« myope », définition dans le dictionnaire Littré

myope

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

myope

(mi-o-p') s. m.
  • 1Celui, celle qui a la vue fort courte ; c'est l'opposé de presbyte. L'on a vu des personnes devenir tout d'un coup myopes, par accident, comme le jeune homme dont parle M. Smith dans son Optique, qui devint myope tout à coup en sortant d'un bain froid, dans lequel cependant il ne s'était pas entièrement plongé, Buffon, Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 462.

    Fig. Aucun de nos myopes économiques ne se serait jamais douté…, Grimm, Correspond. t. I, p. 7, dans POUGENS. L'in-32 trompait l'œil du myope, Mais vos défauts vont être tous sentis, Béranger, IN-8°.

    Adj. Une personne myope. Un œil myope.

    Fig. Le doute… Spectre myope et sourd, qui, fait de jour et d'ombre, Montre et cache à la fois toute chose à demi, Hugo, Crép. 38.

  • 2 Terme d'entomologie. Genre d'insectes a deux ailes qui vivent sur les fleurs.

ÉTYMOLOGIE

Μύωψ, de μύειν, serrer, et ὢψ, œil, (voy. OPTIQUE) : celui qui serre les yeux, expression prise de l'habitude qu'ont les myopes de rapprocher à demi les paupières pour voir un peu moins mal.