« arroger », définition dans le dictionnaire Littré

arroger

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

arroger (s')

(a-ro-jé), arrogeons, arrogeais, arrogeai, arrogeant v. a.
  • Arroger à soi, s'attribuer mal à propos quelque chose. Ils se sont arrogé ce privilége. Les priviléges que cette nation s'est arrogés. Et sans avoir pour lui les lois et la naissance, César ose des rois s'arroger la puissance, Voltaire, Triumv. II, 2. Il s'arroge une part dans leur divinité, Delavigne, Paria, I, 2.

HISTORIQUE

XIVe s. Le quel retourna arroguer le dit exposant, Du Cange, arrogare. Lequel arrogoit le sup - pliant de paroles injurieuses, Du Cange, ib.

XVe s. Toujours [il] le arroguoit de ses dures et arrogans paroles, Du Cange, ib.

ÉTYMOLOGIE

Arrogare, de ar pour ad, à, et rogare, demander pour soi, s'attribuer (voy. ROGATION).