Georges CHASTELAIN, auteur cité dans le Littré

CHASTELAIN (1415-1475)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHASTELAIN a été choisie.

224 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Bourgogne 75 citations
La declaracion de tous les haulx fais et glorieuses aventures du duc Phelippe de Bourgoingne 1467-1475 1 citations
Les exposicions sur verité mal prise 1460 143 citations

Quelques citations de Georges CHASTELAIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 224 citations dans le Littré.

  1. Là où foy une, ung fons et ung bapteme, Ung bers, un sang, un lien doibt estraindre…
    Expos. sur vérité. (berceau)
  2. Le droit soleil de mes yeulx, la droite splendeur de mon front.
    Chron. du duc Phil. ch. 5 (splendeur)
  3. Charles n'estoit enclin à nulle mollesse ne lasciveté.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (lasciveté)
  4. [Les Romains] attisés aussi derrenierement de convoitise et d'orgueil, pour estre en leur temps les aigles du monde et dompteurs, ont en cette partie de l'Occident fichié et establi le derrenier et le plus seignourieux regne des autres.
    Chron. du duc Philippe Proesme. (aigle)
  5. Et se riens y a d'offense passée, prestement après le pardon fait est mise darriere le dos.
    Expos. s. vérité (dos)
  6. Arguments que j'ai faits et produits fictivement en autrui personnage.
    Chronique, V, 133 (fictivement)
  7. Ne suis en volenté encore de me contenter de Charles [qui fut depuis Charles le téméraire], mais luy monstreray que je suis son pere, et que je le pourrai bien faire un petit vallet.
    Chronique, IV, 47 (valet [1])
  8. Ne serois-je entre deux selles cul à terre ?
    Chr. des d. de Bourg. III, 66 (selle)
  9. Si ne firent les dits Anglois semblant de riens, mais hastivement tournerent bride.
    Chr. du duc Philippe, I, 24 (rien)
  10. Peut estre qu'en autrui œil tu vois la buchette petite, mais au tien propre tu ne vois pas le sommier bien gros que tu y portes.
    Expos. s. vérité mal prise (bûchette)
  11. Et n'est sang en la plante des pieds qui n'en monte au visaige des haulx hommes.
    Fxp. sur vérité. (plante)
  12. Respons, et sauve de propre estomac ce que de propre estomac tu as mis avant.
    Expos. sur la vér. mal prise. (estomac)
  13. Monstrant en ce, que il pensoit à venir par ce à chou pour chou, et au mesme par le semblable.
    Chron. des D. de Bourg. III, ch. 45 (chou [1])
  14. Mis en prison plus merancolieuse que mort, et plus dure que cop de douloire.
    Expos. sur vérité mal prise. (doloire)
  15. Ly-meismes à sa male heure s'estoit brassé ce brassin et n'en devoit à homme du monde donner le tort.
    Chron. des ducs de Bourg. III, ch. 33 (brassin)
  16. À ceste heure d'alors estoit le nom de Bourgogne tellement descrié…
    dans LACURNE (décrier)
  17. Dont luy, qui avoit l'œil à tout.
    ib. II, 1 (œil)
  18. Le duc est un prince de hault courage et se fait mauvais juer à luy.
    Chr. des ducs de Bourg. II, 25 (jouer)
  19. Il lui falloit adviser necessairement comment il pourroit mieulx boire ce qu'il avoit brassé, car boire le luy falloit.
    Chron. du duc Philippe, Introd. (boire [1])
  20. Estoit une ombre en une paroit et un seigneur comme cil que l'on buffette as yeux bendés.
    Chron. des ducs de Bourg. 3<sup>e</sup> partie, ch. 190 (buffeter [2])