« graviter », définition dans le dictionnaire Littré

graviter

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

graviter

(gra-vi-té) v. n.
  • Terme de physique. Tendre en pesant vers un point, être animé de la force dite gravitation. Celui qui fait graviter des astres innombrables les uns vers les autres ; celui qui fit la lumière, [Voltaire, Oreilles, 4] Comment ses mains fécondes Font tourner tant de cieux, graviter tant de mondes ? [Voltaire, Disc. 4] Ayant calculé le carré de la vitesse de la lune autour de son orbite dans l'espace d'une minute, et ayant divisé ce carré par le diamètre de l'orbite lunaire, Il [Newton] trouva que le quotient était quinze pieds, et de là il démontra que la lune gravite vers la terre trois mille six cents fois moins que si elle était près de la terre, [Voltaire, Dict. phil. Ignorance.]

    Dans un sens moins précis et appliqué aux idées anciennes. Leucippe et Démocrite avaient animé leurs atomes d'une même force de gravitation ; Épicure fit graviter les siens diversement, [Diderot, Opin. des anc. philos. Secte éléatique.]

    Fig. Tendre vers. La loi de la nature, qui veut que toutes les sociétés gravitent vers le despotisme et la dissolution, que les empires naissent et meurent, ne sera suspendue pour aucune, [Raynal, Hist. phil. XIX, 2]

    On dit aussi, un peu improprement : graviter autour. Tous ces intrigants qui gravitent autour du pouvoir.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

REMARQUE

Graviter n'est dans le Dictionnaire de l'Académie que depuis l'édition de 1760.

ÉTYMOLOGIE

Verbe formé du latin gravis, pesant.