Georges CHASTELAIN, auteur cité dans le Littré

CHASTELAIN (1415-1475)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHASTELAIN a été choisie.

224 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Bourgogne 75 citations
La declaracion de tous les haulx fais et glorieuses aventures du duc Phelippe de Bourgoingne 1467-1475 1 citations
Les exposicions sur verité mal prise 1460 143 citations

Quelques citations de Georges CHASTELAIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 224 citations dans le Littré.

  1. Vecy un passage que je ne sçay comment tu feras passer ton acteur [auteur] parmi, sans estre broullié beaucop ; car il est moult estroit.
    Exposition sur verité. (brouiller)
  2. Et qui avoit bouté l'espine au pied de son enfant, maintenant ne l'en sçavoit tirer dehors ne lui procurer garison.
    Chron. III, 18 (épine [1])
  3. Le fardeau très pesant s'estoit venu plongier sur mes espaules jusques à durement ressongnier [craindre] comment je me chevirois du portage là où je ploioie dessoubs.
    Exp. s. vérité. (portage)
  4. Ung soir tout mordanment luy dit : Croy, Croy, on peut mal servir deux maistres à gré.
    Chron. des ducs de Bourg. II, 51 (mordamment)
  5. Lequel doncques, parce qu'il est le plus noble et l'aigle des vertueux, c'est celui qui doibt plus entierement et le plus vraiement amer autrui noble et vertueux par loy telle.
    Expos. s. Verité. (aigle)
  6. En eulx avoit Dieu aigres et beaux champions, et le monde confort.
    Chr. du duc Phil. (aigre)
  7. Dieu par amour et union s'entretient infaillible et inremuable.
    Exp. sur verité mal prise. (infaillible)
  8. Chascun avoit les oreilles longues et pendans en tristeur sans corage.
    Chron. des D. de Bourg. II, 75 (oreille)
  9. Dieu, prevoiant leurs faultes futures, leura souffert de longue main…
    Chron. du duc Philippe, proesme. (long, ongue)
  10. Les Romains planoient les montagnes, trenchoient les roches…
    Chron. du duc Phil. Proesme. (planer [2])
  11. Voyant soy estre l'ung des bras principaux du royaulme.
    Chron. du duc Philippe, Introd. (bras)
  12. Et là furent accusés les principaux conspirateurs et machinateurs de trahisons.
    Chron. des Ducs de Bourg. II, 7 (machinateur, trice)
  13. Il est à avoir par beau et par humilité ; et pris par le bon bout, c'est le meilleur des bons.
    Chron. des ducs de Bourg. II, ch. 25 (bout [1])
  14. Tu m'as cy donné de mos emmiellés, de paroles farcies de sucre.
    Exposit. sur vérité mal prise. (sucre)
  15. Arguments que j'ai faits et produits fictivement en autrui personnage.
    Chronique, V, 133 (fictivement)
  16. Les deux seigneurs Croy et Longueval reffuserent tout plat l'envoy.
    Chr. du d. Phil. ch. 25 (plat, ate [1])
  17. Lequel, comme je croy, le fait pour vostre bien, et pour maintenir sa maison vive.
    ib. II, ch. 27 (bien [1])
  18. Je ne m'arreste point à tout ce que j'oys.
    Chr. des D. de Bourg. II, ch. 13 (arrêter)
  19. Comme qui bien avoit le cuer à la besoigne.
    Chron. des ducs de Bourg. III, ch. 28 (cœur)
  20. Mais estoit corpulent, bien croisé et bien formé, fors de bras et d'eschine.
    Éloge de Charles le Hardi. (corpulent, ente)