« granit », définition dans le dictionnaire Littré

granit

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

granit

(gra-ni, ou, plus souvent, gra-nit') s. m.
  • 1Roche composée de cristaux de feldspath, de mica et de quartz. Le granit est d'origine ignée. Les granits recouvrent encore aujourd'hui la plus grande partie du globe ; et, quoique les quartz percent quelquefois au dehors et se montrent en divers endroits sur de fortes épaisseurs et dans une grande étendue, ils n'occupent que de petits espaces à la surface de la terre en comparaison des granits, Buffon, Minér. t. I, p. 143. Le granit dont les crêtes centrales de la plupart de ces chaînes sont composées, le granit, qui dépasse tout, est aussi la pierre qui s'enfonce sous toutes les autres, Cuvier, Révol. p. 26. Les granits diffèrent des porphyres en ce qu'ils n'offrent que des rudiments agrégés les uns dans les autres sans qu'ils aient aucune espèce de pâte qui les réunisse, Brard, Minéral. appliq. aux arts, t. II, p. 221.

    Fig. Qu'enfin, contre cette vieille garde, contre cette forteresse vivante, contre cette colonne de granit, comme son chef l'avait appelée, les hommes étaient impuissants et que des canons pouvaient seuls la démolir, Ségur, Hist. de Nap. X, 5. Ces tribuns opposant, lorsqu'on les réunit, Une charte de plâtre aux abus de granit, Hugo, Crép. 7.

    On trouve aussi granite.

  • 2Sorte d'apparence donnée à la reliure. De même un beau granit sur un livre mal fait, Ne peut jamais produire un excellent effet, Lesné, la Reliure, p. 29.

ÉTYMOLOGIE

Bat-lat. granitum, grenu, du latin granum, grain ; ital. granito.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GRANIT. Ajoutez : - REM. M. le pasteur Dupin de Saint-André, de Sauveterre (Basses-Pyrénées), observe que le granit se compose de feldspath, de quartz et de mica. Le Dictionnaire oublie le quartz.