Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ, auteur cité dans le Littré

D'AUBIGNÉ (1552-1630)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme D'AUBIGNÉ a été choisie.

Fils de calviniste, élevé à Genève, il a combattu à partir de 1568 dans l'armée hugenote. Blessé en 1577 à la bataille de Casteljaloux, il commença à dicter « Les tragiques » pendant sa convalescence ; le livre ne paraîtra qu'en 1616. Adversaire de l'Édit de Nantes, qu'il considérait comme une humiliation pour les protestants (leur religion n'y était que tolérée et non autorisée), il prit les armes contre Louis XIII et mourut à Genève où il s'était retiré.

3080 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Histoire universelle depuis 1550 jusqu'en 1601 1620 1675 citations
La confession catholique du Sieur de Sancy 1660 118 citations
Les aventures du baron de Fænestre 1617 252 citations
Les tragiques 1616 155 citations
Sa vie à ses enfants, ou Mémoires de la vie de Théodore Agrippa d'Aubigné, écrits par lui-même 1629 186 citations

Quelques citations de Théodore Agrippa D'AUBIGNÉ

Voici un tirage aléatoire parmi ses 3080 citations dans le Littré.

  1. À l'escart lui estant venu encore un roy, il fist son reste, et le fredon [brelan] lui ayant succedé, il jette les quatre rois sur table....
    Faen. IV, 10 (fredon)
  2. Lui offrir 200 mil escus pour fermer les yeux à l'evasion de son prisonnier.
    Vie, CIV (évasion)
  3. La baterie commença donc le lendemain, un coup de laquelle porta une bale artificielle ou autre dans la tour des poudres, qui mit en ruine une partie de la ville.
    ib. III, 523 (balle [1])
  4. Les chrestiens perdirent dix huict mille hommes, que morts, que mis à la cadenne.
    Hist. I, 118 (cadène)
  5. Il avoit enfermé un poinçon de poudre dans l'espesseur d'une muraille.
    Hist. II, 410 (épaisseur)
  6. Ils m'empeschoient de dormir, me despensoient en fauconniers et en hongres....
    Faen. I, 5 (dépenser)
  7. Aiant les levres sur son oreille et mesnageant ma voix, lui respondoit souvent : que dis-tu ?
    Hist. III, 285 (ménager [1])
  8. Le marquis d'Arly prit une de ses manchettes pour serviette, et s'en essuya les mains.
    Conf. II, 1 (manchette)
  9. Lors, pour se oster la haine de cette affaire, le renard envoya Pompée Collonne avec mine de mener secours.
    Hist. I, 242 (renard [1])
  10. Laverdin, aiant mangé en faisant la besogne, trousse en malle son prisonnier.
    Hist. III, 175 (malle)
  11. Par la mutinerie des gens de guerre.
    Hist. I, 313 (mutinerie)
  12. Ce quatorziesme et quinziesme jour employez en perpetuelle batterie, les pieces d'estaches petites et d'ouvrage frais furent mises en poudre et abandonnées, et puis le seiziesme emploiez au battement des courtines, qui valloient encore moins.
    Hist. II, 203 (battement)
  13. Dont avint qu'un cerf et quatre biches estonnées du bruit se lancerent d'elles mesmes d'effroi, et se forpaisans vers les murailles de la ville....
    Hist. II, 55 (forpaiser)
  14. Enay : vous avez des roses [rosettes] en hyver ? - Faeneste : Sur les deux pieds trainantes à terre, aux deux jarrets pendantes à mi jambes.
    Faen. I, 2 (rose [1])
  15. Estant toute la place environnée de fossés de 60 pieds de gueule, profonds de demie pique d'eau.
    Hist. III, 112 (gueule)
  16. Je retournai sur le champ à l'assemblée à laquelle je presentai mon canevas, qui, ayant été examiné par la compagnie, fut approuvé en tout.
    dans le Dict. de DOCHEZ. (canevas)
  17. Le prince de Genevois, ne trouvant pas l'air de la Rochelle assez delicat, se mignardoit aux champs.
    Hist. II, 294 (mignarder)
  18. ....Qu'il n'estoit plus d'avis de prester des hommes pour faire jouer une mine esventée.
    Hist. II, 360 (mine [2])
  19. Un quartier de pierre rompit la planche, et envoia petardier et petard dans les fossez.
    ib. III, 381 (pétardier)
  20. Panegyrique.
    ib. III, 80 (panégyrique)