Georges CHASTELAIN, auteur cité dans le Littré

CHASTELAIN (1415-1475)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHASTELAIN a été choisie.

224 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Bourgogne 75 citations
La declaracion de tous les haulx fais et glorieuses aventures du duc Phelippe de Bourgoingne 1467-1475 1 citations
Les exposicions sur verité mal prise 1460 143 citations

Quelques citations de Georges CHASTELAIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 224 citations dans le Littré.

  1. Au roy fut presenté ung cerf volant, au duc d'Orliens un blanc chisne [cygne].
    Chron. des ducs de Bourg. I, 2 (cerf-volant)
  2. Le duc avoit aucun murmurement en cueur qui point ne degorgeoit.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (dégorger)
  3. Assis de brodures avecques multitude de campanettes d'argent qui moult donnoient du bruit.
    Chr. des ducs de Bourgogne, 1re part. ch. 4 (campane)
  4. Or me dites, sire crequet [cigale], Dont vos serviez en esté, Quant je porchaceie le blé ? Ce dict li crequet : je chantoue Sor ma fosse et me delitoue.
    Prol. 202-206 (criquet [1])
  5. Et tant plus me doit cuire quand vous avez faict contre mon gré.
    Chr. des D. de Bourg. II, ch. 5 (cuire)
  6. Comme n'a guieres seïsse en mon estude… me prindrent diverses ymaginacions moult parfondes.
    Exposit sur vérité mal prise. (naguère ou naguères)
  7. Si prirent à lancer si grosses pierres d'engins et de canons contre les murs que tous les estonnerent, et si druement que l'un coup n'attendoit pas l'autre.
    Boucic. I, 28 (étonner)
  8. Lequel doncques, parce qu'il est le plus noble et l'aigle des vertueux, c'est celui qui doibt plus entierement et le plus vraiement amer autrui noble et vertueux par loy telle.
    Expos. s. Verité. (aigle)
  9. Comme gens capiteux [emportés] et pleins de fureur.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (capiteux, euse)
  10. Ce duc Charles estoit de long souvenir et de longue retenance, connaisseur d'amis et d'ennemis pour rendre en temps.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (connaisseur, euse)
  11. Faulx homme, plain de venin, digne de mort et d'esquartelure.
    Exp. sur la vér. mal prise. (écartelure)
  12. Arguments que j'ai faits et produits fictivement en autrui personnage.
    Chronique, V, 133 (fictivement)
  13. Ung soir tout mordanment luy dit : Croy, Croy, on peut mal servir deux maistres à gré.
    Chron. des ducs de Bourg. II, 51 (mordamment)
  14. À ceste heure d'alors estoit le nom de Bourgogne tellement descrié…
    dans LACURNE (décrier)
  15. Car est œuvre de femme de caqueter moult.
    Vérité mal prise (caqueter)
  16. 3. Comme qui en compassion n'avoient donné espargne à nulluy, que justement de nulluy ne devoient recevoir ni pitié ni merci.
    Chron. du duc Philippe, Proesme (épargne)
  17. Et le duc respondy : qu'alors comme alors, du demain on s'aviseroit comme des autres jours.
    Chr. des Ducs de Bourg. III, ch. 14 (alors)
  18. Si en doibs parcourir la terre, faire retentir les cieulx, estonner bois, roches et montaignes par force de cris.
    Chr. du duc Philippe, Introduct. (étonner)
  19. Gaires nul en son temps, à mectre le tout pour le tout, n'a esté trouvé pareil de luy.
    Chr. des ducs de Bourg. II, 17 (tout, toute)
  20. Se nous fussions l'un borgne l'autre louce, Mols et chetifs, bridables en la bouce…
    Expos. sur vérité mal prise. (bridable)