« puritain », définition dans le dictionnaire Littré

puritain

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

puritain, aine

(pu-ri-tin, tè-n') s. m.
  • 1Nom donné à chacun des membres d'une secte protestante ainsi appelée parce qu'elle prétend être plus purement attachée que les autres presbytériens à la lettre de l'Écriture ; elle rejette la hiérarchie. Les calvinistes se vantaient d'être ceux des réformés qui s'attachaient le plus purement à la lettre de l'Écriture ; ce qui fut cause qu'on leur donna le titre de puritains en Angleterre et en Écosse, Bossuet, Var. IX, 75. Ces puritains, espèces de calvinistes, se réfugièrent, vers l'an 1620, dans ce pays nommé depuis la Nouvelle Angleterre, Voltaire, Mœurs, 153.

    Adjectivement. Un ministre puritain. La secte puritaine. Il y a là dedans [des vers de Thomson] un sentiment de cette piété puritaine et candide ; il y a quelque chose de cette exaltation naïve de l'Écosse qui s'anime pour l'amour de la patrie, et d'une patrie du Nord, Villemain, Litt. fr. XVIIIe siècle, 2e part. 2e leç. Cette action de l'esprit français, qui tout à coup, dans l'Écosse puritaine, fait briller une littérature…, Villemain, ib. 2e part. 3e leç.

  • 2Se dit, par extension, de ceux qui affectent une grande rigidité de principes moraux ou politiques.

ÉTYMOLOGIE

Angl. puritan, du lat. purus, pur, par l'intermédiaire de puritas.