Georges CHASTELAIN, auteur cité dans le Littré

CHASTELAIN (1415-1475)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHASTELAIN a été choisie.

224 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Bourgogne 75 citations
La declaracion de tous les haulx fais et glorieuses aventures du duc Phelippe de Bourgoingne 1467-1475 1 citations
Les exposicions sur verité mal prise 1460 143 citations

Quelques citations de Georges CHASTELAIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 224 citations dans le Littré.

  1. Si en doibs parcourir la terre, faire retentir les cieulx, estonner bois, roches et montaignes par force de cris.
    Chr. du duc Philippe, Introduct. (étonner)
  2. Et ce qui plus estoit, c'estoit le dangier des principales personnes à qui de heure en heure il en pendoit autant au nez.
    Chron. des ducs de Bourg. 3<sup>e</sup> partie, ch. 20 (nez)
  3. La mer… soubs la tranquilité d'ung doux ventelet s'atrampe et se pacifie.
    Exposit. sur vérité. (tranquillité)
  4. Par quoy maintes fois depuis en leur droit aveuglement, sont venus comme flayau de Dieu les Anglès.
    Chr. du duc Philippe, Proesme. (fléau)
  5. Se tu prises ton fait beaucoup… n'en sieut pas que nous…
    Expos. sur verité mal prise. (suivre)
  6. Et estoit son scel, sa bouche et son dire lettriage, leal comme or fin et entier comme un œuf.
    Éloge du bon duc Philippe. (œuf)
  7. Tu m'as cy donné de mos emmiellés, de paroles farcies de sucre.
    Exposit. sur vérité mal prise. (sucre)
  8. Vous envoient signifier la viscerale et intime douleur et tribulacion en quoi ils sont, pour vous avoir offensé.
    Chron. des ducs de Bourg. III, 113 (viscéral, ale)
  9. Vous nous nicquez ou nous faites les bées, Monstrant vos yeux plus agus que serences.
    Expos. sur vérité mal prise. (séran)
  10. Proppre mal touche de plus près que d'aultruy.
    Chron. des ducs de Bourg. I, 64 (toucher [1])
  11. Le droit soleil de mes yeulx, la droite splendeur de mon front.
    Chron. du duc Phil. ch. 5 (splendeur)
  12. Si ne dois, tant pour ton bien propre que pour aultrui paix, tant te descoudre, quand indignacion des princes fait moult à craindre.
    Expos. sur verité mal prise (découdre)
  13. Et qui premier souloient estre tremblans en la reluisance de leurs espées, sont venus estre depiteux de leurs osts.
    Chr. du duc Phil. Proesme. (reluisance)
  14. Mis en prison plus merancolieuse que mort, et plus dure que cop de douloire.
    Expos. sur vérité mal prise. (doloire)
  15. Tels et si faicts sont les languages par ciens par ceste ville et par toutes aultres.
    Chr. des ducs de B. III, 58 (céans)
  16. Vecy un passage que je ne sçay comment tu feras passer ton acteur [auteur] parmi, sans estre broullié beaucop ; car il est moult estroit.
    Exposition sur verité. (brouiller)
  17. Qu'il ne convient humilier sa face en perte [en pure perte], puisque ainsi va.
    Expos. s. verité mal prise. (perte)
  18. Ces deux princes [Louis XI et Charles le Téméraire] avoient conditions et mœurs incompatibles, et volontés toutes discordantes.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (incompatible)
  19. Quayer getta au feu felonnement ; rioit sur les uns et les baisoit ; sur les autres cracha par vilonnie, et les foula des piés.
    Exp. de vér. mal prise. (cahier)
  20. Le fardeau très pesant s'estoit venu plongier sur mes espaules jusques à durement ressongnier [craindre] comment je me chevirois du portage là où je ploioie dessoubs.
    Exp. s. vérité. (portage)