Alain CHARTIER, auteur cité dans le Littré

CHARTIER (1385-1433)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme CHARTIER a été choisie.

215 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Le livre des quatre dames 1424 28 citations
Quadrilogue invectif 1422 34 citations

Quelques citations de Alain CHARTIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 215 citations dans le Littré.

  1. Fault il donc faire tous unis [traiter également] Les humbles servans et les faulx, Et que les bons soient punis Pour les pechez des desloyaux ?
    Œuvres, p. 521 (unir)
  2. Qui ne commence son euvre sur affection vertueuse et ne la conduit au liveau et sous la mesure de raison, semble à celui qui edifie sur faulx fondement, et conduit son ouvrage en tasche pour apparoir, non pas pour durer.
    l'Espérance, p. 298 (tâche [2])
  3. Lors suis-je esjoy de ton aise, et prens plaisir en ce que tu evades les miseres que je seuffre chacun jour.
    le Curial. (évader (s'))
  4. Cler ruisselet decourant de la source de vie.
    l'Espérance, Œuvr. p. 279 (ruisselet)
  5. Ne tu ne scez mettre frain en tes desirs, sinon de vouloir tousjours le contraire de ce que tu dois.
    Quadriloge invectif. (contraire)
  6. Et s'il s'en tient, le cueur au corps luy ront, Et s'il y va, les gens en parleront.
    le Débat des deux fortunes. (parler [1])
  7. Dont j'ai souffert tant longuement Dure peine, ennuyeux tourment, Qu'il pert [paraît] que je fuz né à tout Et qu'onques ne fu autrement, Et si n'en puis trouver le bout.
    le Débat du Réveille matin. (bout [1])
  8. Il n'y eut autre dommage sur les dits François, fors qu'en un coquet où estoient douze hommes de guerre, lequel effondra, et pour ce en noya neuf, qui fut grand dommage.
    Hist. de Charles VI et VII, p. 245, dans LACURNE (coquet [2])
  9. Les citoiens sont despourveus d'esperance et descoignoissans de seigneurie, par l'oscurté de ceste trouble nuée.
    l'Espérance ou consolation des trois vertus (obscurité)
  10. Dieu permet qu'il soit vexé par guerre, en laquelle chercher une scintille de justice est soy abuser.
    Quadril. invectif. (vexer)
  11. Car angoisse prevue est à demy passée.
    Espér. des trois vertus. (passer)
  12. Amis, t'amour me contraint.
    Œuv. p. 773 (ton [1])
  13. Adonc y seras-tu plus meschant de ce que tu cuideras y estre plus heureux.
    Curial. 394 (méchant, ante)
  14. Mon disciple sainct Pol, herault et publieur de mes commandemens.
    Œuv. p. 280 (publieur)
  15. Furent festoyez en la ville de Paris et receus bien honnorablement, et menez par l'obeissance et par les subjects du roy jusques en Allemaigne.
    Hist. de Ch. VI et VII, p. 247 (obéissance)
  16. Chascun se pare Et veut aller à la tentare, Et semblent bouhoureaux en mare.
    Poésies, p. 665 (bourret et bourrot [2])
  17. Quant amours ot oÿ mon cas, Et vit qu'à bonne fin tendi, Il remit sa flesche au carcas.
    Excusat. de maître Alain. (fin [1])
  18. Peu après la guette de St Denys vit venir les coureurs des François, et sonna à tout ; et incontinent le dit messire de Beaumont et ses gens d'armes saillirent hors de la diste ville.
    ib. p. 99 (tout, toute)
  19. Dont il a dueil tel et si grant, Que ce luy est infinité.
    Poésies, p. 747 (infinité)
  20. Et desir, espoir, use et gaste Au long aller, Sans y laisser que regaler.
    le Livre des quatre dames (régaler [1])