Paul Louis COURIER, auteur cité dans le Littré

COURIER (1772-1825)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme COURIER a été choisie.

1019 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Lettres de France et d'Italie 1828 698 citations
Pamphlets 1815 43 citations
Simple discours pour l'acquisition de Chambord 1821 24 citations

Quelques citations de Paul Louis COURIER

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1019 citations dans le Littré.

  1. Ce qui m'empêchait de vous écrire, c'étaient les coteries [clubs] auxquelles je me trouve livré aujourd'hui.
    Lett. I, 16 (coterie)
  2. La foi du centenier, la foi du charbonnier sont passées en proverbe ; je suis soldat et bûcheron, c'est comme charbonnier.
    Lettr. à l'Acad. des inscr. (charbonnier, ière)
  3. Je ne doute pas que ce grand pays [la Grande-Grèce], où tout est grec, ne me fournît aisément de quoi vous intéresser et rendre mes lettres dignes de leur adresse.
    Lettr. I, 149 (adresse)
  4. Dans l'état de nature.... l'homme exempt de tout vice et de la corruption des temps où nous vivons, ne parlait point, mais criait, murmurait ou grognait, selon ses affections du moment.
    9<sup>e</sup> lettre au censeur. (nature)
  5. Plusieurs Français, non des plus huppés, tiennent table ouverte à tous venants.
    Lett. I, 35 (huppé, ée)
  6. Agatharque se vantait d'avoir le travail facile, et de finir promptement ses tableaux.
    Lett. II, 339 (facile)
  7. Vous nous plaignez beaucoup, nous autres paysans.... mais songez donc, monsieur, qu'autrefois on nous tuait pour cinq sous parisis.
    Lettre 1re. (parisis)
  8. Deux arpents.... susceptibles d'ailleurs de beaucoup augmenter en valeur ou en étendue.
    Gaz. du village. (susceptible)
  9. Un homme se trouvant là, sans fonctions apparentes, m'aborda familièrement et me demanda confidemment si je n'étais point auteur de certaines brochures ; je m'en défendis fort.
    Pamph. des pamph. (confidemment)
  10. Rendez-moi ce service à la charge d'autant.
    I, 175 (charge)
  11. En prison le bal et les violons ; un maire verbalise ; un procureur du roi voit là dedans des complots.
    Lett. particul. (verbaliser)
  12. Poussez à Marcassus, poussez à Marcellus l'antithèse, l'hypotypose, la catachrèse.
    I, 120 (catachrèse)
  13. Mérite non commun, savez-vous, ni facile, de clore en peu de mots beaucoup de sens.
    Pamphlet des pamphlets. (sens [1])
  14. Ces douze poinçons vont à Paris, où l'on en fait du vin de Bourgogne ; ils payent à l'entrée 75 francs chaque, plus six francs de remuage, taxe de l'usurpateur devenue légitime.
    Gaz. du village, n° 4 (remuage)
  15. Furia se fâcha, je m'emportai, et l'envoyai promener en termes qui ne se peuvent écrire.
    Lett. Renouard. (promener)
  16. Un général emploie chez nous son galon et sa broderie à couvrir une si grossière incapacité.
    Lett. II, 249 (galon)
  17. Je n'ai fait que 40 visites, 80 révérences ; ce n'est rien pour un aspirant aux emplois académiques.
  18. Les jésuites criaient contre Pascal, et l'eussent appelé pamphlétaire, mais le mot n'existait pas encore ; ils l'appelaient tison d'enfer, la même chose en style cagot.
    Pamphl. des pamphl. (style)
  19. Par la révolution Versailles s'est fondu dans la nation ; Paris est devenu l'Œil-de-bœuf, tout le monde en France fait sa cour.
    Pamphl. des pamphl. (œil)
  20. Titus, prince adoré de tout ce qui avait les grandes entrées et qui montait dans les carrosses.
    I, 302 (entrée)