« régicide », définition dans le dictionnaire Littré

régicide

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

régicide

(ré-ji-ci-d') s. m.
  • 1Assassin d'un roi.

    Nom donné, lors de la restauration des Stuarts et de celle des Bourbons, aux hommes qui avaient condamné à mort Charles Ier et Louis XVI.

  • 2Assassinat d'un roi. J'ai eu le plaisir de vérifier dans saint Thomas, le docteur angélique, toute la doctrine du régicide, Voltaire, Lett. d'Argental, 15 février 1763. On les représentait [les jésuites] à la fois comme idolâtres du despotisme pour les rendre vils, et comme prédicateurs du régicide pour les rendre odieux ; ces deux accusations pouvaient paraître un peu contradictoires, D'Alembert, Destr. des jésuites, Œuv. t. V, p. 54, dans POUGENS.

    Il se dit de la condamnation à mort de Charles Ier et de Louis XVI.

  • 3 Adj. Qui est relatif au meurtre d'un roi. N'est-ce pas le fanatisme religieux qui seul s'arroge le droit de les soulever [les peuples], de les enivrer, de leur mettre en main le couteau régicide ? D'Holbach, Essai préj. ch. 12, dans DUMARSAIS, t. VI, p. 283. Moi qui suis né d'un vieux sang régicide, Je fais l'aumône au dernier de nos rois, Béranger, Nostrad.

    Doctrine régicide, doctrine qui excite à l'assassinat d'un souverain.

ÉTYMOLOGIE

Lat. fictif, regicida, regicidium, de rex, roi, et caedere, tuer.