« vielleur », définition dans le dictionnaire Littré

vielleur

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

vielleur, euse

(viè-leur, leû-z', ou, plus rarement, vi-è-leur) s. m.
  • 1Joueur, joueuse de vielle. On voit bien qu'Homère, qui est l'auteur de toutes ces impertinences, n'était qu'un vielleur qui demandait son pain de porte en porte, Ancillon, Mél. de litt. t. II, p. 309, dans POUGENS.
  • 2 S. m. Vielleur, nom donné à certains insectes.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li uns fu vielleres, on l'apeloit Gautier, Berte, X.

XIVe s. Nous les aprenons [les arts] en faisant, si comme à estre edifieur en edifiant, età estre vieuleur en vielant, Oresme, Éth. 33.

ÉTYMOLOGIE

Vieller ; bourguig. viéleu.