« équateur », définition dans le dictionnaire Littré

équateur

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

équateur

(é-koua-teur) s. m.
  • 1 Terme d'astronomie. Grand cercle de la sphère céleste, perpendiculaire à l'axe, et qui la divise en deux hémisphères, l'un méridional, l'autre septentrional. Les régions situées sous l'équateur. La situation de l'équateur qu'on se figure comme un grand cercle tracé au ciel et dont la moitié seule est visible, Francœur, Uranogr. n° 8.
  • 2Grand cercle de la sphère terrestre, projection de l'équateur céleste sur notre globe, appelé autrement ligne équinoxiale ou, simplement, ligne. La France est au nord de l'équateur. Les degrés de latitude se comptent à partir de l'équateur. L'équateur coupe l'horizon en deux parties égales, Francœur, Uranogr. n° 11.

    Équateur se dit, dans le même sens, du soleil, des planètes et de leurs satellites. L'équateur du soleil. Ainsi que Mars, cette planète [Jupiter] a deux bandes parallèles à son équateur et qui en sont très voisines, Francœur, Uranogr. n° 84.

  • 3 Terme de physique. Équateur magnétique, ligne irrégulière, formée autour du globe par la suite des points où l'inclinaison de l'aiguille aimantée est nulle.

ÉTYMOLOGIE

Lat. aequatorem, nom, chez les Romains, d'un inspecteur des monnaies, de aequare, rendre égal ; circulus aequator, cercle qui rend égal, à cause que, sous l'équateur, les jours sont constamment égaux aux nuits, et surtout parce que, quand le soleil arrive à l'équateur, les jours sont égaux aux nuits par toute la terre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉQUATEUR. Ajoutez :
4Équateur d'un aérostat, le cercle qui en marque le milieu. De la partie supérieure de la soupape jusqu'à l'équateur, un filet soutient par des cordes nombreuses une nacelle en forme de barque, Journ. offic. 29 janv. 1877, p. 688, 2e col.