« aide:2 », définition dans le dictionnaire Littré

aide

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

aide

(ê-d') s. m.
  • 1Se dit des personnes qui prêtent leur concours à une autre. Ce chirurgien a deux aides très adroits. Cette infirmière est une aide intelligente. Si tu cherches un aide à traiter d'imposteur, Un roi qui t'a fermé la porte de mon cœur, Corneille, Perth. III, 4.
  • 2Aide-maçon ou aide à maçon, manœuvre qui aide le maçon. Que celui d'un fripier ou d'un aide à maçon, Régnier, Sat. XII.
  • 3Aide de cuisine, celui qui sert sous le chef de cuisine.
  • 4Aide des cérémonies, officier qui sert sous le grand maître des cérémonies.
  • 5Aide de camp, officier attaché à un général. Au bout de quelques années, il se défit du régiment pour s'attacher plus particulièrement à la personne du roi, qu'il suivit toujours dans ses campagnes, en qualité de son aide de camp, Fontenelle, Dangeau.

    Aide-major ou aide-chirurgien, chirurgien adjoint ou chirurgien-major. Sous-aide, celui qui est subordonné à l'aide-major.

    Aide-major ou aide-major de corps, officier placé sous la direction immédiate du major de corps et le remplaçant en cas d'absence. Ce grade n'existe plus, Général Bardin.

    Aide-major de place, officier sous la direction du major de place. Ce grade est aujourd'hui remplacé par celui d'adjudant de place.

    Aide-major général, titre qui se donne aux officiers généraux directement employés sous les ordres du major général. Autrefois il y avait eu sous ce nom des officiers majors de corps exerçant auprès des détachements les fonctions de major général.

    Aide-major des logis, officier dont les fonctions étaient analogues à celles des officiers d'état-major des armées républicaines.

  • 6Aide de plongeur, dans la pêche des perles, pêcheur qui se tient dans une barque prêt à retirer le plongeur au premier signal que celui-ci donne au moyen d'une corde.
  • 7Aide maître de pont ou chableur, celui qui aide à conduire les bateaux dans les passages difficiles.
  • 8Aide ou assistante, religieuse qui aide celle qui est en charge.
  • 9Dans la marine, officier marinier de canonnage, de timonerie, de charpentage, sous le maître et le second maître de chacun de ces états. On appelle aussi aides deux matelots appariés pour s'assister réciproquement dans leurs fonctions.
  • 10Aide, domestique du bourreau. L'exécuteur et ses aides.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li mestre du mestier a la petite joustice et les amendes des maçons, des plastriers et des marteliers et de leurs aydes et de leurs aprentis, Livre des Mét. 110.

XVIe s. J'estois aide d'enseigne au regiment de Chappes. Aide-enseigne est un honneste homme qui aide à porter le drapeau ; comme on dit aide de camp, aide de sergent major, aide de sergent de bataille ; on commence à dire aide de caporal, aide de tambour. Tout se fait par aides ; j'ai veu qu'on ne parloit d'aides de lict qu'en Pologne, D'Aubigné, Faen. IV, 15. J'aimerois mieux estre bon aide de sommelier, D'Aubigné, ib. L'un estoit aide à maçon, Paré, VIII, 32.

ÉTYMOLOGIE

Aide.