, tas de certaines sortes de marchandises. Faites un bloc de tous ces livres.
  • 4En bloc, en gros, ensemble. Le prix a été fixé en bloc. Acheter en bloc.

    En bloc et en tâche, se dit de plusieurs travaux qu'on donne ensemble à exécuter. Passer un marché avec un entrepreneur en bloc et en tâche.

  • 5À bloc, en termes de marine, se dit d'une moufle, quand les poulies dont elle est composée sont rapprochées au point de rendre tout mouvement impossible.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et fu apareilliés uns varlès, une grans hache en sa main et un blokiel [petit bloc, petite pièce de bois] en l'autre, [Chr. de Rains, 109]

XIVe s. L'en lui doit mettre [à l'épervier] en la ferme ou cuvier un petit bloc de trois dois de hault, [Ménagier, III, 2] Quant l'esprevier commence à soy perchier sur icelluy bloc, [ib.]

XVIe s. Si nous voulons conferer toute la vie de l'un en bloc à toute la vie de l'autre, [Amyot, Cat. et Arist. comp. 1] L'un faisant valoir l'autre, estant necessaire au blot du jardinage, d'estre accommodés des deux ensemble, [De Serres, 507] Je voyois nonchalamment la mort, quant je la voyois universellement comme fin de la vie ; je la gourmande en bloc ; par le menu elle me pille ; l'attouchement d'une main cogneue, une consolation commune me desconsole et m'attendrit, [Montaigne, III, 301]

ÉTYMOLOGIE

Bourguig. blô ; de l'anc. haut-allem. bloc, bloch ; allemand moderne, Block. Comparez aussi le gaélique bloc ou bluic, un bloc.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BLOC. Ajoutez :
6 Planche de bois, sur laquelle se fait l'impression, pour les tissus, [Magasin pittoresque, 1858, p. 174]
7 Terme de papeterie. Paquet de feuillets, disposé comme les calendriers éphémérides dont on détache chaque jour une feuille. Bloc pour notes de bureau.

Il y a des blocs d'aquarellistes, feuilles préparées en bloc et qu'on détache une à une après s'en être servi.

8En termes militaires, mettre au bloc, mettre à la consigne, mettre en prison.

HISTORIQUE

XIVe s. Ajoutez : Pour un blot d'estain, [Caffiaux, la Cloche des ouvriers, p. 12]