Jacques DELILLE, auteur cité dans le Littré

DELILLE (1738-1813)

Dans le texte d'origine du Littré, les auteurs pouvaient être nommés par de nombreuses variantes. Dans cette version en ligne, la forme DELILLE a été choisie.

poète (Voyez JANSÉNISTE)

1117 citations dans le Littré

Œuvres citées dans le dictionnaire Littré

Cette liste des œuvres a été compilée manuellement pour ce site web. Elle n'est pas exhaustive, et privilégie autant que possible les références aux éditions originales. Elle peut toutefois comprendre des publications contemporaines d'É. Littré, lorsque ce dernier était explicite sur ses sources ou qu'il cite des compilations. Le dictionnaire imprimé contenait d'ailleurs une liste très partielle des œuvres et auteurs.

Titre de l'œuvre Date de parution Citations
Énéide 216 citations
La conversation 1812 103 citations
Les Géorgiques, traduction de Virgile 1769 92 citations
Les jardins ou L'art d'embellir les paysages 1782 69 citations
Les trois règles de la Nature 1809 184 citations
L'homme des champs, ou Les Géorgiques françaises 1802 73 citations
L'imagination 1806 153 citations
Paradis perdu 132 citations
Pitié 50 citations

Quelques citations de Jacques DELILLE

Voici un tirage aléatoire parmi ses 1117 citations dans le Littré.

  1. Harassé, fatigué, je succombe au sommeil.
    Convers. 1 (succomber)
  2. Du temps, des eaux, de l'air, n'effacez point la trace ; De ces rochers pendants respectez la menace.
    Jardins, II (menace)
  3. ....Puisque ton œil embrasse Et les cieux et l'enfer, et le temps et l'espace.
    Parad. perdu, I (œil)
  4. Ainsi, lorsque, du cerf poursuivant le trépas, Un chien tout haletant le relance dans l'onde.
    Én. XI (relancer)
  5. Ainsi tout se ressemble, ainsi l'erreur voyage, Passe d'un monde à l'autre, et vole d'âge en âge.
    Imag. VIII (ressembler)
  6. Sévère dans la ferme, humain dans la cité, Il [le chien] soigne le malheur, conduit la cécité.
    dans LAVEAUX (cécité)
  7. Que ses derniers neveux s'arment contre les miens ! Que mes derniers neveux s'acharnent sur les siens !
    Én. IV (neveu)
  8. Et ceux qui, de nos arts utiles inventeurs, Ont défriché la vie et cultivé les mœurs.
    Énéide, VI (défricher)
  9. Aussitôt d'un serpent il revêt la figure, Il siffle, il s'enfle, il roule, il déroule ses nœuds, Et de ses vastes plis bat ses bords sablonneux.
    Hom. des ch. II (nœud)
  10. Tant d'îles renommées Qui sur les vastes mers en cercle sont semées.
    Én. III (semé, ée)
  11. Et mêlant dans tes yeux les larmes et les ris, Quand tu perds une mère, elle te donne un fils.
    Jard. ch. II (mêler)
  12. L'urne aux flancs arrondis se durcit dans le feu.
    Imag. v. (urne)
  13. Et leurs bras vigoureux lèvent de lourds marteaux Qui tombent en cadence et domptent les métaux.
    Géorg. IV (marteau)
  14. Du palais du Soleil les brillantes demeures, Ses coursiers enflammés, attelés par les Heures, En s'évanouissant laisseront sous nos yeux Et l'ordre des saisons et la marche des cieux.
    Imag. V (marche [2])
  15. Il veut, il se repent, et cette incertitude Égare en cent projets sa vague inquiétude.
    Én. IV (vague [2])
  16. Ainsi rien n'est tranchant, ainsi rien n'est mêlé ; Ainsi sont réunis sur cette échelle immense Le degré qui finit et celui qui commence.
    Trois règ. VIII (tranchant, ante [2])
  17. Allez, et, bénissant le Dieu qui vous rassemble, Chantez, priez, pleurez, consolez-vous ensemble.
    Pitié, IV (ensemble)
  18. Nos rires passagers, nos passagères larmes.
  19. ....Tout couverts d'horribles meurtrissures.
    Parad. perdu, VI (meurtrissure)
  20. Nos vaisseaux, Heureux triomphateurs et des vents et des eaux.
    Én. III (triomphateur)