« bran », définition dans le dictionnaire Littré

bran

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

bran

(bran) s. m.
  • 1Partie du son la plus grossière.

    Bran de Judas, tache de rousseur au visage. Locution vieillie, et qui vient sans doute de ce qu'on se représenta Judas roux.

  • 2Bran de scie, poudre qui tombe du bois quand on le scie.
  • 3Matière fécale.
  • 4Interjection qui sert à exprimer le mépris. Bran de lui ! Surtout vive l'amour et bran pour les sergents, [Régnier, Sat. X]

    Vieux.

    PROVERBE

    Faire l'âne pour avoir du bran, se montrer plus simple qu'on n'est réellement pour obtenir quelque chose.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li talemelier [boulangers] qui sont haubanier sont quites du tonlieu des pors [cochons] qu'il achetent, por tant qu'il aient une fois mangié de leur bren [son], [Livr. des mét. 6] Eschalaz, bren, fuerre, tuile, ne doivent point de chaucie, [ib. 278]

XIVe s. Pren des deux voies la meilleur ; Laisse le bren et pren la fleur, [J. Bruyant, dans Ménagier, t. II, p. 17] Chandelle mise en bran se garde souverainement, [Menagier, II, 5]

XVIe s. Vendre à l'enchere autant bren que farine, [Marot, J. V, p. 216] Il n'est jour auquel on ne m'ouist gronder en moy mesme et contre moy : bran du fat ! [Montaigne, I, 270] Que cherches-tu, mon fils ? - Quelques espoussettes, un miroir, une chaufferette, un manche de cuillere, du bran de froment [pour la toilette], [D'Aubigné, Faen. III, 1] Nulle peste, nulle guerre, nul ennuy ; bren de paourté, bren de soulcy, bren de melancholie ! [Rabelais, Progn. Pant. VI] [il] Faisoit de l'asne pour avoir du bran, [Rabelais, ib. I, 2]

ÉTYMOLOGIE

Berry, bren, prononcé brin, ordure ; provenç. bren, son ; anc. espagn. bren de la farina ; brenno, son dans plusieurs patois italiens ; angl. bran ; du celtique : gaél. bran ; kymri, brân ; bas-bret. brenn. Tous ces mots signifient son de farine ; et pour le sens d'excrément que bran a aussi en français : gaél. breun ; gall. braen, mauvaise odeur.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRAN. Ajoutez :
5 Bran d'agace, nom, en Belgique, de la gomme du cerisier, du prunier et des autres arbres qui portent des fruits à noyaux, [Rev. critique, 20 mars 1875, p. 186]