« chasuble », définition dans le dictionnaire Littré

chasuble

Définition dans d'autres dictionnaires :

Fac-simile de l'édition originale du Littré (BNF)

chasuble

(cha-zu-bl') s. f.
  • Ornement que le prêtre met par-dessus l'aube et l'étole, pour dire la messe.

HISTORIQUE

XIIIe s. Casule, dans le Glossaire de Lille, 22. Et par deseure tous les vestemenz li viesti on la casure, qui doit iestre de pourpre vermelle, qui senefie carité, Chron. de Rains, 104. Et m'estoit avis que pluseurs prelas revestus le vestoient d'une chesuble vermeille de sarge de Reins, Joinville, 299. Et li vesques à ses deux mains Lui affubla une casuble, l'Escoufle.

XVIe s. … Donner des calices ou reliquiaires, acheter chasubles et autres paremens, Calvin, Instit. 882.

ÉTYMOLOGIE

Espagn. casulla ; ital. casipola, casupola, petite hutte ; bas-lat. casubla, cassibula, casubula, casucula, casuvula, chasuble. Casule (ou casure) et l'espagnol casulla viennent de casulla, diminutif employé au lieu du diminutif régulier casula, qui aurait donné casle ; chasuble et l'italien casipola viennent du bas-latin casibula, diminutif tiré de casa, comme manipulus de manus. Casula, dans Isidore, signifie un vêtement à capuchon, comparé à une petite case, à une petite hutte, de casa (voy. CASE) : c'est pour cela qu'en italien casipola signifie une hutte.