« rabâcheur », définition dans le dictionnaire Littré

rabâcheur

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

rabâcheur, euse

(ra-bâ-cheur, cheû-z') s. m.
  • Terme familier. Celui, celle qui rabâche. Je suis bien rabâcheuse, Mlle de L'Espinasse, Lett. t. II, p. 2, dans POUGENS. On ose parler de patrie et de vertu sans passer pour rabâcheur, Rousseau, Lett. à d'Alemb. Je vois, par ce que vous me mandez, que nous ne tarderons pas à voir le Corneille [le Commentaire] ; n'oubliez pas de le louer beaucoup quand il est sublime, et, quand il est rabâcheur, faites-le sentir sans le dire, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 17 nov. 1762. Mais où trouver des antidotes Contre ce rabâcheur d'anciennes anecdotes… ? Delille, Convers. I.

ÉTYMOLOGIE

Rabâcher ; génev. rebâcheur ; wallon, rabageu.