« suisse », définition dans le dictionnaire Littré

suisse

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

suisse

(sui-s') s. m.
  • 1Homme du pays de Suisse. Un Suisse (avec une majuscule).

    Les cent suisses, sorte de troupe qui était de la garde du roi. Vardes à la tête des cent suisses, [Maintenon, Lett. à Mme de Villarceaux, 27 août 1660]

    Adj. Les produits suisses. L'ouvrier suisse.

    Régiments suisses, régiments qui, en vertu de capitulations, servaient en France du temps de l'ancienne monarchie.

    PROVERBE

    Point d'argent, point de Suisse, sans argent on ne peut rien avoir, locution prise du temps où les Suisses se louaient comme soldats mercenaires. On n'entrait point chez nous sans graisser le marteau : Point d'argent, point de Suisse, et ma porte était close, [Racine, Plaid. I, 1]

    Penser à la Suisse, s'est dit pour laisser aller son esprit à de simples idées qui se présentent à l'imagination, sans prendre la peine d'examiner l'une par rapport à l'autre, [Le P. Buffier, Principes du rais. § 167]

  • 2Domestique chargé de garder la porte d'un hôtel, ainsi appelé parce qu'autrefois ce domestique était pris ordinairement parmi les Suisses (on dit présentement plutôt portier ou concierge ; on met une s minuscule). C'est Notre-Dame de la Garde, Gouvernement commode et beau, à qui suffit pour toute garde Un suisse avec sa hallebarde, Peint sur la porte du château, [Voyage de Chapelle et Bachaumont] Sachons perdre dans l'occasion ; la recette est infaillible, et je consens de l'éprouver ; j'évite par là d'apprivoiser un suisse ou de fléchir un commis, [La Bruyère, IX] Il m'avait fait venir d'Amiens pour être suisse, [Racine, Plaid. I, 1] Elle n'est plus ici, nous répondit un suisse ou un portier, je ne sais plus lequel des deux, [Marivaux, Marianne, 11e part.] Ce large suisse à cheveux blancs, Qui ment sans cesse à votre porte, [Voltaire, Ép. 28] Je trouve mon portier bien impertinent d'entendre ainsi les raisons de tout le monde ; oh ! je vois bien qu'il faut que je prenne un suisse, [Legrand, Usurier gentilhomme, sc. 10]

    Fig. Ce fameux détroit de Sicile Est gardé par Charybde et Scylle, Et ces deux suisses de détroit Sont l'un à gauche et l'autre à droit, [Scarron, Virg. III]

  • 3Le suisse d'une église, celui qui est chargé de la garde d'une église et qui précède le clergé dans les processions. La hallebarde d'un suisse.
  • 4Le suisse, dit aussi écureuil de terre, nom d'un petit rongeur de l'Amérique.
  • 5Un des noms vulgaires de la salamandre tachetée, batraciens, appelée absolument la salamandre et qui est la salamandre terrestre de certains auteurs.
  • 6Nom d'un poisson, le leucisque commun, cyprinus leuciscus, L.
  • 7Un suisse, petit fromage blanc, semblable au Neufchâtel.

ÉTYMOLOGIE

Allem. Schweizer, suisse.