Alain CHARTIER, auteur cité dans le Littré

CHARTIER (1385-1433)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHARTIER a été choisie.

215 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des quatre dames 1424 28 citations
Quadrilogue invectif 1422 34 citations

Quelques citations de Alain CHARTIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 215 citations dans le Littré.

  1. Les biens mondains, les honneurs et les gloires, Qu'on aime tant, desire, prise et loue, Ne sont qu'abus et choses transitoires, Plus tost passans que le vol d'une aloue.
    Régime de fortune, Ball. 11 (alouette)
  2. Deux cueurs en ung vouloir conjoings.
    Liv. des 4 dames. (conjoindre)
  3. Qui ne commence son euvre sur affection vertueuse, et ne la conduit au liveau et sous la mesure de raison, semble à celuy qui edifie sur faulx fondement.
    l'Espérance, p. 298 (niveau)
  4. L'archevesque de Ravenne estoit de la famille et maison des Ursins de Rome.
    Hist. de Charles VII, p. 259, dans LACURNE (famille)
  5. De gens la peuploye [la France], La foy augmentoye, Justice gardoye, Science y mettoye.
    Vers à la noblesse de France. (peupler)
  6. Amours, veuillez moi conforter ; Regardez mon cueur qui se pasme, Qui est tout fin prest de finer.
    Poésies, p. 791, dans LACURNE (fin, fine [2])
  7. Comme peut estre creance d'homme si legiere, que telles baguenaudes soient prinses pour doctrine, ou telles superstitions pour vraye religion ?
    l'Espérance, p. 253 (baguenaude)
  8. On dit qu'à ung bon demandeur Qui est hardy de demander, Ne faut qu'ung bon esconduiseur Qui le sache bien reffuser.
    Poésies, p. 783 (éconduiseur)
  9. Mais que demandes-tu ? tu quiers chemin à toy perdre, à l'exemple de moy, et veulx saillir du havre de seureté pour toy noyer dedans la mer.
    le Curial. (havre)
  10. Ainsi pourrez en tout lieu comparer, Et en amant passer mainte pensée, Et tant sera honneur en vous tassée Que vous pourrez amoureux appeler.
    Lai de Plaisance. (tasser)
  11. Mon disciple sainct Pol, herault et publieur de mes commandemens.
    Œuv. p. 280 (publieur)
  12. Et ses divers tours m'a monstrez, Biens et maulx ensemble accoustrez, Non pas petis, mais tous oultrez.
    Livre des quatre Dames. (accoutrer)
  13. Et le roy, regardant le faict, en vouloit faire justice, comme appartient de droict à un chascun faire.
    Charles VII (droit [3])
  14. Regret m'assault, et pitié me fait guerre, Pleure, gemis, et n'est homme qui l'oye.
    Ball. sur la mort de sa dame (guerre)
  15. En ce mortel monde ne faut y prendre ses aises ni constituer sa fin.
    Consolation des trois vertus. (aise [1])
  16. Fouir [fuir] ce brouillas de temps.
    Espérance ou consolat. des trois vertus. (brouillard [1])
  17. Homme n'est pas facteur des creatures de Dieu, mais contemplateur de ses œuvres.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (contemplateur, trice)
  18. Legier cœur et plaisant folie… Vous font ceste melencolie : Mais c'est un mal dont on relieve ; Faictes à vos pensées triefve.
    la Belle dame sans mercy (trêve)
  19. Et l'ingratitude des dons de Dieu est punie sur les hommes par substraction de sa grace.
    Quadrilogue invectif. (soustraction)
  20. Peu après la guette de St Denys vit venir les coureurs des François, et sonna à tout ; et incontinent le dit messire de Beaumont et ses gens d'armes saillirent hors de la diste ville.
    ib. p. 99 (tout, toute)