Paul Louis COURIER, auteur cité dans le Littré

COURIER (1772-1825)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COURIER a été choisie.

1019 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de France et d'Italie 1828 698 citations
Pamphlets 1815 43 citations
Simple discours pour l'acquisition de Chambord 1821 24 citations

Quelques citations de Paul Louis COURIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1019 citations dans le Littré.

  1. Hélène sut fixer tous ses amants et ne se fixa jamais.
    Éloge d'Hélène. (fixer)
  2. Allées d'arbrisseaux et de fleurs, tout cela morcelé entre dix paysans ; l'un y va fouir des haricots, l'autre de la vesce.
    Lett. V (fouir)
  3. Si la vigne peut passer fleur et ne point couler, on ne saura où mettre tout le vin cette année.
    Gaz. du village. (vigne)
  4. J'ai écrit maintes lettres à M. Basili ; mais il y a un sort sur toute ma correspondance.
    Lett. I, 325 (sort)
  5. Point de politique, tout le monde en bottes [sans gêne] ; quelles délices.
    Lett. II, 109 (botte [2])
  6. Toi, Pierre, combien as-tu payé cette année-ci ? tant ; le voilà.
    Pamphlet des pamphlets. (tant)
  7. Puisque, de ce moment, vous m'érigez en oracle, me voilà sur mon trépied.
    Lett. II, 242 (trépied)
  8. Tous les vieillards qui avaient connu Pisistrate se récriaient sur la ressemblance [de Périclès avec lui].
    Lett. II, 328 (récrier (se))
  9. Aussi vous aidais-je à semer, ou à serrer vos gerbes, quand le temps menaçait d'orage.
    2<sup>e</sup> lett. partic. (temps)
  10. Bourgeau [marchand de bois] me déclara qu'il voulait de moi 1200 francs de dommages et intérêts, comme n'ayant pas coupé assez de bois pour sa vente.
    à MM. les juges du tribunal à Tours (vente)
  11. La biche [qui a perdu son faon] dissipe son chagrin en cherchant d'autres herbages et d'autres forêts.
    Lett. II, 169 (herbage [1])
  12. Mes lettres vous pleuvront, une page pour une ligne, et dans peu vous en aurez haut comme cela.
    Lett. I, 25 (pleuvoir)
  13. Sous le fardeau de deux énormes épaulettes, il [Dorante] jure comme Lannes.
    I, 227 (épaulette)
  14. Voilà le début d'Hécatée dans son histoire : .... ce n'étaient guère que des légendes fabuleuses.... peu de faits noyés dans des contes à dormir debout.
    Trad. d'Hérod. Préface du trad. (noyé, ée)
  15. Je fus en prison deux mois à Sainte-Pélagie, par l'indulgence des magistrats, pour avoir outragé la morale publique, crime de Socrate comme vous savez ; sur la morale particulière, un peu différente de l'autre, je n'ai eu de démêlés avec qui que ce soit, et même n'entends point dire qu'on me reproche rien.
    Au rédact. de la Quotidienne (morale)
  16. Le duc d'Angoulême crève les chevaux sur la route de Bayonne.
    II, 268 (crever)
  17. Vous savez bien qui vous nommâtes à la place de Visconti ; ce fut un noble, un vicomte, un gentilhomme de la chambre.
    I, 126 (chambre)
  18. Voici une réquisition de mille bœufs pour conduire de Toulouse à Pau votre artillerie.
    Lett. II, 270 (réquisition)
  19. C'est [M. Schoeffer] un fort habile homme ; aussi l'ai-je suivi en beaucoup d'endroits où j'ai rapetassé Amyot.
    Lett. II, 4 (rapetasser)
  20. J'ai vu mille pauvres recevoir mille écuelles de soupe à la porte de Marmoutiers.
    I, 183 (écuelle)