« rêche », définition dans le dictionnaire Littré

rêche

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

rêche

(rê-ch') adj.
  • 1âpre, rude au goût. Pomme, poire rêche.
  • 2Rude au toucher. Cette étoffe est rêche.
  • 3 Fig. et familièrement. Rétif, difficile à vivre. Il met plus d'énergie que de grâce dans ses discours, et je lui trouve même l'esprit un peu rêche, Rousseau, Hél. I, 44.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quex vins que ce soit, reech ou seur mere…, Liv. des mét. 300.

ÉTYMOLOGIE

Picard, rèke, âpre au goût ; bourg. vin riache et var, vin rêche et vert ; de l'allem. resche, rösche, rude, cassant, d'après Diez ; Scheler dit que dans le midi de l'Allemagne il a souvent entendu appliquer räsch ou ras à du fruit âpre au goût, au vin d'une saveur un peu âcre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RÊCHE. Ajoutez : - REM. J. J. Rousseau, Héloïse, I, 44, dit en note : " Rêche, terme du pays, pris ici métaphoriquement. Il signifie au propre une surface rude au toucher et qui cause un frissonnement désagréable en y passant la main, comme celle d'une brosse fort serrée, ou du velours d'Utrecht. " J. J. Rousseau se trompe, rêche n'est pas particulier au pays romand, il appartient à la langue générale, mais, probablement, il est le premier qui en ait fait un emploi métaphorique.