Georges CHASTELAIN, auteur cité dans le Littré

CHASTELAIN (1415-1475)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHASTELAIN a été choisie.

224 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Chronique des ducs de Bourgogne 75 citations
La declaracion de tous les haulx fais et glorieuses aventures du duc Phelippe de Bourgoingne 1467-1475 1 citations
Les exposicions sur verité mal prise 1460 143 citations

Quelques citations de Georges CHASTELAIN

Voici un tirage aléatoire parmi ses 224 citations dans le Littré.

  1. Non plaise à Dieu, j'en invoque par deprecation sa pectorale misericorde.
    Chron. Él. du bon duc Philippe. (pectoral, ale [1])
  2. Et semble monstrer que l'exaltation et haut regne des François est un heur grand et jocundité aux Bourguignons.
    Expos. sur verité mal prise. (exaltation)
  3. Cheant en paumison aussi entre ses femmes.
    Chr. des d. de Bourg. III, 88 (pâmoison)
  4. Le fardeau très pesant s'estoit venu plongier sur mes espaules jusques à durement ressongnier [craindre] comment je me chevirois du portage là où je ploioie dessoubs.
    Exp. s. vérité. (portage)
  5. Le comte de Ligny qui tout pesoit à la balanche et consideroit que l'on ne doit reffuser raison, s'accorda au traictie.
    Chron. du Duc Philippe, ch. 24 (balance)
  6. Je t'ai fait emprendre l'insecution de ce noble et ingenieux homme Bocace.
    Exp. sur vérité mal prise. (ingénieux, euse)
  7. Et là furent accusés les principaux conspirateurs et machinateurs de trahisons.
    Chron. des Ducs de Bourg. II, 7 (machinateur, trice)
  8. Et ce qui plus estoit, c'estoit le dangier des principales personnes à qui de heure en heure il en pendoit autant au nez.
    Chron. des ducs de Bourg. 3<sup>e</sup> partie, ch. 20 (nez)
  9. Et alors Jehan Touslans, qui avoit semé les pois devant les coullons [pigeons], entra plus et plus en matiere.
    Chr. des ducs de Bourg. II, 2 (pois)
  10. Il voloit [voulait] du bien beaucoup au dict leur roy, nonobstant qu'ennemy feust à son cousin germain le roy Henry.
    Chron. des ducs de Bourg. II, ch. 46 (bien [1])
  11. Au roi fut presenté ung cherf-volant, au duc d'Orliens ung blanc chisne, au duc de Bourgoigne un lyon.
    Chron. des ducs de Bourg. 1re part. ch. 20 (cygne)
  12. Comme n'a guieres seïsse en mon estude… me prindrent diverses ymaginacions moult parfondes.
    Exposit sur vérité mal prise. (naguère ou naguères)
  13. En cuidant prosperer ton chemin, feliciter [rendre heureux] ta vie et ta fortune, tu quis les variables et perilleuses habitacions de dame court.
    Exposition sur la vérité mal prise. (féliciter)
  14. Se l'acteur [auteur] n'eust mie incorporé ce que, après par contentement de raison et par l'excès du remplage qui y estoit trop, il m'a fait vuidier.
    Expos. sur vérité (remplage)
  15. La mer… soubs la tranquilité d'ung doux ventelet s'atrampe et se pacifie.
    Exposit. sur vérité. (tranquillité)
  16. Dont passionné en cuer ne s'en est peu [pu] taire et a osé mettre la campane au chat, pour escrier lesion et foulure en l'innocent.
    Expos. s. vérité. (chat, chatte)
  17. Vous envoient signifier la viscerale et intime douleur et tribulacion en quoi ils sont, pour vous avoir offensé.
    Chron. des ducs de Bourg. III, 113 (viscéral, ale)
  18. Tu demonstres, comment Dieu se retire à misericorde et clemence, et que pour ung doy de service à luy fait de bon cueur humble, il en rend fruit à cent doubles.
    Exposit. s. vérité. (doigt)
  19. Enfin toutesvoies ils en partirent contens l'ung de l'autre et bras à bras comme deux freres, rians et faisans leurs sornes du roy qui ainsi les avoit appointié.
    Chron. des ducs de Bourg. I, 34 (sornette)
  20. Dame, soies raisonnable droit cy, et ne pren pas les choses en leur pire entendement.
    Exposit. s. vérité. (prendre)