Alain CHARTIER, auteur cité dans le Littré

CHARTIER (1385-1433)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHARTIER a été choisie.

215 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des quatre dames 1424 28 citations
Quadrilogue invectif 1422 34 citations

Quelques citations de Alain CHARTIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 215 citations dans le Littré.

  1. Les biens mondains, les honneurs et les gloires, Qu'on aime tant, desire, prise et loue, Ne sont qu'abus et choses transitoires, Plus tost passans que le vol d'une aloue.
    Régime de fortune, Ball. 11 (alouette)
  2. Avoit l'un de ses bras couvert duquel elle tenoit unes très singlans escourgiées.
    l'Espérance. (escourgée)
  3. Il faut que chascun s'esvertue de son costé à tirer au collier pour la reintegration du bien publique.
    Œuv. p. 436 (réintégration)
  4. Ne tu ne scez mettre frain en tes desirs, sinon de vouloir tousjours le contraire de ce que tu dois.
    Quadriloge invectif. (contraire)
  5. Ceux qui sont plus tenus de servir se font plus chier achapter.
    Quadriloge invectif. (faire [1])
  6. Celuy an emparerent [fortifièrent] les Anglois la ville de Sainct Jame de Beuron, laquelle chose ils ne devoient faire.
    Hist. de Ch. VII (emparer (s'))
  7. Dieu scet les choses necessairement, par soy mesmes qui est necessaire, telles qu'elles seront et adviengnent contingentement par leur nature, qui de soy est variable, telles qu'elles sont.
    l'Espérance, p. 379, dans LACURNE (contingemment)
  8. Celle qui a getté le dart Porte avec soi la garison.
    le Débat du réveille matin. (guérison)
  9. Et ainsi instituerent les Florentins leurs prieurs des arts et conseil des anciens.
    l'Esperance, p. 315 (prieur)
  10. Les dames de Romme firent coupper leurs blons cheveulx… et consentirent leur plus chier et naturel ornement estre converti en rude mystere [emploi, engin].
    Quadril. invectif. (mystère)
  11. Il est ravy trop plus hault qu'aux tiers cieulx Et prend pour soy tousjours la chose aux mieulx.
    Le débat des deux fortunes. (ciel)
  12. Legier cœur et plaisant folie… Vous font ceste melencolie : Mais c'est un mal dont on relieve ; Faictes à vos pensées triefve.
    la Belle dame sans mercy (trêve)
  13. Pourrissable.
    Œuvres, p. 352 (pourrissable)
  14. Amis, t'amour me contraint.
    Œuv. p. 773 (ton [1])
  15. Regrettant la doulceur nayve du naturel pays, qui tousjours demeure emprainte ou courage.
    Espér. ou consolation des trois vertus. (natif, ive)
  16. Rien ne m'est bon ; n'autre bien n'assaveure, Fors seulement l'attente que je meure.
    Compl. contre la mort. (bon [2])
  17. Escharceté est à noble interdite ; Tout gentil cueur tient au large sa bende.
    Brev. des nobles. (bande [2])
  18. Escharceté [lésine] est à noble interdite ; Tout gentil cueur tient au large sa bende.
    Bréviaire des nobles. (interdire)
  19. En tant qu'il procede par maniere d'envayssement [attaque] de parolles et par la forme de reprendre.
    p. 406, dans RAYNOUARD, Lexiq. (envahissement)
  20. Chacun luy nuist, riens ne lui est alegre ; Tout luy messiet, et reconfort l'enaigre [l'irrite].
    Le débat des deux fortunes. (allègre)